Samsung Display présente son premier écran QD-LED, et non ce n’est pas une faute de frappe

 

Vous pensez connaître les écrans QLED, MicroLED, micro-OLED, Mini-OLED et OLED sur le bout des doigts ? Eh bien, préparez-vous à découvrir une nouvelle venue dans la famille des technologies d'affichage : le QD-LED. Samsung Display a dévoilé un nouveau prototype.

Source : flatpanelshd.com

Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas d’une faute de frappe ou d’une variante du QLED, QD-Mini-LED ou du QD-OLED. Le QD-LED, aussi connu sous le nom de NanoLED, QDEL, QD-EL ou points quantiques électroluminescents (le plus classe), est une technologie d’affichage où l’électricité est appliquée directement aux points quantiques, sans nécessiter de LED ou d’OLED.

Cette technologie n’est pas entièrement nouvelle, elle était auparavant connue sous le nom de QLED parmi les chercheurs. Cependant, le terme QLED a été récupéré par le marketing pour désigner les téléviseurs LCD modernes, ce qui a causé une certaine confusion. Aujourd’hui, de nombreux acteurs de l’industrie s’intéressent au QD-LED et certains pensent même qu’il pourrait un jour remplacer l’OLED.

Samsung Display en tête de course avec un prototype de 18 pouces

Samsung Display n’est pas le premier à présenter un prototype de QD-LED. En effet, Sharp Display avait exposé un prototype de 12 pouces avec une définition de 1972 x 720 pixels (167 ppp) lors du CES 2024, en partenariat avec Nanosys. De plus, TCL CSOT a présenté un prototype plus grand de 14 pouces avec une définition de 2,8K lors de la Display Week 2024.

Cependant, Samsung Display se démarque avec un prototype de 18 pouces, le plus grand à ce jour, avec une définition de 3 200 x 1 800 (202 ppi) et une luminosité de 250 nits. De plus, ce prototype est entièrement imprimé à jet d’encre, ce qui représente une différence importante en termes de coûts de production.

Les avantages du QD-LED : plus fin, plus léger et plus économe en énergie

Le QD-LED semble réunir de nombreux avantages par rapport aux technologies d’affichage actuelles. Tout d’abord, il permettrait de produire des écrans plus fins et plus légers que les téléviseurs LCD, même Mini-LED. En effet, la couche de points quantiques est extrêmement fine, ce qui réduit considérablement l’épaisseur de l’écran.

De plus, ces surfaces d’affichage pourraient proposer de très hauts pics de luminosité tout en offrant des noirs intenses, ce qui améliorerait grandement la qualité d’image.

Le QD-LED serait également nettement plus économe en énergie que les technologies d’affichage actuelles. Les points quantiques étant directement excités par un courant électrique, cela réduit considérablement la consommation d’énergie par rapport aux écrans LCD ou OLED.

Enfin, le QD-LED pourrait se présenter sous différentes formes et diverses tailles, ce qui ouvre de nombreuses possibilités en termes de design et d’utilisation.

Pour quand ?

Cette nouvelle technologie d’affichage est prévue pour des téléviseurs qui seraient disponibles d’ici 3 à 5 ans.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.