Pour être moins stressé sur la route, roulez en voiture électrique

 

Selon une étude menée par DS Automobiles, les propriétaires de voitures électriques seraient moins stressés que les automobilistes roulant en thermique.

essai-ds-3-crossback-e-tense-2019
La DS 3 Crossback E-Tense

Si vous conduisez régulièrement, vous savez que ce n’est pas toujours une partie de plaisir, et pas forcément une activité très relaxante. Surtout si vous devez passer plusieurs heures dans les embouteillages, si vous vivez dans une grande ville. Entre les incivilités, le bruit et le risque d’être en retard, difficile de garder son calme.

Mais il existerait peut-être une solution à tout ce stress induit par la conduite, alors que 78 % des automobilistes se seraient déjà sentis mal à l’aise au volant selon une étude de DS Automobiles. En effet, d’après la branche britannique de la firme tricolore, rouler en voiture électrique permettrait de résoudre ce problème, et de profiter de trajets plus sereins.

Une conduite plus silencieuse

Pour arriver à cette conclusion, le constructeur n’a pas réalisé de véritable test à proprement parler, mais a demandé à 2 000 automobilistes de remplir un questionnaire au sujet de leurs habitudes de conduite et de leurs sensations au volant. Alors que la grande majorité avoue avoir déjà ressenti du stress en conduisant, 38 % des possesseurs de véhicules électriques ou hybrides affirment être plus détendus qu’avec leur ancien véhicule essence ou diesel.

Par ailleurs, et toujours selon cette même enquête, 20 % des interrogés soulignent que les atouts permettant de réduire le stress seront déterminants dans le choix de leur nouvelle voiture. Parmi eux, la conduite silencieuse revient souvent, citée par 41 % des participants. C’est justement l’un des principaux avantages de la voiture électrique, comme le souligne d’ailleurs DS Automobiles dans son communiqué.

Le confort avant tout

Par ailleurs, respectivement 52 et 34 % des sondés accordent une grande importance à l’habitacle qui doit être accueillant et au confort général de la voiture. Autant d’éléments qui auraient alors un impact direct sur le stress au volant. Cela est d’autant plus important que 31 % des participants à l’étude admettent que le stress a une influence négative sur leurs capacités au volant. Les automobilistes concernés auraient alors tendance à être moins attentifs et plus impulsifs.

Cela n’est pas sans nous rappeler une précédente enquête, qui souligne que les conducteurs de Tesla ont 50 % moins de risques d’avoir un accident au volant de leur voiture électrique que de leur véhicule thermique. Néanmoins, cette enquête doit être est nuancée, puisqu’elle affirme également que les usagers de voitures branchées tendent généralement à accélérer beaucoup plus fort que les conducteurs de modèles essence ou diesel.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles