Un twittos à l’œil aiguisé a aperçu la Porsche Taycan électrique lors d’un test grandeur nature réalisé en Allemagne. De quoi nous donner une idée plus claire du produit haut de gamme de la marque de luxe allemande.

Il y a à peine un an, le patron de l’entreprise Porsche, Olivier Blume, révélait plus en détail les contours du projet autrefois appelé Mission E, à l’occasion du Salon de l’automobile de Francfort en 2017. Ainsi apprenait-on quelques caractéristiques de la première voiture électrique haut de gamme développée par l’entreprise aujourd’hui basée à Stuttgart : 500 kilomètres d’autonomie, vitesse de pointe de 250 km/h, de 0 à 100 km/h en l’espace de 3,5 secondes seulement. Bref, un sacré bolide d’apparence.

La Taycan prise sur le vif

D’une puissance de 440 kW (600 chevaux), le véhicule électrique de Porsche s’est vu lui être attribué un nom officiel : la Taycan, synonyme de « jeune cheval vif », comme a pu l’expliquer la société d’outre-Rhin. Officiellement prévue pour l’année 2019, la Taycan semble respecter le calendrier technologique des équipes Porsche. En plus des précommandes ouvertes depuis août 2018, le groupe allemand réalise actuellement des tests grandeur nature, comme l’a remarqué un utilisateur twitter relayé par le site Electrek.

Présent au moment des faits, « Jana », de son pseudo, a immortalisé le test du bolide, non sans se priver d’une petite capture vidéo. Le mulet — nom donné aux véhicules d’essais testés pour tirer les premières conclusions des technologies installées — a donc été pris sur le vif, en train de recharger ses batteries sur une borne de recharge publique de la ville de Friedberg. Selon les dires d’Olivier Blume, il ne faudrait que 15 petites minutes pour alimenter à 80 % la batterie de la Taycan.

Et comme le souligne Electrek, ne vous fiez pas aux pots d’échappement astucieusement ajoutés à l’arrière du véhicule, et ce dans un seul et unique but : tromper l’œil des curieux ! Car les véhicules électriques, puisqu’ils sont électriques, ne possèdent évidemment pas de pots d’échappement. Un moyen comme un autre de dissimuler à sa manière un produit dont le prix rejoindrait celui de la Porsche Panamera, soit environ 93 000 €.

Model S vs Taycan, à qui la victoire ?

Le fait est que la firme allemande viendrait ici marcher sur les plates-bandes de Tesla. Taycan concurrence ici la Tesla Roadster dans son design, mais la Tesla Model S dans ses caractéristiques. Cette dernière dispose, elle aussi, d’une autonomie d’en moyenne 500 ou 600 kilomètres (cela dépendra du modèle, de la température extérieure et bien évidemment de la vitesse à laquelle vous roulez), en plus d’une gamme de prix comprise entre 90 000 et 130 000 euros selon les modèles.