Surtout connu pour ses smartphones et ses accessoires connectés, le chinois Xiaomi a les dents longues. Preuve en est, le voici qui signe le « Mi Surface Display » : un moniteur gaming 34 pouces WQHD / 144 Hz du plus bel effet.

Crédits : Xiaomi

144 Hz, 34 pouces, ratio 21:9 et définition WQHD (3440 par 1440 pixels pour une densité de 110 ppp), le Mi Surface Display de Xiaomi n’arrive pas sur le marché pour enfiler les perles malgré quelques faiblesses. En tête de file : l’incertitude quant à son lancement en Europe et aux Etats-Unis. Le premier écran gaming (et incurvé) de Xiaomi devra par ailleurs faire mieux sur le plan du temps de réponse pour doubler les ténors de marché (comme les derniers moniteurs d’Acer ou Samsung, entre autres), mais pour un premier jet, le constructeur chinois tape fort en comblant presque toutes les attentes.

Un chouette écran gaming & multimédia à prix abordable… du moins en Chine

Lancé ce 21 octobre en Chine, le Mi Surface Display profite d’une certification AMD FreeSync et d’une couverture à 121% de l’espace colorimétrique sRGB (pas d’indice DCI P3 annoncé). La dalle VA employée par Xiaomi pour ce produit est incurvée à 1500R et proviendrait de chez Samsung Display, apprend-on d’AnandTech. Cette dernière se limite toutefois à un temps de réponse de 4 ms gris à gris. Ce sera probablement un peu élevé pour les joueurs les plus exigeants, d’autant que la qualité d’image globale reste encore sujette à cautions. On reste en effet sans nouvelles de deux informations importantes : la luminosité maximale et le taux de contraste. Des variantes qui décideront pour beaucoup de l’expérience finale…

Crédits : Xiaomi

Bonne nouvelle pour les amateurs de design, Xiaomi mise en revanche sur des bordures ultra fines, annoncées à seulement 2 mm sur les côtés et le dessus de l’écran. Xiaomi n’a pas encore transmis d’informations sur la connectique de son moniteur, mais il est raisonnable de tabler sur au moins un port HDMI et une entrée DisplayPort. Le pied du Mi Surface Display est pour sa part réglable en hauteur et permet d’incliner l’écran d’avant en arrière.

Question prix, enfin, Xiaomi a lancé son produit à 2 499 yens sur ses terres (soit près de 280 euros hors taxes). Aucune commercialisation en Europe n’est pour l’instant évoquée, mais il y a fort à parier que ce tarif serait le cas échéant rehaussé. Difficile par ailleurs de prédire si Xiaomi osera se colleter aux marques « traditionnelles » de moniteurs, implantées depuis fort longtemps sur le Vieux Continent et outre-Atlantique. Réponse probable dans les prochains mois.