La version 10 du logiciel embarqué Tesla vient d’être déployée chez les voitures électriques du groupe. Au programme, lecture de vidéo et fonctionnalités bonus.

Quand on dépense plus de 40 000 euros pour une voiture made in Silicon Valley, on voudrait au moins pouvoir profiter à l’intérieur de tout le confort de la vie numérique. Le patron Elon Musk l’avait promis dans une session de questions-réponses en juin dernier, et c’est maintenant chose due. La version 10 du logiciel embarqué de Tesla vient d’être déployée sur les Model S, X et 3.

Cette sobrement nommée Software Version 10.0 met l’accent sur l’écran central de l’habitacle. Celui-ci supporte dorénavant les services vidéo Netflix, YouTube, et Hulu y compris pour la diffusion en direct. Les conducteurs chinois auront droit aux services équivalents en Chine, iQiyi et Tencent Video. Fort heureusement pour le respect du code de la route, ces fonctionnalités vidéo ne sont disponibles que lorsque la voiture est garée.

Lorsque le véhicule est en marche, Spotify Premium est maintenant supporté pour la musique aux États-Unis — c’était déjà le cas en Europe. Sur les routes chinoises, on pourra écouter des podcasts en conduisant via le service Ximalaya. Tesla inclut également une fonctionnalité maison, Caraoke, qui renferme une grande collection de chansons et de paroles associées. Pour ceux qui voudraient jouer, Tesla Arcade inclut maintenant le premier niveau du magnifique et difficile Cuphead.

Rappel du véhicule amélioré

Le constructeur automobile s’inspire de Google avec de nouvelles fonctionnalités I’m Feeling Lucky (« j’ai de la chance ») et I’m Feeling Hungry (« j’ai faim »). Celles-ci pointent le conducteur vers des points d’intérêts situés dans les environs, qu’il s’agisse de monuments, de parcs naturels, ou de restaurants. Les résultats de recherche dans la carte intégrée sont d’ailleurs maintenant triés par distance.

Plus sérieusement et sur la conduite, la fonctionnalité de rappel du véhicule s’appelle désormais Smart Summon. Disponible uniquement aux États-Unis et sur les modèles dotés d’un pilotage automatique complet, celle-ci permet à la voiture de sortir tout de seule de sa place de parking et de se diriger vers l’utilisateur en contournant les obstacles.

On remarquera enfin quelques améliorations logicielles mineures, mais utiles, comme un « Joe Mode » qui permet de diminuer le volume des notifications, par exemple pour ne pas réveiller des passagers qui dorment.

Le téléchargement et l’installation de la mise à jour sont automatiques lorsque la Tesla est connectée au Wi-Fi.

La Tesla Model 3 est un objet technologique : découvrons son interface et ses gadgets