Pendant une semaine, nous avons accueilli Patrick, élève en 3e, dans le cadre d’un stage d’observation au sein des équipes de FrAndroid. Longtemps fan de MIUI, il a finalement décidé de passer son Xiaomi Mi Note 3 sous Lineage OS. Il a écrit cet article pour vous raconter son expérience.

Avant de commencer, je tiens à signaler que je m’apprête à raconter mon expérience personnelle et que vous pouvez (et devez ?) avoir votre propre avis dessus. MIUI reste un très bon logiciel au quotidien.

Rappelons quelques informations. MIUI est un fork créé par la société Xiaomi en 2010, basé sur le projet AOSP (Android Open Source Project). Aujourd’hui, elle équipe les smartphones Xiaomi comme le Mi Mix 2S ou le Mi 8 Pro. De son côté, Lineage OS est une ROM alternative open source qui, au départ, s’appelait CyanogenMod. Elle est maintenue par des développeurs bénévoles qui assurent le bon fonctionnement des appareils sous Lineage OS.

Ma première rencontre avec MIUI

J’ai commencé à utiliser MIUI dans le courant de l’année 2017, lorsqu’un beau Xiaomi Mi 5X est brièvement tombé entre mes mains. Cela a quand même duré quelques mois. Par la suite, j’ai choisi d’utiliser un Mi Note 3 qui convenait mieux à mon utilisation actuelle. Ainsi, pendant un peu plus d’un an, j’ai utilisé MIUI au quotidien. Petite précision : le Mi Note 3 est sorti sous MIUI 8, mais tourne aujourd’hui sous la version 10 de cette interface.

Pourquoi ai-je changé vers Lineage OS ?

J’ai changé de ROM pour plusieurs raisons. Tout d’abord, j’ai ressenti comme un blocage au niveau des fonctionnalités sur MIUI. En effet, si vous recevez une mise à jour Android majeure, une grande partie des nouveautés de l’OS de Google ne sont pas disponibles. Seul MIUI apporte des nouveautés. Ainsi, rien ne garantit que vous allez goûter aux fonctionnalités des dernières sucreries d’Android.

En outre, j’aime énormément l’écosystème de Google, je l’utilise tous les jours et malheureusement sur MIUI, même après avoir bidouillé un peu, vous restez quand même enfermé dans l’écosystème de Xiaomi, malgré les applications Google. Je trouve que celles-ci ce ne sont pas très bien intégrées. Par exemple, avec Google Contact, les contacts sauvegardés sur le cloud n’arrivent pas à se restaurer sur MIUI.

Il y a d’autres petits problèmes du même genre. Si vous souhaitez connecter votre bracelet Mi Band à l’application Mi Fit, vous pensez qu’un lien va s’ouvrir sur votre navigateur par défaut… mais non ! L’application va ouvrir le navigateur « système » (Navigateur Mi ici), qui vous demandera d’accepter une politique de confidentialité avant d’afficher une page de login. Le navigateur défini par défaut (Google Chrome dans mon cas) n’est pas pris en compte dans ce genre de situation.

Le navigateur système sur MIUI.

Même problème lorsque je suis sur Spotify et que je souhaite régler le son en utilisant l’égaliseur Mi Music que j’ai déjà configuré. Au lieu de cela, je tombe sur un autre égaliseur qui est différent de Mi Music. Encore une fois, notez que ce n’est pas forcément le cas de toutes les versions et que cela reste ma propre expérience.

Enfin, les bugs les plus importants ne sont parfois jamais corrigés malgré le signalement dans l’équipe bêta. Je suis resté un mois sans Bluetooth avant de recevoir un correctif moyen. C’était très frustrant ! Certains services ne sont toujours pas disponibles sur MIUI, malgré une forte demande. Je pense à Google Lens par exemple.

Il n’y a pas non plus la possibilité de désactiver les applications qui font partie de l’écosystème MIUI. D’ailleurs, la désactivation forcée entraîne le dysfonctionnement. Par exemple, désactiver la Galerie empêche la capture d’écran en défilement.

MIUI 10 , la goutte d’eau de trop

Depuis plusieurs mois, Xiaomi met en place plusieurs mesures de sécurité comme la protection ARB (Anti Rollback) qui, en théorie, ne devrait pas rendre inaccessible un appareil quand une version antérieure du logiciel est détectée. En temps normal, pour désactiver cette protection, un simple déverrouillage du bootloader suffit, mais ce n’est pas le cas chez Xiaomi. Il n’y a presque aucun moyen de désactiver cette protection à l’heure où j’écris ces lignes. Si par malheur, cette protection prend effet, il est très difficile de récupérer le fonctionnement de l’appareil sans le support officiel ou agréé de la marque.

Remarque : cette protection n’est pas activée sur tous les appareils Xiaomi, seuls certains smartphones sont concernés, comme le Mi 8 ou le Redmi Note 5. Ainsi, mon Mi Note 3 n’est pas concerné par cette politique, mais j’ai tout de même du mal à la cautionner.

Un Xiaomi Redmi Note 5 sous MIUI 10 (pour illustration)

Ce n’est pas la seule mesure de protection mise en place par Xiaomi. Depuis plusieurs mois, le temps d’attente pour le déverrouillage du bootloader ne cesse d’accroître. De 72 heures à 15 jours puis un voire deux mois pour certaines personnes. Les utilisateurs peuvent de moins en moins profiter de leurs appareils et sont peu à peu enfermés dans l’écosystème MIUI. Écosystème, dans lequel vous pouvez synchroniser vos données, qui fonctionne parfaitement entre les smartphones Xiaomi, mais qui ne fonctionne plus à l’extérieur des produits de la marque, même avec leurs ordinateurs sous Windows. Son écosystème perd alors toute son utilité.

Lineage OS : mieux, mais pas parfait

Globalement , après un an passé sur MIUI, je préfère Lineage OS en utilisation quotidienne. Sachez que ça reste de la bidouille et que tout n’est pas beau dans ce monde, plusieurs points négatifs, notamment sur la caméra où la qualité reste très aléatoire selon l’appareil. Celle présente sur le logiciel d’origine reste meilleure.

Première chose étonnante : depuis plusieurs semaines, il y a des mises à jour quotidiennes. Certaines peuvent être très utiles, d’autres un peu moins. À ce propos, les équipes de Lineage OS semblent d’ailleurs savoir que ce n’est pas toujours indispensable. Elles expliquent que les mises à jour quotidiennes permettent de tester les développeurs afin de s’assurer qu’ils pourront fournir le support de la prochaine version basée sur Android 9.0 Pie : Lineage OS 16.0. D’ailleurs, il faut noter que le support de vos appareils peut être abandonné étant donné que c’est du bénévolat.

Quelques captures d’écran sous Lineage OS (avec le Nova Launcher)

Globalement, une expérience simplifiée est au rendez-vous sur Lineage OS, la configuration est plus simple. MIUI reste une bonne interface constructeur, mais je préfère tout de même utiliser Lineage OS au quotidien. Les problèmes cités plus haut ne sont pas présents. Voilà, c’est ici que je lâche ma plume, merci de m’avoir lu jusqu’ici.

Patrick est un membre actif du Discord de FrAndroid sous le pseudonyme Patrick Incognito, mais vous pouvez aussi le retrouver sur TwitterMerci pour ton article !

À lire sur FrAndroid : Comment installer facilement LineageOS sur son téléphone ? – Tutoriel