Voiture électrique : Volkswagen est conscient que sa partie logicielle est à la ramasse et compte régler ça rapidement

 

Après avoir changé d'avis sur les boutons de ses volants, Volkswagen veut maintenant se pencher sur ses écrans tactiles. La marque souhaite les rendre plus faciles à utiliser et plus réactifs grâce à une mise à jour prévue pour la fin de l'année.

Aujourd’hui, les écrans tactiles sont partout et quasiment toutes les voitures récemment lancées sur le marché en sont équipées. Et des systèmes différents, il en existe plein, du plus simple au plus avancé. Mais si ceux-ci sont pratiques et permettent d’accéder à de nombreuses fonctionnalités, ils ne sont pas forcément sans danger. Une récente étude suédoise montre en effet que les boutons physiques permettraient une conduite bien plus sûre.

Un système complexe

Surtout que certains systèmes embarqués sont plutôt complexes, obligeant alors le conducteur à quitter plus longtemps la route des yeux. Ce serait d’ailleurs notamment le cas de celui proposé par Volkswagen, nommé MIB3 et inauguré sur les ID.3 et Golf 8 que nous avons récemment eu l’occasion d’essayer sur le van électrique Volkswagen ID. Buzz.

Largement critiqué par les clients pour son manque de praticité, ce système pourrait finalement ne pas rester longtemps dans les modèles de la marque allemande. En effet, le directeur général de Volkswagen, Thomas Schäfer, également membre du conseil d’administration du groupe éponyme s’est exprimé à ce sujet lors d’une interview avec Car Magazine lors du salon de Los Angeles.

Et ce dernier admet que quelques erreurs ont été commises dans le développement de ce système. Il affirme en effet avoir entendu les critiques des clients, qui se plaignent notamment de la complexité d’utilisation de l’écran pour certaines tâches pourtant basiques.

Ces derniers déplorent également l’absence de rétro-éclairage des touches capacitives situées juste en-dessous ainsi que le côté peu réactif du système en général. Des remarques constructives que la marque va donc prendre en compte, comme l’affirme Thomas Schäfer, qui explique qu’une mise à jour va être proposée d’ici à la fin de l’année afin d’améliorer l’expérience des clients mécontents.

Il souligne alors que le nouveau logiciel 3.0 arrive, alors que les améliorations concernant les éléments physiques arriveront un peu plus tard, d’ici à 2024. Dans 18 mois, Volkswagen prévoit d’installer une nouvelle partie matérielle, avec un nouveau processeur. De quoi augmenter la réactivité du système, du moins, on l’espère.

Par ailleurs, Volkswagen va aussi faire évoluer les volants de ses véhicules, alors que la marque a récemment admis que les touches tactiles n’étaient finalement pas une bonne idée. Une stratégie qui va à l’inverse de Tesla, qui fait quant à elle la chasse au moindre bouton physique dans ses intérieurs. C’est le prochain Tiguan qui inaugurera cette nouvelle stratégie, dès l’année prochaine.

Des tests plus poussés

Pour l’instant, Volkswagen ne donne pas de détails sur son prochain système d’infodivertissement, se contentant de confirmer que les touches capacitives sous l’écran seront bien illuminées dans le futur. Thomas Schäfer explique également que ce nouveau dispositif sera bien plus rapide et offrira plus de fonctionnalités.

Les mises à jour OTA à distance permettront également de résoudre plus efficacement les éventuels problèmes. Mais ce n’est pas tout. Désormais, les dirigeants de la marque testeront et évalueront chaque proposition de système, grâce à des maquettes. Par ailleurs, des personnes totalement extérieures à l’entreprise participeront également à ces tests. À terme, le but est donc de concevoir un système d’infodivertissement à la fois complet et simple à prendre en mains.

Cela devrait notamment passer par une meilleure hiérarchisation des commandes, alors que les dix fonctions les plus couramment utilisées seront plus facilement accessibles. Le patron en profite pour faire son mea-culpa, affirmant qu' »au cours des dernières années, nous avons malheureusement créé une certaine confusion dans la voiture« .

L’objectif est donc maintenant de tout simplifier à nouveau, sans pour autant aller dans les extrêmes. Cela passera sans doute notamment par le retour en force des commandes physiques, toujours plébiscitées par les clients. Au risque toutefois de faire augmenter les coûts de production, ces boutons étant plus chers que lorsque toutes les fonctionnalités sont intégrées dans l’écran tactile.

Pas de révolution chez Volkswagen avant 2030 ?

On rappelera que la prochaine grande refonte de la partie logicielle des voitures électriques Volkswagen n’est pas attendue avant… 2030, avec le projet Trinity. Celui-ci doit venir révolutionner la gamme Volkswagen avec une toute nouvelle plateforme. Mais elle a pris beaucoup de retard, justement à cause de la partie logicielle qui n’est pas encore au point.

Nous avons pu essayer le Volkswagen ID. Buzz. Le fameux combi revient en version 100 % électrique, pour remplacer à terme le Multivan. Est-ce que le Volkswagen ID. Buzz est un van, une voiture électrique…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.