Réalité augmentée : la magie n’a pas opéré chez Magic Leap, qui chercherait à revendre

Abracadabra... ou pas

 

Selon des informations glanées par Bloomberg, la licorne californienne Magic Leap, pourtant forte d’un pactole de 2,6 milliards de dollars accumulés au fil des levées de fonds, chercherait un nouvel acquéreur ou un partenaire financier important pour poursuivre son aventure dans le secteur de la réalité augmentée.

À l’époque, Magic Leap suscitait la convoitise et nourrissait d’immenses espoirs pour faire bouger les lignes de la réalité augmentée. Après avoir cultivé le secret de ses projets pendant huit ans, non sans publier des teasings plus fantasmagoriques les uns que les autres, la firme basée à Plantation (Floride) a levé le voile sur son tout premier dispositif en décembre 2017, le Magic Leap One Creation Edition (version réservée aux développeurs) suivi d’une déclinaison commerciale en août 2018.

Rapidement, l’heure n’était plus à la fête, et les promesses d’un appareil capable de révolutionner notre quotidien ne semblait plus qu’appartenir au passé. Pourtant, la jeune pousse américaine ne lésinait pas sur les moyens pour développer un produit digne de ce nom vendu à 2300 dollars, elle qui a levé pas moins de 2,6 milliards de dollars depuis sa création en 2011 par Rony Abovitz.

Une vente à dix milliards ?

Aujourd’hui, Magic Leap demeure une nouvelle fois au cœur de l’actualité, pour des raisons cependant inquiétantes. Car d’après les informations récoltées par Bloomberg, le groupe chercherait tout bonnement un acquéreur ou un partenaire financier de choix pour l’aider à poursuivre son aventure. En cas de vente, un chiffre de dix milliards de dollars est évoqué dans les colonnes du journal d’outre-Atlantique.

Pour sûr, cette somme substantielle n’est clairement pas à la portée de tous. Seuls les grands de ce monde ont aujourd’hui les moyens de débloquer un tel pécule, à l’image de Facebook, Microsoft ou encore Amazon, trois membres des GAFAM ayant investi, de leur côté, dans la réalité augmentée. Trouveront-ils un intérêt d’acquérir Magic Leap ? Pas sûr…

Une version n°2 en approche

Aussi, la conjoncture actuelle ne semble pas sourire aux dirigeants de l’entreprise, confrontés à une guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis et une crise sanitaire causée par la pandémie du coronavirus, indique judicieusement Bloomberg. Si une première rencontre a eu lieu avec Facebook, elle n’a donné suite à aucun autre échange.

D’après Omar Khan, directeur des produits de Magic Leap, une version numéro deux du casque AR devrait pointer le bout de son nez dès l’année prochaine pour tenter de pénétrer un marché d’une valeur de 100 milliards de dollars d’ici quelques années, estime l’intéressé. Déçu des chiffres de ventes de son appareil, Magic Leap va-t-il réussir à sortir la tête de l’eau ? En cas de naufrage, la désillusion serait clairement totale.

Les derniers articles