Pourquoi la Tesla Model 3 est l’une des voitures les moins fiables en occasion

 

Le rapport 2024 du TÜV (association d'inspection technique en Allemagne) vient d'être publié, et la Tesla Model 3 arrive tout en bas du classement des véhicules les plus fiables dans les 3 premières années suivant la livraison. Elle est moins fiable que la Dacia Logan ! Tentons d'y voir plus clair sur ce qui ne va pas sur la berline électrique phare de la marque américaine.

Les rapports du TÜV concernant la fiabilité relative des véhicules permettent au consommateur de s’y retrouver facilement lorsqu’il cherche une voiture d’occasion avec laquelle il ne sera probablement pas embêté. Depuis des années, cette association s’occupe de récupérer les données de plusieurs millions de voitures, puis regarde les défauts qui apparaissent.

Pour le millésime 2024, Tesla vient rafler une place qui était jusqu’alors occupée par la Dacia Logan : la palme de la voiture qui rate le plus souvent son contrôle technique (14,7 %).

Faux départ pour la Model 3

Quelque 10 225 866 véhicules sont passés au contrôle technique selon le TÜV en Allemagne cette année, ce qui permet de classer les véhicules les plus fiables sur le marché de l’occasion avec une certaine précision. En l’occurrence, 111 véhicules différents sont classés, et malheureusement pour Elon Musk, la Tesla Model 3 arrive bonne dernière.

Les points mentionnés par le TÜV concernent principalement les suspensions et les freins. Il est assez étonnant de retrouver les freins comme point d’attention, étant donné qu’ils ne sont que très peu utilisés grâce au freinage régénératif puissant qui permet à la Model 3 d’aller à l’arrêt complet sans utiliser les disques de frein.

C’est justement ce point selon le TÜV qui fait que les disques peuvent accumuler de la rouille, et ainsi rendre les plaquettes moins efficaces. Sur les suspensions, c’est malheureusement moins surprenant. La plupart des possesseurs de Tesla Model 3 de 2019 ont d’ailleurs déjà eu à remplacer certaines pièces liées aux suspensions, comme ce fut le cas sur notre Model 3 de la vidéo ci-dessous.

Il faut tout de même relativiser et rappeler que depuis les premières Tesla Model 3 livrées en Europe, construites dans une tente de fortune à côté de l’usine de Fremont en Californie, les standards de fabrication de Tesla se sont grandement améliorés. Tout d’abord avec l’arrivée de la Gigafactory de Shanghai, puis de Berlin, la marque a su améliorer ses processus pour proposer des véhicules mieux finis — exception faite du Cybertruck récemment vu en vadrouille, qui avait de gros défauts de fabrication.

La nouvelle Model 3 est d’ailleurs bien mieux insonorisée et plus confortable que l’ancienne, et une attention toute particulière a été portée au niveau des suspensions. Enfin, la Tesla Model Y ne figure pour le moment pas au classement du TÜV, car elle est encore trop récente. L’année prochaine devrait marquer son entrée dans le classement, et il sera intéressant de voir où elle se place par rapport à sa petite sœur.

Ce qui est en tout cas rassurant, c’est qu’il n’y a aucun problème de moteur ou de batterie à signaler. Et c’est normal, car la durée de vie d’une voiture électrique est censée être supérieure à celle d’une voiture thermique, comme nous l’avons vu dans notre dossier dédié.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.