Voici la future voiture électrique abordable du constructeur chinois Xpeng qui arrive en France

 

La firme chinoise Xpeng qui arrive en France prépare le lancement d’une voiture électrique plus abordable que le reste de sa gamme. Cette dernière sera commercialisée par sa marque d'entrée de gamme MONA et devrait rivaliser avec la Tesla Model 3.

Si vous ne connaissez pas encore Xpeng, préparez-vous à en entendre beaucoup parler au cours des prochaines années. Et pour cause, la firme se développe à vitesse grand V.

Une nouvelle voiture abordable

Pour mémoire, cette dernière a été fondée en 2014 par son patron actuel, He Xiaopeng et son siège est situé dans la ville de Canton, au sud de la Chine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle risque de devenir un véritable poids-lourd sur le marché de la voiture électrique au cours des prochaines années. Déjà bien présente dans son pays natal, la marque commence désormais à envahir l’Europe et prépare son lancement en France, puisque nous avons récemment pu y découvrir son nouveau G6.

Mais le constructeur ne veut pas s’arrêter en si bon chemin et poursuit encore son expansion. Après avoir dévoilé sa nouvelle technologie de conduite autonome pouvant aller jusqu’au niveau 4 grâce à l’intelligence artificielle, Xpeng nous donne des informations sur sa nouvelle sous-marque.

Dans son communiqué tout juste publié, l’entreprise évoque en effet la naissance de MONA, qui va bientôt lancer son tout premier véhicule. Et on sait déjà quelques petites choses à son sujet, même s’il ne sera pas officiellement dévoilé avant le mois de juin.

Si le constructeur chinois n’est pour le moment pas encore très bavard, le site It Home l’est un peu plus. Ce dernier nous informe alors que cette nouvelle voiture prendra la forme d’une berline compacte, qui embarquera évidemment une motorisation 100 % électrique. Sans le dire clairement, on se dote bien que celle-ci ira directement chasser sur les terres de la Tesla Model 3, mais aussi sans doute de la nouvelle Xiaomi SU7, dont les ventes se portent à merveille depuis son lancement quelques semaines plus tôt.

Mais il faudra faire preuve d’encore un peu de patience avant de voir arriver cette nouvelle voiture sur les routes, puisque les premières livraisons devraient démarrer au cours du 3ème trimestre seulement. Mais à quoi faut-il s’attendre avec cette nouvelle proposition, qui devrait notamment se distinguer par un prix très bas ? Pour l’heure, Xpeng ne donne malheureusement aucune information technique précise, mais on sait qu’elle devrait être équipées de toutes les technologies de pointe développées par le constructeur chinois.

Une rivale de taille

Cette nouvelle berline électrique, qui pourrait aussi rivaliser avec la BYD Seal, entre autres, devrait se baser sur les dernières innovations de Xpeng ainsi que sur une plateforme déjà utilisée pour ses autres modèles. Car l’objectif est simple et très clair : réduire au maximum les coûts de développement et de production. Ainsi, selon la source chinoise, ces derniers auraient été abaissés de 25 %, une première pour le constructeur venu de l’Empire du Milieu. Ce qui devrait évidemment se répercuter directement sur le prix payé par les clients.

Selon le site AutoHome, la fourchette de prix des voitures commercialisées sous la marque MONA devrait se situer entre 100 et 400 000 yuans. Ce qui équivaut environ à 12 900 et 51 900 euros selon le taux de change actuel. Des tarifs qui devraient néanmoins être revus à la hausse si ces autos arrivaient un jour en Europe, ce qui n’est évidemment pas à exclure. D’autant plus que Bruxelles envisage de faire flamber les droits de douane pour les constructeurs chinois, accusés par la Commission de concurrence déloyale.

Xpeng G9 // Source : Xpeng

Sous son capot, la nouvelle berline embarquera une motorisation électrique, mais rien n’a encore été dit sur sa puissance ni son autonomie. En revanche, on sait qu’elle devrait également se doter du système de conduite autonome XNGP développé par le constructeur, dont ce dernier nous a fait une démonstration très impressionnante quelques semaines plus tôt en Allemagne.

La voiture fera globalement la part belle à l’intelligence artificielle, et devrait notamment se doter du système AI Valet Driver, permettant d’enregistrer des routes et de se faire conduire de manière autonome. Une technologie qui devrait également plaire aux chauffeurs de taxi et de VTC, particulièrement visés par cette berline électrique.

Quoi qu’il en soit, Xpeng espère faire grimper considérablement ses ventes avec cette nouvelle voiture, avec des livraisons estimées entre 29 000 à 32 000 unités. En parallèle, la firme poursuit le développement de son partenariat avec Volkswagen.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !

Les derniers articles