La conduite autonome des Tesla qui renverse des enfants ? L’étude serait faussée

 

La conduite autonome, Full Self-Driving (FSD), des Tesla qui ne détecte pas les enfants ? Trop gros pour certains spécialistes qui ont analysé l'étude The Dawn Project. Ils ont trouvé de grosses incohérences dans les résultats publiés.

Tesla Model 3

Plus tôt dans la semaine, nous évoquions une étude concernant la capacité de conduite entièrement autonome des Tesla. The Dawn Project, qui s’est consacré à l’interdiction des logiciels dangereux, a mis en ligne divers documents et vidéos à propos d’un test qui montre que le Full Self-Driving (FSD) peut être dangereux. En particulier pour les personnes les plus vulnérables de la circulation routière, à savoir les enfants.

Notre test de sécurité de la technologie Full Self-Driving de Tesla à éviter un mannequin stationnaire d’un petit enfant a démontré de manière concluante que le logiciel Full Self-Driving de Tesla n’évite pas l’enfant ou même ne ralentit pas lorsqu’un mannequin de la taille d’un enfant se trouve sur la route.

Dan O’Dowd, l’initiateur de l’étude, a qualifié les résultats de l’enquête (accessible sur ce PDF) de « profondément troublants » et a déclaré que Tesla avait échoué à plusieurs reprises à ce simple test.

De sérieux doutes sur l’objectivité de l’étude

Electrek, média américain, a étudié les vidéos et les documents, et d’après eux, les initiateurs de l’étude n’ont jamais activé la bêta FSD de Tesla dans le test. D’après le média spécialisé dans les nouvelles technologies, la technologie Tesla FSD Bêta s’appuie toujours sur des données cartographiques.

Pourtant, ce test a été effectué sur un parcours fermé au Willow Springs International Raceway à Rosamond, en Californie. De plus, ils ont prouvé, captures à l’appuie, que le FSD n’était pas activé.

I downloaded their raw footage. You might want to verify again. 1/3 pic.twitter.com/21TvCbZicv

— Cameron (@twn675) August 10, 2022

The Dawn Project a depuis publié des images supplémentaires qui n’apparaissent pas dans l’étude initiale. Sur ces dernières, nous pouvons voir qu’ils ont pu activer FSD, cependant, les images sont incohérentes avec les résultats publiés sur le test et dans l’annonce.

Une campagne financée par un politicien américain

Autre problème, de taille, l’étude a été diffusée dans une campagne TV financée par un politicien américain. Ce clip vidéo dénigre la technologie de Tesla pendant une minute. Il s’avère qu’il s’agit d’une publicité politique du candidat au Sénat américain Dan O’Dowd. Son objectif est d’influencer les politiciens à faire pression sur la NHTSA pour interdire le FSD Beta de Tesla aux Etats-Unis.

Notez qu’Electrek n’est pas le seul acteur à tenter de défendre Tesla. Des fans de la marque ont tenté des expériences similaires, avec une silhouette en carton d’un enfant. Comme le souligne Numerama, ils ont également filmé des scènes de la vie courante dans la circulation des rues de San Francisco pour montrer que le FSD Bêta des Tesla identifiaient bel et bien les enfants.

La NHTSA enquête

De son côté, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a lancé 38 enquêtes spéciales sur des accidents impliquant des véhicules Tesla où elle pense que les systèmes avancés d’assistance à la conduite (ADAS) étaient activés. Jusqu’à présent, ces enquêtes n’ont pas révélé grand-chose contre Tesla. La NHTSA constate le plus souvent que les conducteurs concernés ne faisaient tout simplement pas attention, ce qui est requis avec le système de Tesla.

En juin 2022, la NHTSA a néanmoins fait un pas supplémentaire vers une potentielle interdiction du FSD. L’agence de réglementation américaine NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) a ouvert ce qu’elle appelle une « analyse technique » dans le but d’aller au fond des problèmes.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles