Xiaomi fait partie de ces développeurs qui rechignent à suivre les règles de la licence GPLv2. Il promet toutefois que cela va changer et qu’il fournira désormais son code source sous 3 mois après la sortie de ses appareils.

Depuis tout temps, nous entendons dire qu’Android est un OS libre. Ce qui est bien le cas, mais cette définition un brin large force la création de nombreux fantasmes.

Il s’agit d’un logiciel régi par la licence GPLv2, qui comporte tout de même quelques règles à suivre. La première, et l’une des plus importantes, est de toujours fournir le code source de ses créations, afin de pouvoir faire grandir la communauté de développeurs au sens large. Les constructeurs Android y sont eux aussi tenus.

Xiaomi promet de rentrer dans le rang

Or, Xiaomi fait partie de ces quelques entités qui rechignent à la tâche et rendent rarement public leur code source, ou très longtemps après. Interrogé par XDA Developers, un porte-parole du constructeur chinois est revenu sur la situation pour indiquer :

En tant qu’entreprise web, Xiaomi respecte la licence GNU GPL et s’évertue à la respecter. Nous déployons toutes nos ressources afin d’acquérir une croissance stable et avons fait des efforts afin d’accélérer la mise à disposition de nos codes sources. Nous voulons faire attention à ce que chaque sortie soit sûre et stable. Pour le moment, nous avons publié le code source de nombreux appareils. À l’avenir, nous visons de sortir le code source dans les trois mois suivant la sortie d’un appareil.

Si trois mois restent un temps assez long, c’est au moins une belle promesse que fait là le constructeur chinois. Cependant, ce n’est pas la première fois qu’on l’entend de sa part : espérons qu’il s’y tienne cette fois-ci, à présent qu’elle est mise en avant auprès du public.

À lire sur FrAndroid : Test du Xiaomi Mi A1 : un best-seller en devenir