Sony a dévoilé deux nouveaux appareils photo hybrides au format APS-C, les Sony A6600 et A6100. Leur point fort ? Leur rapidité !

Près de 3 ans après l’annonce de l’A6500, Sony a présenté son successeur, l’A6600, et en a profité également pour dévoiler l’A6100. Il s’agit là de deux boîtiers hybrides au format APS-C, compatibles avec sa monture E, dignes héritiers de la gamme NEX de l’époque.

La rapidité et l’autonomie à l’honneur

Commençons par l’A6600. Il s’agit d’un petit appareil photo de 120,0 x 66,9 x 69,3 mm pour 503 grammes embarquant un capteur CMOS Exmor de 24,2 Mégapixels associé au dernier processeur de traitement d’image de Sony, le Bionz X. Comme le modèle précédent, il propose une stabilisation au niveau du capteur sur 5 axes, mais se démarque par son autofocus ultra rapide capable de faire le point sur une cible en 0,02 seconde. Par ailleurs, tout comme les meilleurs appareils de la marque, il est équipé du système d’AF en temps réel avec suivi du sujet et de l’œil.

Sony en a également profité pour passer à la batterie Z et ainsi se mettre au niveau de ses appareils les plus récents (y compris les derniers A7 et A7r). Sur le papier, cela devrait lui permettre de doubler l’autonomie par rapport à l’A6500 et de monter jusqu’à 700 à 800 déclenchements.

L’A6100 quant à lui se positionne plutôt sur le milieu de gamme et reprend le capteur de 24,2 Mégapixels de son grand-frère ainsi que le processeur Bionz X. Sa stabilisation repose en revanche sur les objectifs et non plus sur le capteur. Notons par ailleurs que son autofocus a été grandement amélioré par rapport à l’A600 avec 425 points de mise au point par détection de phase et 425 par détection de contraste.

Rendez-vous en octobre

Les Sony A6100 et A6600 seront tous les deux disponibles en octobre aux prix respectifs de 900 euros et 1600 euros boitier nu. Des packs avec objectifs seront également proposés, faisant monter le prix à 2000 euros pour l’A6600 avec un 18-135 mm et à 1000 euros pour l’A6100 avec un 16-50 mm.