Voitures électriques : le bonus écologique de 6000 € prolongé pour les particuliers et les professionnels

Un répit qui fera du bien

 

Le prolongement du bonus écologique de 6000 euros relatif à l’achat d’une voiture électrique a été acté Direction générale de l'Énergie et du Climat (DGEC), à la fois pour les particuliers et les professionnels.

Trappe de recharge d'une voiture électrique

Trappe de recharge d’une voiture électrique

ERRATUM : à la suite d’échanges avec Clément Molizon, responsable des relations institutionnelles d’Avere France, ladite aide concerne bel et bien les professionnels et les particuliers. La Direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), à l’origine de cette décision, lui a directement confirmé l’information.


La crise sanitaire causée par le coronavirus (Covid-19) qui secoue actuellement la planète frappe de plein fouet l’économie mondiale. Tous les secteurs, ou presque, sont impactés par cette pandémie de grande envergure, tout particulièrement l’automobile. C’est pourquoi le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) a décidé d’intervenir en prolongeant l’attribution du bonus écologique de 6000 euros, après l’aval de la Direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC).

Attention toutefois : plusieurs médias français ont relayé des informations selon lesquelles cette aide financière serait maintenue pour les particuliers. Le communiqué de presse se veut pourtant très clair : « Le CNPA obtient le maintien du bonus à 6000 € pour les entreprises impactées par les retards de livraison de véhicules commandés avant le 31 décembre 2019 », est-il titré.

L’échéance de mars étendue à juin

Dans le cas présent, seules les sociétés professionnelles bénéficient de ce bol d’air frais, et non les particuliers. Le document précise de nouveau les mesures prises par le gouvernement fin 2019 : « Le décret du 30 décembre 2019 relatif aux aides à l’acquisition ou à la location de véhicules propres prévoit qu’à partir du 1er janvier 2020, les entreprises peuvent bénéficier d’un bonus d’un montant de 3000 € pour l’achat d’un véhicule électrique, contre 6000 € en 2019 ».

La voiture qui cache la forêt

La voiture qui cache la forêt

Et de poursuivre : « Une période transitoire est néanmoins prévue dans le décret pour les véhicules commandés en 2019 et livrés avant le 31 mars 2020, permettant ainsi aux entreprises de bénéficier du montant du bonus en vigueur en 2019 ». L’échéance du 31 mars 2020 a ainsi été étendue jusqu’au 15 juin de la même année, et ce pour contrebalancer « les retards de livraison engendrés par les mesures relatives à la lutte contre la propagation du Covid-19 », est-il écrit.

Confirmation officielle du CNPA

L’organisme se justifie : « En effet, de nombreux véhicules commandés avant le 31 décembre ne pourront pas être livrés avant le 31 mars et ne pourront ainsi pas bénéficier du montant du bonus de 2019, soit 6000 € ». À noter par ailleurs que le décret prévoit de ramener le bonus écologique à 2000 euros en 2021 puis 1000 euros en 2022, toujours pour les professionnels, comme l’a annoncé le ministère de la Transition écologique et solidaire en décembre 2019.

Si vous avez déjà envisagé ou même franchi le pas concernant l’achat d’une voiture neuve, votre concessionnaire vous a déjà sans doute parlé du bonus ou du malus écologique. Si votre achat est récent et qu’il ne concerne pas une…
Lire la suite

Les derniers articles