Même quand il se fait taper sur les doigts, SFR est encore capable de surprendre

 

Rattrapé par la patrouille et pointé du doigt pour pratique commerciale trompeuse, SFR a été contraint de faire amende honorable après avoir présenté comme une offre propre et avantageuse, ce qui n'est en fait qu'une garantie légale prévue par la loi. Loin de se démonter, l'opérateur a trouvé un subterfuge pour ne pas afficher la condamnation aux yeux de tous. Mais en toute légalité.

 

Le message affiché par SFR sur son site

Le message affiché par SFR sur son site // Source : Capture d’écran SFR.fr

SFR n’a visiblement pas froid aux yeux. C’est un peu la conclusion à laquelle on arrive en constatant l’attitude de l’opérateur face à une injonction de la part de la Direction départementale de la protection des populations de Paris (DDPP). Entre admiration du culot et petite consternation des pratiques.

Légalement pas à soi

L’organisme a la charge de la protection et de la sécurité des consommateurs. Pour cela, la DDPP surveille notamment la qualité et la sécurité des produits et services, ainsi que les pratiques illicites. Et l’un des tours de passe-passe de SFR n’a pas été au goût de l’antenne de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), a repéré le site Next Inpact. Cette dernière reproche à l’entreprise télécom d’avoir à son avantage des dispositions commerciales prévues par la loi.

La Direction départementale de la protection des populations de Paris a enjoint à la société SFR, au terme d’une enquête nationale ayant abouti au constat de divers manquements et infractions, de cesser la pratique commerciale trompeuse consistant à présenter sa garantie commerciale comme une offre qui lui est propre, alors que celle-ci recouvre, en réalité, des droits prévus par la garantie légale de conformité.

En résumé : ce que SFR présentait comme des gestes généreux de sa part à l’attention de ses clients, des engagements forts, n’étaient en fait rien d’autre que le minimum prévu par la loi. « Une telle pratique commerciale trompe les consommateurs sur la portée des engagements de l’annonceur et prive ceux-ci d’une information sur leurs droits légaux », note la DDPP qui a donc pris une mesure d’injonction administrative à l’encontre de SFR.

Là sans être là

Premier coup de règle sur les doigts pour la société du groupe Altice sommée de diffuser une publication légale sur son site sfr.fr pour avertir ses consommateurs. Et c’est là que la situation atteint des sommets.

Pas vraiment décidée à faire amende honorable ou toute autre forme de mea culpa, SFR a encore trouvé un subterfuge pour s’exécuter… sans s’exécuter. Comme l’a repéré l’un de nos confrères sur Twitter, l’opérateur a réussi à masquer la décision de la vue initiale, mais ne peut être accusé de s’être soustrait à la décision. Car le message est bien là. Il faut scroller vers le haut pour y accéder. Un geste que plus de 99 % des visiteurs ne doivent pas faire.

…mais la méthode est tellement moche qu’une fois découverte, le message est masqué par le menu du site👿 pic.twitter.com/wzqkFJKaJG

— Benoit SALLES (@infestedgrunt) February 8, 2021

Et au bout de quelques minutes, la page d’accueil de SFR se réactualise et reprend sa position initiale, faisant disparaître de notre champ de vision le message. Un moyen malin de retomber sur ses pattes sans une égratignure qui force l’admiration. Mais pas sûr que la DDPP ne voie ça d’un très bon œil et ne revoie pas ses sanctions pour que le message soit visible avant d’être affiché.

Vous envisagez de changer de forfait, mais vous ne savez pas quel opérateur choisir entre Orange, SFR, Bouygues Telecom ou Free Mobile ? Le prix n’est pas le seul critère : à quoi bon payer peu si vous…
Lire la suite

Les derniers articles