Volkswagen ne croit pas à l’Apple Car et pense rapidement dépasser Tesla

 

Herbert Diess, le patron de Volkswagen, s’est exprimé au sujet de l’Apple Car et de la concurrence avec Tesla dans plusieurs interviews. L’allemand pense que Volkswagen dépassera Tesla en termes de vente d’ici à 2025 et n’imagine pas Apple réussir à produire sa propre voiture. Il croit davantage en CarPlay.

Apple-WWDC22-iOS16-CarPlay-220606

Volkswagen, l’un des plus grands vendeurs de voitures au monde, qui occupe la première place en Europe en termes de volume, est un peu en difficulté face aux nouveaux constructeurs comme Tesla. En effet, la Volkswagen ID.3, qui est la réponse à la Model 3 de Tesla, n’a pas permis de faire de l’ombre au constructeur américain. À tel point qu’en 2021, la Model 3 et la Model Y sont les deux voitures électriques les plus vendues au monde.

Ainsi, Volkswagen a vendu environ 75 000 ID.3 en 2021 contre plus de 500 000 Model 3 sur la même période pour Tesla. Mais Herbert Diess pense que Volkswagen dépassera Tesla d’ici à 2025.

Dans une interview donnée à CNBC, le patron du groupe allemand a reconnu l’avance considérable de Tesla sur le marché des voitures électriques. Il attribue cette avance au fait que Tesla est une entreprise avant tout de nouvelles technologies qui produit des voitures. C’est en effet en partie pour cette raison que l’entreprise d’Elon Musk est en avance sur de nombreux domaines, comme la partie logicielle, mais aussi tout ce qui est lié à l’optimisation des batteries et moteurs pour en faire des voitures très efficientes.

Dépasser Tesla dès 2025

La guerre n’est toutefois pas perdue pour Herbert Diess qui voit la possibilité pour Volkswagen de vendre plus de voitures électriques que Tesla à partir de 2025. Ce n’est pas impossible puisque Volkswagen possède une chaîne logistique solide avec de nombreuses usines et partenaires à travers le monde. Mais celle-ci dispose d’une inertie très marquée, et le passage à l’électrique prend donc du temps pour Volkswagen (comme pour tous les constructeurs traditionnels) qui doit encore s’occuper de produire et de vendre des voitures thermiques durant cette transition. Cela ralentit ainsi fortement Volkswagen sur la route de l’électrification.

De son côté, Tesla doit gérer la montée en puissance nécessaire de sa chaîne de production pour réussir à produire bien plus de voitures par an. Volkswagen a en effet vendu plus de 8 millions à travers le monde en 2021 contre un peu moins d’un million pour Tesla.

Volkswagen ne craint pas l’Apple Car

L’autre concurrent de Volkswagen vient aussi de Californie et il s’agit d’Apple. La marque à la pomme serait, selon les rumeurs persistantes, en train de développer l’Apple Car, une voiture électrique faisant la part belle aux nouvelles technologies. Sur le sujet, Herbert Diess voit mal Apple réussir à produire sa propre voiture. Selon l’homme, ça représenterait un « trop gros effort » pour la marque américaine qui développe des produits totalement différents (on pense aux smartphones et ordinateurs) sans les produire.

À la place, le patron de Volkswagen pense qu’Apple intégrera les voitures grâce à son système CarPlay. Herbert Diess imagine ainsi Apple vendre uniquement des solutions logicielles aux constructeurs automobiles. C’est en effet déjà un peu le cas avec CarPlay, mais il est vrai que le futur CarPlay, dévoilé à la WWDC, pourrait bien changer la phase de l’industrie automobile sur la partie logicielle. À part Tesla, pour le moment, aucun constructeur ne propose un système embarqué de qualité et capable d’être intégralement mis à jour à distance.

Entre Tesla qui a conçu son propre OS et Google qui est en train de mettre de l’Android Automotive partout, Apple faisait le minimum dans le secteur de l’automobile. CarPlay n’était qu’une recopie de l’iPhone…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles