Et si Tesla revenait au bon vieux radar pour son Autopilot ?

 

Alors que Tesla souhaitait utiliser uniquement des caméras pour la conduite autonome sur ses modèles, la firme dépose un brevet pour un nouveau type de radar.

Tesla Model X Intérieur

Il y a encore quelques mois, Tesla faisait appel à l’alliance de caméras et de radars afin de faire fonctionner son système de conduite semi-autonome dénommé Tesla Autopilot. Plus tard, l’an dernier très précisément, la firme californienne avait finalement annoncé vouloir se passer de ces derniers, tout du moins sur les Model 3 et Model Y commercialisées aux États-Unis.

Un an après, cette décision fut également appliquée à l’Europe et au Moyen-Orient, alors que Tesla ne compte désormais plus que sur des caméras pour se déplacer sans l’intervention du conducteur. Un système baptisé Tesla Vision, qui repose sur l’idée que les routes et la signalisation sont conçues pour être utilisées par les humains grâce à leur vision. Selon la marque, utiliser des caméras permettrait une conduite autonome encore plus sûre que celle des automobilistes.

Un changement de plan étonnant

Comme le soulignent nos confrères d’Electrek, Elon Musk avait déclaré l’an dernier que « la sécurité sera plus élevée avec une vision pure qu’avec une vision et un radar, pas plus faible« . Mais celui-ci a par ailleurs ajouté que les modèles de la marque pourraient utiliser des radars, si ceux-ci étaient d’une définition suffisante. « Un radar à très haute définition serait préférable à la vision pure, mais un tel radar n’existe pas. Je veux dire que la vision avec un radar haute définition serait meilleure que la vision pure« .

Et si Tesla avait enfin trouvé un meilleur radar ? C’est que laisse entendre un brevet, déposé auprès de l’OET (Office of Engineering and Technology), l’organisme chargé d’enregistrer ces derniers. C’est le spécialiste de la tech Kellen qui a fait cette découverte, publiée le 7 juin dernier sur Twitter. Pour l’heure, peu d’informations ont été révélées, mais une première illustration montre l’étiquette de ce nouveau radar, indiquant son numéro de série et quelques détails.

Un usage similaire

Si Tesla n’a pas communiqué sur cette nouveauté, qui reste encore à l’état de brevet et qui pourrait ne jamais être utilisée sur des modèles de série, le hacker Green nous donne quelques détails supplémentaires. Selon lui, la fréquence de ce radar serait similaire à celle de ceux déjà utilisés par le passé, fourni par Bosch et Continental et installés à l’avant des véhicules de la marque. Ce qui laisserait penser qu’il serait destiné à un usage identique, notamment pour la conduite semi-autonome

Globalement, on en sait encore peu sur les capacités de ce radar. De son côté, Electrek nous rappelle qu’en 2020, Tesla annonçait vouloir implanter un radar « 4D », avec une portée deux fois supérieure à celle de ceux déjà utilisés. À noter que ce brevet est à prendre avec des pincettes, puisqu’il est courant que les constructeurs ne donnent finalement jamais suite à ces dépôts.

Évoquée depuis des mois, la technologie Tesla Vision va commencer à être utilisée pour de bon sur le mode Autopilot. Basée uniquement sur les caméras embarquées, la puissance de calcul du véhicule et une bonne…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles