Test de la Samsung Galaxy Tab S7+ : la plus grande rivale de l’iPad Pro sous Android

Tablettes tactiles • 2020

Le Samsung Galaxy Tab S7+ est une tablette haut de gamme officialisée le 5 août 2020. Elle est équipée d'un écran AMOLED 120 Hz de 12,4 pouces, d'un SoC Qualcomm Snapdragon 865+ épaulé par 8 Go de RAM et de 256 Go de stockage. Elle est équipée d'Android 10 avec l'interface Samsung One UI.

 

Introduction

Sur la lancée de l'excellente mouture de 2019, Samsung dégaine la Galaxy Tab S7+, la plus grande de ses deux nouvelles tablettes tactiles. Un format plus allongé pour un écran qui voit encore plus grand et une recette qui a fait ses preuves sur la génération précédente. Suffisant pour rivaliser avec l'iPad Pro et mettre la concurrence Android à distance ?

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

Comme toujours, Samsung propose une tablette tactile très haut de gamme, l’équivalent dans l’univers Android de l’iPad Pro d’Apple. Grand écran 120 Hz, processeur Snapdragon 865+, Stylet S Pen intégré… La Tab S7+ est clairement ce qu’il se fait de mieux hors univers à la pomme. Reste à savoir si son nouveau gabarit conviendra à tous les utilisateurs Android qui veulent rester fidèles à leurs couleurs.

NB : nous avons attribué la note de 8/10 à cette tablette, mais suite à une erreur à la relecture de cet article, c’est une autre note qui était affichée au début. Nous nous excusons pour ce souci.

Fiche technique

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Une inspiration du côté de l’iPad Pro qui ne se cache pas vraiment

La Galaxy Tab S7+ est un modèle élégant qui opte pour un look « à la » Apple avec une inspiration qui penche clairement du côté de l’iPad Pro : une allure assez carrée et des angles arrondis. Un design que l’on trouvait déjà sur la Tab S6 et qui s’avère plutôt robuste, avec d’excellentes finitions en aluminium. Mais cette fois-ci, Samsung a opté pour un format 16:10 assez inattendu qui différencie la tablette de l’iPad Pro. Avec un si grand écran allongé de 12,4 pouces et malgré la finesse de la Tab S7+, il n’est cependant pas toujours facile de tenir le produit pour de petites mains. Pas non plus extrêmement aisé de taper sur le clavier virtuel avec ce format très étendu une fois à l’horizontale.

Quand vous tenez la tablette à l’horizontale, capteur photo vers le haut –un positionnement qui laisse préfigurer de l’usage qui lui est destiné–, les boutons de mise sous tension/verrouillage/déverrouillage ainsi que ceux prévus pour le réglage du volume audio ou encore le slot pour la carte microSD se trouvent sur la tranche supérieure. Celle du bas accueille un connecteur magnétique et deux encoches pour connecter la protection ou un éventuel clavier qui ne sont malheureusement pas fournis. En haut et en bas, on trouve deux haut-parleurs de chaque côté ainsi que le port USB-C pour la recharge sur l’une des tranches.

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

Au dos aussi, l’on aperçoit une légère différence esthétique. Le double capteur photo est désormais pris dans la même bande noire verticale que celle sur laquelle s’aimante le S Pen fourni pour se recharger et s’appairer. L’ensemble est assez imposant (185 x 285 x 5,7 mm). Mais la faible épaisseur et surtout le poids plutôt surprenant (575 g) permettront de glisser la Galaxy Tab S7+ facilement dans un sac.

Néanmoins, on ne cache pas que le positionnement au dos pour se recharger — et commencer par déjà trouver le bon sens dans lequel l’aimanté (mine vers l’appareil photo)– n’est toujours pas l’emplacement le plus pratique quand on veut poser la tablette sans perdre le stylet. Cela lui permet certes de se recharger ou se connecter à la Galaxy Tab S7+, mais il n’a, par ailleurs aucune chance de rester en place si jamais vous glissez la tablette dans un sac sans avoir de pochette dédiée ou de coque-clavier dans laquelle glisser le stylet.

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

On trouvera cependant un avantage à son emplacement : si vous parvenez à poser correctement la tablette, le stylet peut offrir un positionnement légèrement incliné qui permet de taper plus facilement sur l’écran. À noter qu’il peut s’aimanter sur la tranche supérieure quand vous avez la tablette en main en position paysage ou bien si vous travaillez. Mais il ne se rechargera pas ainsi.

Le plus bel écran du marché

Si la Galaxy Tab S7 arbore un écran LTPS de 11 pouces, la Tab S7+ que nous avons en main dispose d’un écran Super Amoled HDR10+ de 12,4 pouces (2800 x 1752 pixels). On se retrouve là avec un concurrent direct de l’iPad Pro au niveau de la diagonale d’écran, mais avec une option différente, la tablette d’Apple étant moins longiligne et plus rectangulaire. 

Les deux proposent un taux de rafraîchissement de 120 Hz qui est extrêmement agréable si vous devez faire défiler des pages internet, lire ou jouer. Et le problème, c’est qu’une fois qu’on y a goûté, il est très difficile de revenir à un écran assez classique de 60 Hz. Vous voilà prévenus…

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

Le lecteur d’empreintes est positionné sous l’écran. Il se configure aisément. En revanche, nous n’avons pas été plus impressionnés que cela par l’efficacité de ce capteur optique. Quand il reconnaît mon empreinte, il s’est avéré plutôt rapide dans le déverrouillage. Mais il a bien trop souvent peiné à m’identifier, et sans forcément incriminer des doigts mouillés ou sales. On lui préférera la reconnaissance faciale, bien qu’en 2D seulement, ou même le schéma à tracer.

Revenons à notre somptueux écran qui fait honneur aux photos comme aux vidéos affichées. L’avantage de son format 16:10 est d’offrir un visionnage vidéo extrêmement agréable en toute situation. La luminosité portée à 420 nits n’y est pas étrangère non plus et l’on peut en profiter longtemps sans fatigue oculaire. 

L’écran est l’un des plus beaux du marché, bien équilibré au niveau des couleurs et des contrastes infinis par définition, puisque Oled. Avec un réglage par défaut sur vif, on se retrouve avec des couleurs très réalistes, mais qui ont tendance à tirer légèrement vers le bleu (6900K). La luminosité maximale atteint les 452 cd/m². Cela vous permettra de bien profiter de l’écran en intérieur. En plein soleil, cela pourrait être moins pratique, mais tout de même assez agréable.

Le delta E moyen sur le DCI-P3 s’élève à 6,2 en mode « vif », ce qui est élevé et trahit une tendance à ne pas retranscrire fidèlement les couleurs pour favoriser des tonalités qui plaisent à l’œil. Mais les réglages de la Galaxy Tab S7+ permettent d’ajuster la colorimétrie manuellement.

Tout pour être productif sous Android

C’est évidemment Android 10 qui sert de base à l’interface de la Tab S7+ confiée à One UI 2.5, la touche Samsung de très bonne facture. On est bien dans un univers Android avec son store, ses applis et ses réflexes. Cela conforte la Galaxy Tab S7+ dans son titre de meilleure tablette sous Android du marché. Cependant, ce n’est pas aussi fluide que sur smartphone ou sur l’iPad concurrent, faute de suffisamment d’apps réellement pensées pour un usage tablette. On note quelques lenteurs parfois dans l’exécution, le glissé du doigt sur l’écran pour accéder au centre de contrôle ou au tiroir des applications, etc. Dommage.

DeX, la bonne option productivité

La fonction DeX est toujours présente. Elle vous permet de transformer votre tablette en PC sous Android après l’avoir raccordé à un écran en Bluetooth ou via le port de recharge USB-C (et HDMI de l’autre côté pour un écran TV par exemple). Ajoutez un clavier et une souris, et vous pourrez alors avoir un véritable (ou presque) ordinateur sous la main. Car ce sont alors bien vos applications mobiles stockées sur la tablette qui tournent à l’écran. Certaines ne sont pas toujours bien adaptées ni ergonomiquement faites pour cela et l’on se retrouve sur grand écran avec des applications qu’on connait mieux adaptées en version web. Mais cela peut toujours dépanner et s’avérer bien utile pour de longues envolées lyriques à l’écrit…

Pour lancer DeX, il faut raccorder la tablette à un écran et surtout activer la fonctionnalité dans le centre de contrôle. Il est également possible, tout simplement, de répliquer l’écran de la Tab S7+ à l’aide d’un câble ou en « Chromecastant » à l’aide de l’application Smart View depuis le centre de contrôle, en glissant le doigt du haut vers le centre de l’écran.

Le S Pen et l’appli Notes au top

À la différence de Microsoft ou Apple, Samsung a fait le pari de fournir le stylet tactile S Pen. Les amateurs de dessin ou d’écriture seront ravis. On ne reviendra pas sur la galère de ne pas le perdre ou l’emplacement magnétique au dos pas forcément clairvoyant. Dommage qu’il ne se glisse pas dans le châssis comme celui des Galaxy Note.

Il faut cependant reconnaître les progrès faits par le S Pen. Sa latence a été améliorée (9 ms comme sur le Galaxy Note 20 Ultra) et il reconnaît désormais 4 096 niveaux de pression pour se montrer plus précis. 

Le S Pen sert toujours de télécommande avec ses contrôles gestuels. Vous pourrez déclencher la prise de photo, piloter la diffusion de contenus, etc. D’un clic, vous faites apparaître des raccourcis vers des applications préférées, des gestes fréquents. Vous pouvez prédéfinir des commandes. Il est toujours facile et agréable d’écrire, et désormais encore plus de dessiner avec précision.

L’appli Samsung Notes permet de grandes choses comme une reconnaissance de l’écriture manuelle et des figures tracées à la main assez efficace, le réajustement de vos écrits pour qu’ils soient droits, etc. Plein de petites astuces qui rendent la prise de notes vraiment intéressantes. Le stylet amélioré plaira aussi aux fans de dessin pour lesquels les gestes deviennent encore plus naturels et le coup de pinceau virtuel bien plus intuitif.

La photo efficace, mais pas forcément pratique

La Tab S7+ est dotée d’un double capteur au dos (principal de 13 mégapixels et ultra grand-angle 123° de 5 mégapixels) et Samsung avance son atout photo pour une tablette. Il faut dire qu’il est rare de voir un tel produit mobile aussi bien doté.

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

En façade, on apprécie la caméra de 8 mégapixels positionnée bien au centre d’un des longs côtés. Son but est clairement de servir en appel vidéo quand la tablette est posée. Le mode portrait en selfie est plutôt potable (sauf pour les fans absolus, mais on espère qu’ils sont mieux équipés pour cela !). La caméra fait le job pour les appels vidéo et profite de l’attrait de Samsung pour lisser les visages afin de flatter l’ego. Il va cependant vous falloir une coque (non fournie de toute façon) qui se replie ou un socle pour la tenir en appel, car la tablette est assez glissante juste adossée à un rebord. Le positionnement de la caméra est ingénieux, mais il manque à l’ensemble le pied que l’on peut trouver sur les Surface Pro. Car tenir la Tab S7+ à une main comme on pourrait le faire avec un iPad n’est pas évident.

La Tab S7+ permet de filmer en UHD 4K jusqu’à 30 fps. Cela pourra être utile pour les amateurs de bonne vidéo, mais il est toujours peu pratique de filmer avec une tablette, surtout de ce gabarit.

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

Source : Frandroid / Arnaud Gelineau

La qualité des photos est correcte. Mais comme souvent on se demande s’il est bien utile de mettre le paquet sur l’appareil photo d’une tablette, appareil le moins ergonomique pour ce genre d’exercice. Cependant, si vous êtes amené à avoir besoin de clichés pour votre productivité, vous serez ravi de la qualité des rendus, comme souvent avec Samsung. Les visages sont passés au filtre embellissement. De nuit, automatiquement l’appareil photo éclaircit la scène pour mieux la voir. Le mode nuit vient ajouter une couche qui trompe encore plus le rendu par rapport à la réalité. Oubliez les jeux de lumière et de pénombre si c’était votre but.

Le gabarit imposant de la tablette n’aide également pas à se muer aisément en photographe, car dégainer un aussi grand appareil limite forcément les (bonnes) conditions de prise de photo.

Le son un peu en deçà

Les quatre haut-parleurs compatibles Dolby Atmos qui l’entourent sont plutôt de bonne qualité, sans proposer cependant un son aussi immersif que les quatre haut-parleurs de l’iPad Pro auquel on le compare forcément. Cela sera très bien pour vos conférences vidéo, jouer à des jeux ou regarder un film, mais ne vous attendez pas à une expérience incroyable. En revanche, la prise mini-jack pour les écouteurs est définitivement portée disparue.

La tablette supporte tous les formats audio (AAC, FLAC, MP3, WAV…) à l’exception de l’aptX.

Puissant et fluide

Samsung ne lésine pas sur les possibilités de sa tablette. À l’intérieur, le Sud-Coréen a glissé un SoC Qualcomm Snapdragon 865+ extrêmement puissant qui explique la facilité avec laquelle on peut recourir à tous les usages (productivité, navigation, vidéo, musique…) et même faire tourner des jeux aisément, passer d’une application à une autre sans latence. L’affichage de plusieurs fenêtres ne ralentit pas la machine et l’on peut naviguer de l’une à l’autre, faire des copier-coller de manière très pratique. Le processeur s’accompagne de 8 Go de RAM dans notre configuration de test (version avec 6 Go de RAM également disponible). Cela annonce de belles prouesses que les tests tendent à confirmer.

Modèle Samsung Galaxy Tab S7 Plus
AnTuTu 8 587072
AnTuTu CPU 168213
AnTuTu GPU 236454
AnTuTu MEM 90509
AnTuTu UX 91896
PC Mark 2.0 12331
3DMark Slingshot Extreme 6868
3DMark Slingshot Extreme Graphics 8562
3DMark Slingshot Extreme Physics 4058
3DMark Wild Life 4037
3DMark Wild Life framerate moyen 24.20 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 26 / 22 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 24 / 54 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 65 / 127 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1573.85 / 727.15 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 56862.68 / 54807.32 IOPS

Les logiciels tournent très bien sur la Galaxy Tab S7+. On a pu profiter d’une connexion extrêmement stable en Wi-Fi pour faire tourner xCloud et Google Stadia en connectant une manette compatible. Il faut dire que Samsung et Microsoft ont noué un partenariat autour de la tablette qui est optimisée pour le service Xbox Game Pass Ultimate (abonnement en sus). On profite du service de cloud gaming de Xbox dans de bonnes conditions, aussi bien visuellement qu’à l’audio.

La tablette propose d’ailleurs une expérience jeux vidéo assez optimale et notamment pour Fortnite qui bénéficie d’un passage en 90 fps (comme ce fut le cas sur l’iPad Pro et toujours chez OnePlus). Il faut, pour en profiter, faire une mise à jour de l’application depuis le Galaxy Store (Fortnite n’est plus disponible sur le Play Store, pour rappel). C’est fluide malgré nos multiples virevoltages et mouvements de caméra qui donnent facilement le tournis. Ça n’améliore pas notre style de jeu ni nos résultats (médiocres), mais ça contribue à une expérience agréable, comme pour tous les jeux, le cloud gaming profitant lui d’une bonne résolution d’écran ajoutée à la puissance de ses serveurs. Manette en main (DualShock de PlayStation, Xbox Controller ou autres), on a là une excellente machine pour s’octroyer de bons moments de pause vidéoludique.

La Tab S7+ comme la Tab S7 peuvent compter sur 128 ou 256 Go de stockage, extensible via une carte microSD jusqu’à 1 To. Elle est déjà prête pour la suite avec la connexion 5G embarquée. La tablette mise aussi sur le Wi-Fi 6 et le Bluetooth 5.0.

Autonomie : du mieux et de la déception

La Tab S7+ annonce une batterie de 10 090 mAh et la charge rapide supportée. Et il est vrai que la tablette se recharge particulièrement rapidement (10 heures d’utilisation en 10 minutes). Mais elle se décharge aussi assez vite dès que vous faites tourner de la vidéo en streaming ou du jeu en cloud gaming avec xCloud et le Xbox Game Pass ou Google Stadia.

Cela reste néanmoins une autonomie plus que correcte et vous tiendrez aisément une journée et demie d’utilisation pour surfer sur internet, regarder de la vidéo et faire un peu de bureautique en continu.

Prix et disponibilité de la Galaxy Tab S7+

Les Galaxy Tab S7 et Tab S7+ sont disponibles en Mystic Bronze, Mystic Silver et Mystic Black. La Galaxy Tab S7 existe en versions Wi-Fi et 4G. La Galaxy Tab S7+ est, elle, déclinée en versions Wi-Fi et 5G.

La Tab S7+ est proposée en Wi-Fi à partir de 949 euros (et à 1 149 euros en 5G avec 256 Go de stockage).

La Tab S7, moins chère, débute à 719 euros en version Wi-Fi (et à 819 euros en version 4G avec 128 Go de stockage).

Note finale du test
8 /10
La Galaxy Tab S7+ de Samsung coche toutes les cases de la tablette tactile très haut de gamme sous Android. Elle n'a clairement pas de rivale, si ce n'est possiblement sa petite sœur, la Galaxy Tab S7, mais qui n'a qu'un écran LCD.

La dernière née de Samsung dispose toujours d'un écran absolument somptueux. Son grand gabarit ne sera pas pratique pour tout le monde ni tous les usages. Mais l'ensemble est puissant et fluide à utiliser grâce à One UI, la meilleure alternative à iOS chez la concurrence malgré quelques Si vous rêviez d'un iPad Pro sous Android, le voilà ! Avec le S Pen en prime, même si on préfèrerait toujours que les constructeurs privilégient le clavier au stylet...
Points positifs
  • L'écran Amoled 120 Hz incroyable
  • La présence d'un processeur Snapdragon 865+
  • Un design soigné et costaud
  • La charge rapide
  • Le stylet S Pen inclus
Points négatifs
  • Le son aurait pu être plus présent
  • La photo plus prometteuse que le résultat
  • Une autonomie pas dingue pour une batterie de 10 000 mAh
  • Pas de rangement pratique pour le S Pen

Les derniers articles