Cruise Origin : électrique et autonome, cette navette pourrait bientôt rouler sur nos routes

Et circuler à sa propre vitesse de croisière

 

Cruise Origin est le fruit d’un travail de plusieurs années mené sous la houlette de Cruise, filiale de General Motors. En résulte une navette électrique et autonome dont la production pourrait débuter prochainement.

Déterminé à se positionner sur le créneau des véhicules électriques au travers d’un pick-up et du retour en force de la marque Hummer, General Motors n’en reste pas moins ambitieux sur le domaine des voitures autonomes. Mieux, le constructeur américain souhaite même fusionner l’ensemble au travers d’un quatre roues capable de circuler sans conducteur, le tout propulsé à l’aide d’une motorisation électrique.

Des tests déjà mis en place

Ainsi est né Cruise Origin, développé par sa filiale Cruise en collaboration avec GM et Honda. Cette navette autonome et zéro émission a fait l’objet d’une présentation à San Francisco, non sans bénéficier d’un communiqué de presse officiel publié sur Medium. « Notre objectif est de remplacer une grande partie des voyages effectués aux États-Unis et dans le monde », assure son CEO Dan Ammann.

Actuellement en test sur les routes de San Francisco sous forme de service de covoiturage réservé aux employés de Cruise 24h/24 7j/7, Cruise Origin a eu le droit à trois générations au cours de son développement. La version actuellement présentée se rapproche d’ailleurs de l’itération finale, laquelle sera mise en production lorsque le niveau de conduite autonome atteindra le stade de « surhumain » dans les environnements urbains, bien que le terme utilisé soit probablement un poil exagéré.

Vers un usage professionnel ?

Doté de portes coulissantes, ce véhicule six places bénéficie de la toute nouvelle plateforme électrique construite par General Motors. Le coût de production serait ainsi divisé par deux comparé à un SUV électrique traditionnel, lorsque sa durée de vie tutoierait les 1,6 million de kilomètres. Présent à l’événement, Electrek précise tout de même que son usage ne s’ouvrira pas au grand public.

En cas de déploiement, ce nouveau type de covoiturage autonome pourrait faire économiser jusqu’à 5000 dollars par an à ses utilisateurs, selon Cruise, qui mettrait donc son véhicule à disposition des entreprises dans un premier temps.

Les derniers articles

  • SFR : la Fibre optique passe au prix de l’ADSL

    Bons plans

    SFR : la Fibre optique passe au prix de l’ADSL

    25 février 202025/02/2020 • 20:15