Vous ne devinerez jamais le point commun entre un tuk-tuk et une Audi électrique

 

Audi dévoile un étonnant tuk-tuk destiné à l'Inde, propulsé par une motorisation électrique alimentée par des batteries recyclées issues de ses e-tron.

Tuk tuk Audi

Si les batteries des voitures électriques sont bel et bien recyclées et valorisées, contrairement à certaines idées reçues, ce processus est parfois complexe en fonction du type d’accumulateur. Si certains sont réutilisés dans d’autres véhicules, ceux qui sont endommagés ou trop anciens ont alors une nouvelle vie, parfois insolite.

En effet, certains constructeurs comme Nissan ou plus récemment Suzuki ont utilisé des batteries usagées provenant de leurs véhicules électriques pour alimenter des lampadaires. Mais Audi a de son côté trouvé une autre solution destinée au marché indien, que la firme allemande détaille dans un communiqué récemment publié.

Un étonnant tuk-tuk électrique

Dans le cadre de sa Fondation Audi pour l’environnement, la firme d’Ingolstadt s’est en effet associée à la start-up Nunam, afin de concevoir un étonnant tuk-tuk destiné à l’Inde. Fonctionnant grâce à un moteur électrique, celui-ci est alimenté par des batteries usagées provenant des véhicules de la flotte d’essai Audi e-tron. Les objectifs de cette initiative sont nombreux, permettant notamment d’explorer les possibilités de recyclage et de réutilisation des batteries. Celles-ci, ayant une forte densité énergétique, affichent un poids réduit, permettant au véhicule de ne pas avoir besoin d’une très grande puissance.

Par ailleurs, les batteries pourront être rechargées grâce à l’énergie solaire, grâce à des panneaux installés sur les toits des partenaires locaux de cette initiative lancée en Inde. Une solution qui permet de limiter l’usage du charbon, encore majoritaire pour produire de l’électricité dans le pays. Ce projet pourrait également réduire l’utilisation de batteries au plomb, encore très répandu en Inde, ayant une courte durée de vie et n’étant pas recyclées correctement. Ce matériau est en plus très nocif pour l’environnement.

Un projet social

Mais ce projet a aussi une portée sociale, puisque ces tuk-tuk, qui devraient circuler pour la première fois dès l’an prochain, seront mis à disposition d’une organisation à but non-lucratif, et notamment des femmes. Celles-ci pourront alors être plus indépendantes pour se rendre sur les marchés afin de vendre leur marchandise. Plusieurs apprentis du site de Neckarsulm, en Allemagne ont participé à ce projet et ont développé un autre tuk-tuk, qui sera visible lors du Greetech Festival à Berlin, du 22 au 24 juin.

Comme le précise le communiqué d’Audi, les batteries recyclées pourraient connaître une 3ème vie après avoir été installées dans les tuk-tuk co-développés avec la start-up Nunam. En effet, la firme aux anneaux précise que « l’énergie restante des batteries pourrait être utilisée pour des applications stationnaires telles que l’éclairage LED« .

La question central du recyclage des batteries

Les constructeurs travaillent beaucoup sur la question du recyclage des batteries. L’idée étant d’éviter de réutiliser les batteries (puisque celles-ci ont perdu de leur capacité) mais plutôt de recycler les matériaux afin de produire de nouvelles batteries d’une capacité équivalente à celle qu’avait la batterie recyclée lorsqu’elle était neuve. Et les projets sont nombreux, à l’image de celui de Volkswagen.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles