L’Europe veut une borne de charge rapide tous les 60 km mais la France en est loin

 

Les 27 pays membres de l'Union Européenne se sont accordés afin d'imposer une hausse du nombre de bornes sur leurs réseaux routiers. Mais la France est encore à la traîne...

borne recharge voiture electrique

Si le nombre de bornes a très nettement augmenté le long de nos routes au cours de ces dernières années, alors qu’on en compte aujourd’hui un peu moins de 60 000 sur l’ensemble du territoire, c’est encore loin d’être suffisant. Car outre les soucis liés à l’autonomie des voitures électriques, un autre problème se pose : celui de la disponibilité des bornes.

Et pour cause, tandis que le marché de l’électrique est en hausse, avec une part de marché passant de 7,1 % en 2021 à 11,9 % cette année, les infrastructures de recharge sont prises d’assaut. D’où l’intérêt d’accélérer leur développement en France, mais aussi dans les autres pays européens.

Objectif : une borne tous les 60 km

Afin de faire avancer les choses, les 27 pays membres de l’Union Européenne se sont réunis lors d’une grande réunion qui s’est déroulée au Luxembourg, il y a quelques jours. Le but de ce sommet ? Voter des textes du paquet climat « Fit for 55 », présenté en 2021 par la Commission Européenne, qui regroupe une série de mesures ayant pour but de réduire de 55 % les émissions de CO2 en Europe d’ici à 2030.

Outre l’interdiction de la vente de voitures thermiques en 2035, qui sera débattue dans les prochains jours, les participants ont également eu une discussion sur l’augmentation du nombre de bornes de recharge rapides en Europe. Objectif : qu’il y en ait au moins une « de 150 kW au moins » tous les 60 km sur l’ensemble du réseau routier au cours des prochaines années. Comme le soulignent nos confrères de Challenges, cette mesure devrait s’appliquer dès 2025 sur les routes principales et à partir de 2030 sur le réseau secondaire.

La France encore en retard

Pour l’heure, cette mesure n’est qu’une proposition, qui n’a pas encore de véritable valeur juridique. Mais si cela finit par être le cas, la France devra alors s’activer, puisque nous sommes encore très en retard sur ce sujet. Au 31 mars 2022, 57 732 points de recharge étaient comptabilisés sur l’ensemble du réseau tricolore, d’après un rapport de l’Avere. Si l’organisation s’était satisfaite de l’augmentation de 54 % du nombre de bornes en un an, celui-ci reste encore très loin de l’objectif annoncé par le gouvernement.

Pour rappel, celui-ci promettait alors de mettre à disposition pas moins de 100 000 infrastructures de charge à la fin 2020. Alors qu’environ 862 455 voitures électriques et hybrides rechargeables circulent actuellement en France, il faut compter en moyenne 15 véhicules branchés par borne, ce qui est insuffisant. Selon un rapport de l’ACEA publié l’an dernier, notre pays affichait un maillage plutôt moyen, avec 4,1 bornes tous les 100 km, se plaçant ainsi loin derrière les Pays-Bas (47,5 bornes tous les 100 km).

Ne serait-il pas déjà « trop tard » pour acheter une voiture électrique ? En effet, les prix ne font qu’augmenter, la charge rapide devient très chère, et la disponibilité des infrastructures de recharge publique peine à…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles