Test du Sennheiser Momentum 3 Wireless : un excellent casque, sauf en réduction de bruit

Dur de faire face à Bose et Sony

Sennheiser Momentum 3 Wireless
8 /10

Note de la rédaction

8 /10

Note de la rédaction

Le Sennheiser Momentum 3 Wireless est un casque sans fil à réduction de bruit active annoncé à l'IFA 2019. Compatible Bluetooth 5, il se distingue de la concurrence par ses fonctions intelligentes (pauses et reprise de la musique automatique, extinction automatique si replié, intégration des assistants connectées, etc). Il dispose d'une autonomie théorique de 17 heures et se recharge via USB C.

 

Introduction

De plus en plus de constructeurs de casques audio se lancent dans le segment particulièrement concurrentiel des casques Bluetooth à réduction de bruit active. C'est le cas de Sennheiser avec son Momentum 3 Wireless. Mais ce casque très haut de gamme a-t-il suffisamment d'arguments à faire valoir face aux cadors du secteur que sont Bose et Sony ? C'est ce qu'on va voir dans ce test complet.

Le Sennheiser Momentum 3 Wireless

Dans le secteur des casques Bluetooth à réduction de bruit, on pense régulièrement à Sony ou à Bose, mais un autre acteur de l’audio a également investi le marché il y a quelque temps : Sennheiser. La marque allemande propose depuis plusieurs années déjà des casques à annulation de bruit dans sa gamme Momentum Wireless et en est déjà à sa troisième itération avec le Sennheiser Momentum 3 Wireless. De quoi faire de l’ombre aux géants du secteur ? C’est ce qu’on va voir dans ce test.

Fiche technique

Modèle Sennheiser Momentum 3 Wireless
Format casque circum-aural
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 17 heures
Version du Bluetooth 5.0
Poids 305 grammes
Assistant Vocal Google Assistant, Amazon Alexa
Fiche produit Voir le test

Ce test a été réalisé avec un casque prêté par la marque

Un casque au look rétro

Si Sony et Bose, surtout sur son dernier modèle Headphones 700, jouent la carte de la modernité, il faut bien avouer que Sennheiser tente de jouer sur la corde sensible avec son Momentum 3 Wireless. Comme ses prédécesseurs, le casque arbore un look résolument rétro.

L’arceau est ainsi conçu en métal avec un système coulissant du plus bel effet pour faire monter ou descendre les écouteurs de chaque côté. Sur le dessus de l’arceau, on va bien sûr retrouver également un revêtement en cuir, tout comme pour les coussinets de chaque oreille. Dans l’ensemble, le Momentum 3 Wireless propose vraiment un design à contre-courant de ce qui se fait actuellement sur le marché des casques à réduction de bruit.

Sennheiser Momentum 3 Wireless

Il en va de même pour les contrôles. Là où Bose et Sony ont adopté des contrôles tactiles, notamment pour le volume, Sennheiser a voulu privilégier des boutons physiques, tous nichés à l’arrière de l’oreillette droite. De haut en bas, on va ainsi trouver la prise casque, la prise USB-C, le bouton d’appairage et d’appel de l’assistant vocal, les touches de volume et de contrôle de la musique, et enfin l’interrupteur pour changer de mode de réduction de bruit.

Certes, ça peut faire beaucoup et il m’a fallu quelques jours pour parfaitement appréhender où se trouvait telle ou telle touche, mais à titre personnel je préfère ce système de boutons aux contrôles tactiles. Ils prennent de la place, mais ont l’avantage considérable d’être réactifs lorsqu’on appuie dessus, chose qu’on ne retrouve pas nécessairement en tapotant sur le Bose Headphones 700 quand on veut mettre la musique en pause.

Un petit regret néanmoins, le casque ne propose pas de touche de mise sous tension. Pour l’éteindre, il vous faudra forcément le replier. C’est pratique lorsqu’on est chez soi, au travail ou avec un sac. Ça l’est beaucoup moins au cinéma par exemple, ou lorsqu’on souhaiterait simplement le laisser reposer sur sa nuque sans qu’il continue à consommer de la batterie. C’était un défaut sur le Solo Pro de Beats, ça l’est donc aussi sur le Momentum 3 Wireless de Sennheiser.

Côté confort, malgré un poids conséquent, le format circum-aural du casque lui permet de rester placé confortablement sur votre crâne pendant plusieurs heures d’affilée. On pourra ressentir une petite gêne après deux ou trois heures, mais rien de vraiment douloureux grâce au double rembourrage sous l’arceau. Enfin, si les oreillettes ne peuvent pivoter à 90 degrés, elles ont quand même un peu de marge de manœuvre pour s’adapter à la forme de la tête.

Réduction de bruit

On l’a brièvement évoqué, le Momentum 3 Wireless est un casque proposant une fonctionnalité de réduction de bruit. Plus précisément, il propose en fait trois réductions de bruit différentes en plus du mode transparent.

Les micros utilisés par le Momentum 3 Wireless pour la réduction de bruit

Physiquement, comme on l’a vu précédemment, le Sennheiser Momentum 3 Wireless intègre un interrupteur à trois niveaux sur l’écouteur droit. Lorsque le bouton est placé en haut, la réduction de bruit est désactivée et on ne profite alors que d’une isolation passive. Lorsque le bouton est placé au milieu, la rédaction active du bruit s’active. Et lorsqu’il est en bas, on passe en mode transparence.

Mais en plus de ces trois fonctions, l’application Sennheiser Smart Control — sur laquelle on reviendra plus tard — permet d’affiner le mode réduction active du bruit. Il est ainsi possible de choisir entre trois paramètres distincts. Le premier, baptisé sobrement « Max », vous permet de filtrer le plus de bruit possible. Un deuxième baptisé « anti-vent » permet de profiter d’une réduction de bruit plus légère, mais sans les bruits gênants du vent. Enfin, le dernier, « anti-pression » permet de couper l’effet de souffle inhérent aux casques à réduction de bruit.

Il faut bien admettre que les deux modes anti-vent et anti-pression sont bien pratiques en cela qu’ils permettent effectivement de couper l’effet de souffle et les bruits du vent dans les oreilles. Mais ils ont plus un effet pansement qu’autre chose. Dommage que, contrairement aux modèles de Bose et Sony par exemple, le casque de Sennheiser ne soit pas capable nativement de s’adapter aux bruits du vent pour le réduire ou de proposer moins de souffle avec son mode « Max ».

Dans les faits, le mode Max reste cependant le plus intéressant en cela que c’est lui qui va réduire le mieux les bruits extérieurs. Et pourtant il reste loin d’égaler la réduction de bruit que l’on peut trouver sur le Sony WH-1000XM3 ou le Bose Headphones 700. Comme toujours, ce sont les sons les plus graves et les plus persistants, comme le bruit des voitures ou celui d’un train en marche qui sont les mieux réduits. Le casque a cependant plus de mal à gérer les voix humaines ou même des petits sons plus isolés. En télétravail pendant les fêtes de fin d’année, j’ai bien dû m’isoler dans une autre pièce pour me concentrer, le casque ne parvenant pas à me couper des conversations familiales ambiantes.

Le Sennheiser Momentum 3 Wireless

Dans l’ensemble, le Sennheiser Momentum 3 Wireless propose donc une réduction de bruit correcte, avec des réglages bien pratiques, mais on aurait apprécié qu’elle soit plus travaillée. Dommage de ne pas proposer de mode anti-vent ou anti-pression sur le réglage de base, et dommage surtout que la réduction de bruit laisse passer autant de sons.

Qualité du son

Si la réduction de bruit n’est pas le point fort du Sennheiser Momentum 3 Wireless, heureusement le casque a d’autres arguments à faire valoir sur la qualité sonore, et non des moindres.

Précisons d’emblée que le casque de Sennheiser est compatible non seulement avec les codecs AAC et SBC, mais également avec l’aptX. Finalement seuls manquent à l’appel le aptX HD et le LDAC.

Le Sennheiser Momentum 3 Wireless

Et dans l’ensemble, le Momentum 3 Wireless a de quoi étonner pour un casque Bluetooth. Il propose en effet un rendu sonore à la fois riche, précis et dense, même avec le réglage de base. À l’écoute, sur du Norah Jones ou du Francis Cabrel, j’avais quasiment l’impression d’être entouré par les artistes et leurs instruments tellement le rendu spatial est efficace.

On se retrouve par ailleurs avec des basses particulièrement riches, même par rapport à la concurrence, des médiums qui sont toutefois bien présents et des aigus très précis. Si les basses ont l’ascendant, les autres fréquences ne sont pas noyées pour autant et dans l’ensemble on a une excellente qualité sonore, même à fort volume, qui ne vient pas saturer.

Surtout, j’insiste encore un peu, mais la qualité sonore du casque de Sennheiser est un véritable argument en sa faveur là où sa réduction de bruit peut faire pâle figure face aux modèles de Bose et Sony. Le son est ample et très détaillé sans donner l’impression que tous les instruments se mélangent. Certes, le fait qu’il mette les basses en avant ne le rendra pas adapté pour tous les types de musique, mais Sennheiser a intégré un petit égaliseur dans son application.

Pourquoi qualifier cet égaliseur de petit ? Tout simplement parce qu’il ne s’agit pas d’un égaliseur à bande. Ici, n’espérez pas pouvoir régler précisément les différentes fréquences. Il s’agit simplement de contrôler un point pour que l’application vienne automatiquement ajuster de manière fluide les différentes fréquences, qu’il s’agisse des basses, des médiums ou des aigus en fonction de là où vous avez posé le doigt. C’est certes très simple, mais ça manque de personnalisation.

Batterie

Sennheiser a intégré une batterie permettant théoriquement au Momentum 3 Wireless de fonctionner pendant 17 heures avec la connexion Bluetooth et la réduction de bruit activée. Dans les faits, j’ai pu utiliser le casque pendant près de 21 heures avant qu’il tombe à court de batterie. C’est un peu plus long que les chiffres avancés par Sennheiser, mais cela s’explique sans doute par le fait que je n’ai écouté de la musique que pendant un quart du temps environ. Surtout, on regrette que Sennheiser soit passé d’une autonomie estimée à 22 heures sur son précédent casque, le Momentum 2 Wireless, à 17 heures sur le nouveau modèle. Certes, cela suffira pour utiliser le casque pendant deux jours consécutifs avant de le recharger, mais c’est tout de même plus de 20% d’autonomie de perdue avec cette nouvelle génération.

Le Sennheiser Momentum 3 Wireless se recharge en USB-C

Une fois le casque déchargé, on peut cependant toujours l’utiliser en mode filaire. Et pour cela, deux options s’offrent à vous : vous pouvez le brancher à un ordinateur ou un smartphone à l’aide du câble jack fourni — ce qui vous permettra de profiter d’une écoute passive — ou avec le casque USB-C fourni. La prise USB-C du casque peut en effet servir également d’entrée audio, ce qui vous permet donc d’écouter votre musique tout en continuant à profiter de la réduction de bruit et en le rechargeant. On y reviendra.

Pour la recharge, Sennheiser propose une prise USB-C sur son casque, mais pas de bloc secteur. S’il s’agit d’un câble USB-C vers USB-C, Sennheiser propose cependant un adaptateur USB-A vers USB-C pour pouvoir brancher le câble à un ordinateur ou un bloc qui ne proposerait qu’une prise USB-A femelle. Dans les faits, il nous aura fallu deux heures pour une charge complète, ce qui est inférieur aux trois heures annoncées par Sennheiser, et c’est tant mieux. Après une heure de charge, la batterie du casque était par ailleurs chargée à 60%.

Au quotidien

On l’a abordé brièvement tout au long de ce test, au-delà même de la qualité sonore, des trois niveaux de réduction de bruit, du confort ou de l’autonomie, le Sennheiser Momentum 3 Wireless regorge de petites fonctionnalités très appréciables.

C’est le cas notamment du Bluetooth 5.0 compatible multipoint. Dit simplement, cela signifie qu’il est possible de connecter en même temps le casque à un smartphone et à un ordinateur sans avoir à choisir entre les deux. Personnellement, c’est une fonctionnalité que je trouve indispensable pour un casque audio, puisque j’ai tendance à utiliser mon casque sur mon smartphone en partant de chez moi, et de le connecter à l’ordinateur de mon bureau une fois arrivé à la rédaction le matin. C’est notamment cette absence que je continue à reprocher au WH-1000XM3 de Sony. Autant dire que le fait que Sennheiser propose le Bluetooth multipoint est un ajout plus que bienvenu.

Le casque de Sennheiser peut être utilisé éteint avec un câble jack

On en a parlé rapidement, mais le Sennheiser Momentum 3 Wireless n’est pas qu’un casque Bluetooth. C’est également un casque filaire qui s’assume complètement. Outre la connexion Bluetooth, vous pouvez en effet brancher le casque à l’aide du câble jack sur un ordinateur ou un smartphone. Mieux encore, il est possible de se servir du câble USB-C pour le connecter à un ordinateur ou un smartphone. Une fois le casque connecté, il est reconnu logiquement comme une sortie audio et pourra être sélectionné très facilement sur Windows. Il en va de même sur Android où vous pourrez donc profiter du casque tout en le rechargeant. Une fonction particulièrement bienvenue alors que les prises jack tendent à disparaître peu à peu des smartphones haut de gamme.

Connecté en USB-C à un smartphone, le Sennheiser Momentum 3 Wireless est reconnu comme casque audio

Outre le NFC pratique pour un appairage rapide, ou la compatibilité Bluetooth 5.0 qui permet de profiter d’une portée confortable, le casque de Sennheiser propose également deux autres fonctions intéressantes à mentionner et configurables grâce à l’application Smart Control de Sennheiser. La première permet d’utiliser un mode transparence pour écouter ce qui se passe autour de vous. C’est le même mode que l’on va retrouver à l’aide de l’interrupteur présent en haut de l’écouteur droit. Seulement, l’application va vous permettre de le personnaliser un peu plus. Vous pouvez en effet choisir si l’activation de ce mode va nécessairement couper la musique ou si vous pouvez l’utiliser tout en continuant à profiter de vos morceaux. Un réglage encore une fois bienvenu.

Enfin, l’application Smart Control vous permet également de désactiver la fonction de « smart pause », et on vous conseille fortement de le faire. Théoriquement, cette fonction permet de mettre en pause votre musique lorsque vous retirez votre casque des oreilles. Dans les faits, le réglage est bien trop sensible et il suffit parfois simplement de tourner la tête pour que la musique se mette en pause. Au début de mon test, j’ai cru qu’il s’agissait d’un problème de synchronisation Bluetooth, mais non, un tour dans les paramètres de Smart Control m’a fait comprendre que cette fonction, très pratique sur le papier, venait en fait gâcher régulièrement mon expérience.

Pour la qualité des appels, le Sennheiser Momentum 3 Wireless s’en tire plutôt correctement lorsque vous êtes dans le calme, avec une reproduction assez fidèle de la voix malgré une légère compression. En revanche, le casque va poser bien plus de problèmes dans des situations bruyantes. Il ne vient en effet pas annuler les bruits extérieurs et votre correspondant entendra bien souvent davantage les bruits de circulation que le son de votre propre voix.

Prix et date de sortie

Le casque Momentum Wireless de Sennheiser est disponible dans le commerce au prix de 399 euros. Il est commercialisé uniquement en noir.

En face du Sennheiser Momentum 3 Wireless, on retrouve deux concurrents vendus à un prix moins élevé : le Sony WH-1000XM3, trouvable désormais à 280 euros, et le Bose Headphones 700, proposé à 320 euros.

Quels sont les meilleurs casques à réduction de bruit active en 2019 ? Notre sélection

Nos photos du Sennheiser Momentum Wireless

Note finale du test
8 /10
Lorsqu'on propose un casque sans fil à réduction active du bruit, la concurrence est rude. Depuis des années, Bose et Sony ont su hisser la barre particulièrement haute pour ces casques haut de gamme. Forcément, en proposant un modèle à 400 euros, Sennheiser se devait d'être au niveau. Et le moins qu'on puisse dire c'est que le constat est mitigé.

Le casque s'avère en effet très simple à utiliser, avec des boutons tactiles très pratiques et un design rétro des plus seyants. Plus encore, il propose une excellente qualité sonore et, fait suffisamment rare pour le souligner, de bonnes basses. Et Sennheiser ne s'est pas limité au minimum. Le constructeur allemand a intégré nombre de fonctionnalités franchement appréciables comme la connexion filaire par câble USB-C au smartphone ou au PC, ou le Bluetooth multipoint qui manque encore cruellement aux modèles de Sony.

Mais malgré ça, le Momentum 3 Wireless n'est pas à la hauteur de ses concurrents. Parce que ce qui va différencier deux casques à plus de 300 euros, c'est la qualité de la réduction active du bruit. Certes, Sennheiser a intégré trois modes distincts en plus du mode transparence, mais aucun ne parvient à filtrer aussi efficacement les bruits ambiants que le Headphones 700 de Bose ou le WH-1000XM3 de Sony.

Le Sennheiser Momentum 3 Wireless n'est pas un bon casque à réduction de bruit. Cela ne l'empêche pas pour autant d'être un très bon casque et c'est justement ce qui lui permet d'obtenir ce petit 8/10.
Points positifs
  • Excellente qualité sonore
  • Fonctionne en USB-C
  • Design rétro et élégant
Points négatifs
  • Réduction de bruit moyenne
  • Prix très élevé
  • Fonction Smart Pause trop sensible
  • Pas de bouton pour l'éteindre

Les derniers articles