Article sponsorisé par Square-Enix

Final Fantasy XIV est un RPG en ligne très facilement accessible. Il est possible de tester le jeu jusqu’au niveau 35, sans aucune limite de temps. Voici quelques-unes des activités qu’il est possible de faire avec cette gigantesque démo.

Pas toujours facile de trouver le temps de se lancer dans un MMORPG. L’offre est surchargée du côté des jeux gratuits, et acheter un des jeux payants présents sur le marché peut sembler risqué. Heureusement, Final Fantasy XIV propose une période de jeu gratuite généreuse, étant donné qu’elle est quasi infinie. Alors oui, la progression s’arrête au niveau 35, mais Square Enix fait les choses bien, et cette limite n’en est pas une.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Une version d’essai particulièrement généreuse en contenu

Que ce soit sur PlayStation 4 ou sur PC (le jeu est crossplay sur les deux plateformes), la version d’essai de Final Fantasy XIV fonctionne de la même façon. Il suffit donc de télécharger le launcher sur le PlayStation Store ou sur le site du jeu pour vous connecter avec votre compte Square Enix. Une fois votre personnage créé, l’aventure commence rapidement dans une des 3 villes principales du jeu. Selon la classe choisie au départ, vous vous retrouverez à Gridania, Ul’Dah ou Limsa Lominsa. Pas d’inquiétude, cette classe ne vous définit pas pour les 40 prochaines heures à venir. Vous serez en effet en mesure d’en changer n’importe quand.

Débuter votre aventure en tant qu’archer vous fera commencer à Gridania

C’est dans ce détail loin d’être anodin que se trouve tout le sel de cette démo géante. La possibilité de changer de spécialisation (ici appelée un job) comme bon vous semble permet au joueur de reprendre au niveau 1 plusieurs fois avec le même personnage. Dix spécialisations, divisées en 3 catégories, DPS, heal et tank, vous seront accessibles dans cette version d’essai (et jusqu’à 18 avec toutes les extensions). Elles découlent des 9 classes de base, et pour y accéder, vous devrez progresser jusqu’au niveau 30 avec chacune d’entre elles.

Pour gagner de l’expérience, plusieurs solutions s’offrent à vous. Évidemment, abattre des monstres en boucle fonctionne sur les premiers niveaux. Mais les nombreuses quêtes annexes, ainsi que les objectifs hebdomadaires des carnets seront votre meilleure façon de monter en niveau sans rendre le tout trop répétitif. Et bien entendu, l’histoire — particulièrement touffue et immersive comme un bon Final Fantasy — amène également son lot de récompenses.

En plus de profiter d’une mise en scène prenante, l’épopée profite d’un doublage en plusieurs langues.

Donjons, artisanat, casino : des activités très nombreuses

Au fur et à mesure de l’évolution de votre personnage sur le continent d’Éorzéa, plusieurs donjons ouvriront leurs portes. Si un joueur seul se voit automatiquement attribuer une équipe composée d’autres aventuriers, une équipe d’amis déjà formée pourra se lancer dans leur exploration immédiatement. Les défis, où votre objectif est “simplement” d’abattre un boss en équipe, fonctionnent de la même façon. La distribution du loot quant à elle se joue au lancer de dé, et privilégie d’abord les joueurs dont la classe correspond à la pièce d’équipement en jeu.

L’idée de vous battre en permanence ne vous réjouit pas spécialement ? Pourquoi ne pas vous rediriger vers les métiers ? Ces perspectives d’avenir plus pacifiques permettent à tous les joueurs de récolter des ressources et de les transformer. En plus de pouvoir vous procurer le meilleur équipement possible de cette façon, revendre vos produits vous amènera toute la richesse dont vous pouvez rêver.

Vous pouvez vous poser où bon vous semble pour exprimer votre art.

Et vu qu’il faut bien faire quelque chose de toute cette oseille, pourquoi ne pas se rendre au casino, comme toute personne sensée ? Le Gold Saucer vous accueillera pour de longues heures de mahjong, de courses de Chocobo, ou de Triple Triad. Ce dernier, tout droit venu de Final Fantasy VIII vous poussera à collectionner des centaines de cartes. Il ne tient ensuite qu’à vous de tout donner durant les championnats. Gare à ne pas tout miser ici, les jeux d’argent sont dangereux, même en Éorzéa !

Un monde entier à découvrir (à dos de chocobo)

Si vous vous sentez explorateurs, il vous sera également possible de commencer une des quêtes annexes qui vous suivra pendant tout le jeu à partir du niveau 20. Le carnet d’exploration peut être récupéré à Gridania, et vous pousse à garder un oeil ouvert en permanence. Comme son nom l’indique, ses objectifs consistent à découvrir des lieux notables. Une fois sur place, il faudra utiliser un emote précis à un moment donné avec les bonnes conditions météorologiques. Pas la tâche la plus aisée, mais pour les fanas de lore, c’est le meilleur moyen d’en apprendre plus sur le monde qui vous entoure !

Et ce monde, vous allez pouvoir le retourner dans tous les sens, en particulier à partir du moment où vous récupérerez votre Chocobo, autour du niveau 20. Votre fidèle compagnon est plus qu’une monture, c’est aussi un soutien hors pair pendant les combats. Ce poussin géant possède des sorts de soin, et des énormes serres qui vous assisteront tant qu’il reste bien nourri, donc faites attention à lui !

Une fois votre chocobo obtenu, vous pourrez grimper sur d’autres montures.

Bien entendu, ce sont vos compagnons en ligne sur lesquels vous voulez pouvoir compter, et rien ne vous empêche de rejoindre une équipe, que ce soient des joueurs console ou PC, étant donné que les serveurs sont les mêmes. Le jeu se joue très bien seul, mais parcourir Éorzéa avec des amis rend l’expérience encore plus agréable.

Et si vous comptez passer à la version complète, il vous sera même possible de rejoindre une compagnie libre (comprendre, une guilde), posséder une maison, et surtout continuer votre épopée et tenter de renverser l’empire de Garlemald, parce que mine de rien, c’était quand même le but, avant de se mettre à la couture.

Découvrir Final Fantasy XIV, c’est gratuit

La version d’essai de Final Fantasy XIV est totalement gratuite. Que ce soit sur PC, sur Mac ou sur PlayStation 4, il suffit d’une simple adresse email pour commencer. Aucune carte bancaire n’est d’ailleurs demandée lors de l’inscription pour se lancer dans l’aventure.

Tester la version d’essai de Final Fantasy XIV
Article sponsorisé par Square-Enix
Cet article a été réalisé en collaboration avec Square-Enix. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.