HyperTEK est le fruit d’une collaboration entre la société sud-africaine BST et le designer Pierre Terblanche. Projet duquel résulte une moto électrique au look audacieux, à la puissance séduisante et à la grille tarifaire hors de portée pour le plus commun des mortels.

Les motos électriques de Curtiss Motorcycles ne sont plus les seules à appartenir à la catégorie des bécanes aux lignes esthétiques à la fois novatrices et futuristes. Le groupe sud-africain BST s’invite à la fête après avoir levé le voile sur son deux-roues électrifié HyperTEK qui a le mérite d’attirer l’attention par son design singulier, caractérisé par une monocoque entièrement composée de fibre de carbone.

Un Paris-Angers en une seule charge

Pour ce faire, le fondateur de la société, en la personne de Gary Turner, a fait appel aux talents du designer Pierre Terblanche, directeur du centre de design de Ducati entre 1997 et 2007. C’est notamment à lui que l’on doit les Ducati 749, 888, 999 et Hypermotard, ou la X132 Hellcat Speedster de Confederate, nous apprend Engadget, qui se fait le relais de cette actualité.

Outre son look tape-à-l’œil, l’HyperTEK n’en reste pas moins un beau bébé qui en a dans le ventre. En témoignent sa puissance de 80 kW (108 ch) et son couple de 120 Nm. Dommage que la marque n’ait pas communiqué sur sa vitesse de pointe et son accélération. A contrario de son autonomie, établie à 300 kilomètres tout de même, son poids, de 205 kg, et son temps de recharge complet de 30 minutes (!).

80 patates

L’engin en lui-même manque cependant de modernité, puisqu’aucun écran numérique n’affiche les principales informations de conduite. Pour y accéder, l’entreprise vous invite à acquérir le casque intelligent Cross X1, lequel est équipé d’une caméra arrière en guise de « rétroviseur virtuel 360° ». Sa visière fait également apparaître la vitesse du véhicule et des flèches directionnelles en guise de GPS. Coût du matériel : 1699 dollars.

Il faut dire qu’au prix de 80 000 dollars, la moto ne vise clairement pas le grand public. Ajouter un casque de protection intelligent pour quelques milliers de dollars supplémentaires ne devrait pas rebuter les plus fortunés séduits par ce modèle dont la production débutera dans un an et demi, toujours d’après Engadget.