Sono Motors Sion : une voiture électrique et solaire à 29 900 euros, c’est possible

La concurrente de la future Lightyear 2

 

L’entreprise allemande Sono Motors dévoile la Sion. C’est une voiture électrique bardée de panneaux photovoltaïques, à l’image de la Lightyear 0 ou de l’Aptera. Elle doit être vendue autour de 25 000 euros.

sono_motors_sion_production_design_5_cts

Les voitures solaires se multiplient ces derniers temps. Nous avons eu la chance de prendre le volant de la Lightyear 0 il y a quelques semaines et l’entreprise américaine Aptera Motors prépare l’arrivée de sa voiture solaire. Les deux voitures électriques devront maintenant compter sur une nouvelle concurrente : la Sion du constructeur allemand Sono Motors.

Une voiture solaire ?

L’entreprise a en effet levé le voile sur le design de série de sa Sion. Comme ses deux concurrentes, il s’agit d’une voiture électrique, dotée d’un moteur et d’une batterie lithium-ion, mais bardée de panneaux photovoltaïques. Il ne s’agit donc pas à proprement parler d’une voiture solaire, puisque l’énergie produite par le soleil est un « bonus ».

Il est toutefois possible de ne jamais recharger la voiture, à condition de ne pas faire de longues distances, de garer sa voiture en extérieur et de ne pas habiter un pays où le soleil perce rarement les nuages. Sono Motors annonce ainsi une autonomie solaire de 112 à 245 km par semaine. Tout en sachant que la batterie LFP de 54 kWh, d’un poids de 360 kg, permet quant à elle de proposer une autonomie estimée à 305 km sur cycle WLTP et une consommation de 16 kWh/100 km comme précisé dans la fiche technique.

Dans le graphique ci-dessous, on peut apprécier l’autonomie solaire du véhicule à Munich, selon les mois de l’année et l’état du voile nuageux. Ainsi, on peut espérer récupérer 245 d’autonomie en juin sur une semaine avec un ciel dégagé contre 21 km en décembre avec un ciel couvert.

Sono Motors Sion

Concernant la recharge, si les 456 cellules solaires permettent d’alimenter la batterie de la voiture, il est également possible de recharger cette dernière de manière plus conventionnelle. On trouve ainsi un chargeur embarqué d’une puissance de 11 kW et la capacité de recharger à une puissance maximale de 75 kW sur les bornes en courant continu avec 35 minutes pour atteindre 80 % selon la marque. C’est mieux que les 50 kW de la Lightyear 0, mais cette dernière a bien plus d’autonomie.

La Sion dispose de la charge bidirectionnelle (V2D) permettant de brancher un appareil électronique sur la voiture. C’est assez rare pour être souligné, mais la puissance atteint alors 11 kW en type 2 ou 3,7 kW en prise classique. À comparer aux 3,6 kW de la Kia EV6 ou les 9,6 kW du Ford F-150 Lightning.

Une berline familiale

À l’intérieur, on trouve de l’espace pour toute une famille, avec cinq places et un coffre d’une capacité de 650 litres. La planche de bord accueille un écran de 10 pouces ainsi qu’un plus petit écran derrière le volant qui fait office de combiné d’instrumentation. Le moteur, sur le train avant, d’une puissance de 120 kW (163 ch) et doté d’un couple de 270 Nm permet d’abattre le 0 à 100 km/h en 9 secondes avec une vitesse maximale de 140 km/h.

Le freinage régénératif n’est pas très puissant, avec seulement 50 kW. La Sion est capable de tracter, mais sans que Sono Motors ne dévoile le poids maximum.

sono_motors_sion_production_design_6_cts

En termes de dimensions, la longueur de l’auto atteint 4,47 mètres pour une largeur de 1,83 mètre et une hauteur de 1,66 mètre. La Sion pèse 1 730 kg et est équipée de nombreuses technologies. On trouve ainsi une caméra de recul, un radar de recul, des phares à LED, des jantes de 16 pouces, des sièges chauffants à l’avant et le parking automatique. Le rayon de braquage n’est pas excellent, mais dans la moyenne, avec une valeur de 11 mètres.

Prix et disponibilité

La Sion de Sono Motors peut d’ores et déjà être réservée depuis le site de la marque. Il faudra s’acquitter d’un paiement de 500 euros. Le prix de la voiture est de 29 900 euros (soit 23 990 euros après avoir déduit le bonus écologique) en Allemagne avec la TVA à 19 % et la production devrait débuter au cours du second semestre 2023.

On espère ainsi que les premières voitures seront livrées d’ici la fin de l’année prochaine. La voiture sera produite en Europe, chez Valmet, le même constructeur que pour la Lightyear 0. D’ailleurs, la Sono Motors Sion devrait venir faire de l’ombre à la future Lightyear 2, prévue pour 2025.

Un bus solaire dans les tuyaux

Sono Motors en a profité pour dévoiler son Solar Bus Kit. L’objectif est de pouvoir équiper des bus, déjà en circulation (rétrofit), qui roulent au diesel. Les panneaux photovoltaïques ainsi posés sur le toit permettraient de faire tourner les systèmes auxiliaires (comme le chauffage ou l’air conditionné) afin d’économiser jusqu’à 1 500 litres de diesel par an selon l’entreprise, grâce à une puissance en pic de 1,4 kW puisée auprès du soleil. Plus de détails seront annoncés en septembre.

sono_motors_solar_bus_kit_5_cts

Nous sommes montés à bord de la Lightyear 0 et avons pu parcourir quelques kilomètres derrière le volant de cette voiture qui promet monts et merveilles. On vous livre nos premières impressions.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Comment effacer l’historique sur Safari ?

    Apple

    Comment effacer l’historique sur Safari ?

    15 août 202215/08/2022 • 18:00