Les futures Audi, Bentley et Porsche fortement retardées à cause du logiciel de Volkswagen

De quoi accentuer le retard sur Tesla

 

La filiale de Volkswagen en charge du développement logiciel des futurs véhicules du groupe ne semble pas au meilleur de sa forme. En effet, à cause de soucis qui durent depuis plusieurs mois maintenant, les futurs véhicules électriques du groupe vont devoir être retardés.

Volkswagen ID. Aero 5

Cariad, la filiale du groupe Volkswagen en charge du développement logiciel, connaît de nombreux soucis qui empêchent les projets d’avancer aussi vite que prévus. En effet, d’après un rapport du média Automobilwoche en Allemagne, des prestigieux modèles électriques de chez Audi, Porsche ou encore Bentley auraient pris des années de retard.

On ne s’invente pas expert en logiciel

Si Volkswagen avait souhaité recentrer son développement logiciel en interne avec sa filiale Cariad, force est de constater que les choses ne sont pas aussi simples que prévues. Malgré l’annonce récente d’une restructuration au sein de Cariad dans le but d’augmenter la rapidité avec laquelle sont développés les logiciels, cela ne semble pas être suffisant pour respecter les délais.

La future Audi électrique basée sur le projet Artemis devait voir le jour en 2024, mais les dernières informations parlent de 2027 pour une sortie grand public. Bentley de son côté, qui voulait passer au 100 % électrique d’ici 2030 dans toute sa gamme, serait obligé de modifier ses prévisions, tant l’avancement de la partie logicielle gérée par Cariad ne progresse pas assez vite.

Plus proches de nous, les futures Porsche Macan et Audi Q6 e-tron électriques attendues pour 2023 seraient menacées de retard, et les dirigeants des marques seraient extrêmement frustrés par les délais qui n’arrivent pas à être tenus.

Audi Q8 e-tron sportback

Il semblerait que des responsables chez Audi aient déclaré qu’ils « ont besoin du logiciel maintenant » afin de préparer le lancement de la Q6 e-tron, qui devrait rivaliser avec la Tesla Model Y, elle qui est dès aujourd’hui produite en Allemagne. La Porsche Macan de son côté subit le même sort, puisqu’une source proche du dossier aurait déclaré que « la partie matérielle est superbe« , mais « il nous manque toujours le logiciel« .

Le plan initial concernant les véhicules électriques prévus en 2024 pour Volkswagen et ses marques filles était d’utiliser une version 2.0 du logiciel produit par Cariad, de manière à proposer une autonomie de niveau 4. La réalité sera bien différente, puisque les fonctions d’assistance à la conduite se contenteront de niveau 2 à 3 dans le meilleur des cas, ce qui laissera une avance conséquente à Mercedes et Tesla. Il faudrait alors attendre 2026 au minimum pour que la version 2.0 du logiciel voie le jour, soit plusieurs années après la prévision initiale.

Le spectre de la Volkswagen ID.3 plane

Au mois de mai 2022, Volkswagen aurait demandé un plan d’action pour remanier toute la division logicielle du groupe, de manière à éviter de prendre plus de retard, et si possible de corriger le tir. Mais n’est-il pas déjà trop tard ?

Rappelons que le lancement de la Volkswagen ID.3 avait été impacté par un vaste problème logiciel, obligeant le constructeur à commercialiser la voiture avec une version bridée du logiciel, incapable de se mettre à jour à distance et sans certaines fonctionnalités liées à la conduite semi-autonome.

Les assistances à la conduite, les systèmes de pilotage autonome, les voitures 100 % autonomes… Qu’est-ce qui se cache derrière ces termes et quels sont les différents niveaux d’autonomie ?
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles