Voitures électriques : l’arrêt du bonus écologique au Royaume-Uni est un non sens

 

Mis en place en 2011, le bonus écologique pour les voitures électriques est désormais supprimé au Royaume-Uni. Et la décision a du mal à passer.

voiture électrique charge aa
Source : Michael Fousert sur Unsplash

C’est en 2011 qu’est né le bonus écologique au Royaume-Uni. Un petit coup de pouce (abaissé récemment à 1 500 livres contre 5 000 livres en 2011), qui aura permis l’achat de plus d’un demi-million de véhicules électriques sur le territoire depuis ses débuts. Une aide qui avait alors justement pour but d’inciter les automobilistes à opter pour une voiture branchée, mais aussi à accompagner la fin des autos thermiques.

Et pour cause, l’Angleterre est encore plus sévère que l’Union Européenne sur ce point, puisqu’elle prévoit d’interdire la vente de voitures à combustion interne sur son territoire d’ici à 2030. Une mesure radicale, mais qui s’accompagnera également d’un développement massif des infrastructures de recharge, avec pas moins de 300 000 bornes qui devraient être en service au début de la prochaine décennie.

La fin de l’aide

Si le Royaume-Uni souhaite donc tout faire pour inciter les automobilistes à acheter des voitures électriques, le gouvernement vient pourtant d’annoncer la fin du bonus écologique. Une décision évidement loin de faire l’unanimité, alors que nos confrères de La Tribune citent l’association de défense des usagers de la route, la RAC, qui souligne que « pour rendre (les voitures électriques) accessibles à tous, nous avons besoin que les prix baissent « . Mike Hawes, directeur général de la SMMT, qui représente les constructeurs automobiles au Royaume-Uni, souligne que « nous sommes désormais le seul grand marché européen à n’avoir aucune incitation à l’achat initial pour les voitures électriques« .

Mais si le gouvernement supprime son aide pour les voitures électriques particulières, c’est pour se concentrer sur d’autres catégories. Une enveloppe de 300 millions de livres sera en effet allouée aux aides à destination des taxis, motos, utilitaires et autres véhicules accessibles aux fauteuils roulants. De son côté, l’exécutif assure que le bonus, initialement fixé à 5 000 £ avait déjà été réduit au fil du temps, ce qui n’avait pas vraiment eu d’impact sur la baisse des ventes de voitures électriques.

Mais pourquoi arrêter ce bonus ?

Un argument qu’on a du mal à comprendre, puisque les voitures électriques sont plus chères que leurs homologues thermiques. Le bonus a donc forcément un impact positif sur les ventes, en permettant à davantage de ménages de pouvoir se procurer une voiture électrique. On ne comprend ainsi pas la décision du Royaume-Uni, à rebours du reste des pays voisins, et d’autant plus que les ventes de voitures électriques représentaient seulement 11,6 % des voitures neuves sur l’année 2021.

Et pour la France ?

Chez nous aussi, le bonus écologique a subi de nombreuses évolutions au cours des années, passant même temporairement à 7 000 € à la suite du premier confinement. Aujourd’hui, celui-ci est plafonné à 6 000 €, ou 27 % du prix du véhicule, pour les voitures de moins de 45 000 €. Il est de 2 000 € pour les véhicules dont le prix est situé entre 45 et 60 000 €, puis est totalement supprimé pour ceux coûtant plus cher. Les hybrides rechargeables profitent d’une aide de 1 000 €.

Si le montant du bonus écologique aurait dû être revu à la baisse à partir du 1er juillet prochain, le ministre de l’économie Bruno Le Maire avait annoncé son souhait de repousser cette date au 1er janvier 2023. De son côté, le ministère de la Transition Écologique et de la Transition Énergétique, que nous avons contacté nous affirme que « compte tenu de la période de réserve actuelle, le Gouvernement ne peut faire d’annonces en la matière« . Il souligne qu’un projet de loi de finance rectificative sera présenté le 29 juin prochain. Nous en saurons plus à ce moment-là donc.

Le bonus écologique devrait être moins généreux au 1ᵉʳ juillet 2022. Pourtant, le gouvernement avait proposé de retarder ce changement pendant les élections présidentielles. Entre-temps, Emmanuel Macron a été réélu et Bruno Le Maire a…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles