Vélo électrique : Yamaha dégaine un nouveau moteur énergique qui cible tous les usages

 

Yamaha a levé le voile sur un tout nouveau moteur central à destination des vélos électriques. Le PWseries S2, de son nom, est à la fois plus léger et plus coupleux que son prédécesseur.

Yamaha PWseries S2
Source : Yamaha

Sans moteur performant ni batterie endurante, les vélos électriques perdent clairement de leur intérêt. Si certains constructeurs développent leur propre solution en interne, d’autres font appel à des fournisseurs externes comme Bosch, l’un des acteurs incontournables du secteur. Parmi ses concurrents, un certain Yamaha.

La marque japonaise a décidé de muscler son jeu en présentant un tout nouveau moteur répondant au nom de PWseries S2. Il vient remplacer le PWseries ST pour proposer une expérience encore plus pêchue et optimiser pour nos VAE. Pour commencer, ce système se veut à la fois plus léger et plus performant.

Plus petit, plus léger, plus puissant

Ce moteur revendique un poids de 2,85 kg et un couple de 75 Nm, contre 3,4 kg et 70 Nm attribués à l’ancienne génération. La puissance de 250 W et les quatre modes de conduite proposés n’évoluent pas, ni l’emplacement du moteur : en position centrale, soit l’idéal pour l’aspect dynamique et la réactivité d’un cycle branché.

En face, Bosch propose une alternative peu ou prou similaire. Son moteur Performance Line propose lui aussi un couple de 75 Nm… mais pèse plus lourd sur la balance avec un poids de 3,2 kg. Dans son communiqué de presse, Yamaha mentionne également un nouvel écran Display B pour accompagner le lancement de son moteur.

Yamaha PWseries S2
Source : Yamaha

Ce système est destiné « au marché des cyclistes de loisir qui apprécient une conception ‘prête à rouler’ nécessitant une mise en service minimale ». Ne vous attendez donc pas à le voir sur des VTT électriques ou des gravel, mais davantage sur des vélos de ville. De son côté, le PWseries S2 ne cherche pas à se cantonner à quelques usages seulement. Au contraire.

Le groupe nippon explique qu’il couvrira « tous les usages et segments : déplacements quotidiens, randonnées à la campagne, excursions et sorties VTT le week-end ». Il bénéficie aussi du mode d’assistance automatique, qui s’adapte à votre pédalage et aux conditions de conduite en sélectionnant le mode le plus approprié.

Une production en France

La technologie Zero Cadence est également de mise : elle assure une assistance instantanée aux démarrages et lors des reprises. Il faudra de toute évidence tester l’ensemble de ces technologies sur un prochain vélo électrique pour s’en faire un avis plus définitif.

Petite cerise sur le gâteau : le moteur PWseries S2 sera produit dans l’usine de MBK Industrie, à Saint-Quentin (02) dans les Hauts-de-France. Ce site est détenu à 100 % par Yamaha et fabrique chaque année 80 000 motos, scooters et véhicules de loisirs Yamaha.

Ce choix devrait apporter des avantages considérables, explique la marque : « délais considérablement réduits, plus grande flexibilité dans les livraisons, élimination des perturbations externes au niveau de la chaîne d’approvisionnement (comme la congestion des ports), emballage optimisé pour la logistique au sein de l’UE continentale et réduction des déchets. »

Le constructeur chinois Frey Bike a levé le voile sur deux nouveaux VTT électriques répondant au nom de Frey Evolve Neo et Neo Pro. L’entreprise n’a pas fait dans la demi-mesure en matière de fiche…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles