L’Europe veut des chargeurs pour véhicules électriques partout d’ici 2030

Un investissement de 80 milliards est sur la table

 

Alors que l’industrie automobile investit massivement sur le marché des véhicules électriques, l’Europe devra elle aussi mettre la main à la poche. On apprend notamment qu’un budget de 80 milliards d’euros devrait être investit sous 10 ans pour multiplier les points de recharge.

Au cours de la décennie à venir, l’UE devrait investir quelques 80 milliards d’euros en points de recharge pour voitures électriques

Au cours de la décennie à venir, l’UE devrait investir quelques 80 milliards d’euros en points de recharge pour voitures électriques // Source : CHUTTERSNAP – Unsplash

Accompagner le secteur automobile en déployant massivement des infrastructures de recharge pour les véhicules électriques, c’est l’objectif de l’Union européenne. Dans un plan d’investissement, l’UE, qui souhaite multiplier par 50 le nombre de véhicules « verts » en circulation sous 10 ans, prévoit un budget de 80 milliards d’euros pour la construction de ces points de recharge, a souligné ce mardi l’industriel Eurelectric.

Cet investissement s’inscrit dans un large objectif de réduction de 55 % des gaz à effet de serre émis par rapport aux niveaux enregistrés dans les années 90. l’Union européenne souhaite pour ce faire qu’au moins 30 millions de véhicules « zéro émission » soient sur les routes d’ici 2030 (contre 615 000 en 2019), rappelle l’agence de presse britannique Reuters. Il faudra donc que les points de recharge soient au rendez-vous.

Des points de recharge partout pour votre future voiture électrique

À l’heure actuelle, un peu moins de 250 000 points de recharge pour véhicules électriques sont recensés en Europe, toujours selon Reuters. Un chiffre qui devra passer à 3 millions d’ici 2030 pour répondre aux objectifs fixés par l’UE. Le budget de 80 milliards évoqué sera pour sa part divisé en deux, d’après Eurelectric : 20 milliards seront attribués aux chargeurs publics et 60 milliards aux chargeurs privés.

Ces montants devraient permettre à l’Europe de rattraper son retard en matière de points de recharge, alors que les déploiements actuels sont toujours « bien en dessous de l’objectif », assure Eurelectric. Un problème qui devra être résolu pour encourager le consommateur à opter pour de l’électrique… mais aussi pour rassurer les constructeurs automobiles quant aux engagements européens en la matière.

Ces prévisions interviennent alors que le virage vers l’électrique s’accentue, a fortiori suite à la pandémie de COVID 19, qui a conduit à l’adoption en masse de petites fourgonnettes électriques vouées aux livraisons de produits achetés en e-commerce. Les parcs de véhicules électriques des administrations et entreprises européennes devraient aussi miser de plus en plus sur des véhicules électriques. Sur un parc actuel estimé à 63 millions de véhicules, seuls 420 000 sont électriques. Un chiffre qui devrait passer à 10,5 millions d’ici 2030, estime Eurelectric.

Les derniers articles