Avec les nouveaux Superchargeurs V4, Tesla a la solution pour maîtriser le coût de la recharge

 

On en sait enfin un peu plus sur la prochaine génération des Superchargeurs Tesla, alors que la première borne V4 devrait être bientôt installée en Arizona.

Tesla -00005

Cela fait dix ans déjà que le réseau de Superchargeurs a été inauguré, d’abord aux Etats-Unis avant d’être déployé dans le monde entier, et notamment en Europe. Rien qu’en France, plus de 1 500 bornes sont actuellement disponibles, dans leurs versions V2 et V3 avec des puissances allant de 150 à 250 kW. Mais la firme d’Elon Musk ne compte évidemment pas s’arrêter en si bon chemin et travaille au développement et à l’implantation de nouveaux chargeurs plus performants. Baptisés Superchargeurs V4, ceux-ci ont déjà été partiellement révélés via une fuite en juillet dernier.

Une première implantation sous peu

Jusqu’alors, nous en savions assez peu sur ces bornes, qui n’avaient montré leur design qu’à travers des croquis issus d’un dépôt de brevet. Mais voilà qu’aujourd’hui, le site Electrek nous en dit un peu plus sur ces Superchargeurs V4, alors que la première station devrait être implantée sous peu en Arizona, et plus précisément à Yuma County.

Ce que l’on sait en revanche, c’est que ces nouvelles bornes devraient faire le plein de nouvelles fonctionnalités, puisqu’elles pourraient notamment fonctionner grâce à l’énergie solaire. Une avancée déjà promise par Elon Musk quelques années plus tôt, alors que le patron de la marque affirmait que toutes les stations seraient alimentées par le soleil et des batteries stockant l’énergie accumulée.

The world’s first known V4 Supercharger is coming soon to Yuma County, Arizona!!

40 stalls, plus two 4500 square foot solar arrays and a Megapack are planned on a new vacant lot by the Dateland Travel Center, right along Interstate 8 on the SD -> Tucson route. pic.twitter.com/Kbe5QyD20v

— Marco (Supercharger 👑) (@MarcoRPTesla) September 11, 2022

Il se pourrait donc que ces Superchargeurs V4 en soient capables, comme le laisse entendre un autre croquis, relayé sur Twitter par le compte MarcoRPTesla, qui se décrit comme spécialise des Superchargeurs. Deux panneaux solaires seraient alors installés, ainsi qu’un Megapack, qui n’est autre qu’un accumulateur électrique (une batterie) au lithium-ion conçu par Tesla Energy et capable de stocker jusqu’à 3 MWh.

Cette batterie géante pourrait alors alimenter pas moins de 40 voitures simultanément. Elle permettrait ainsi de stocker l’énergie solaire et de la redistribuer aux véhicules, afin de ne plus dépendre uniquement du réseau électrique classique. Cette solution permettrait donc de stabiliser les tarifs des recharges, qui ne dépendraient plus totalement de ce ceux de l’électricité.

Une puissance en hausse

Au total, pas moins de 40 bornes seront ainsi installées, dont une conçue pour les véhicules tractant une remorque. Si rien n’a encore été confirmé par Elon Musk, tout porte à croire que la puissance délivrée par ces Superchargeurs V4 soit en hausse par rapport à celles des V3, alors qu’elle devrait passer à 350 kW. Si cela devrait séduire les usagers, cela reste encore bien en dessous des 400 kW offerts par les bornes Circontrol récemment implantées en Espagne. Celles-ci pourraient fonctionner avec la norme Combo CCS pour permettre aux véhicules non Tesla de s’y charger aux États-Unis.

Des bornes compatibles avec toutes les voitures électriques

Ces nouvelles bornes viendront alors s’ajouter aux 35 000 Superchargeurs déjà disponibles à travers le monde, répartis dans 800 stations. Le design sera quant à lui plus moderne, tandis que le câble pourrait être un peu plus long.

Une évolution qui peut sembler anodine, mais qui devrait faciliter l’utilisation pour les propriétaires de véhicules électriques autres que Tesla. En effet, depuis quelques mois, les bornes rapides de la marque américaine sont ouvertes à toutes les autres voitures pouvant être rechargées. Une expérimentation déployée dans 13 pays européens, dont la France. Mais attention, car toutes les stations ne sont pas concernées.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles