Attention, ces trois vélos électriques Shell ne sont pas des vélos électriques

 

Le géant pétrolier Shell va sortir trois engins électriques présentés comme des vélos branchés. Attention cependant, car ils ne collent pas à la législation française pour être catégorisés tel quel.

shell vélo électrique
Source : Shell

Shell est l’une des entreprises parmi les plus puissantes du monde dans le secteur du pétrole. Pour autant, l’entreprise anglo-néerlandaise tente de polir son image en se positionnant sur le créneau de la mobilité urbaine. La firme s’est par exemple déjà associée à Lotus pour concevoir des trottinettes électriques.

Cette fois-ci, le groupe cherche à s’attaquer au secteur des vélos électriques… à condition en revanche de bien respecter les lois européennes. Ici, il ne s’agit en fait en aucun cas de vélos électriques conformes aux normes. Les SR-3B, SR-4B et SR-5B sont effectivement considérés comme des cyclomoteurs en France.

Une vitesse maximale trop élevée

Vendu 1 199 dollars, le SR-3B revendique une puissance de 250 W. Jusque-là, tout va bien. Sa fiche technique mentionne en revanche deux éléments importants. Premièrement, il est équipé d’un accélérateur. En France, et pour que cela soit légal afin d’appartenir à la catégorie des cyclomobiles légers, il faut notamment respecter une longueur maximale de 165 cm.

shell VAE
Source : Shell

Shell ne donne aucune précision sur les dimensions de ses produits. Compliqué de prouver sa conformité sur ce point. En revanche, sa vitesse maximale ne laisse plus de place au doute : 40 km/h avec l’assistance, 27 km/h avec l’accélérateur.

Quelles règles en Europe ?

En Europe, un vélo électrique doit légalement parlant être limité à 25 km/h. Ici, Le Shell SR-3B dépasse largement cette allure et appartient donc à la catégorie globale des cyclomoteurs (classe L1e-b), dans laquelle sont regroupés les scooters 50 cm3, les Solex et autres mobylettes ainsi que les speedbike.

Dans ce cas, plusieurs règles sont à respecter : souscrire à une assurance, posséder un certificat d’immatriculation ou encore porter un casque et des gants homologués. Le cas des SR-4B et SR-5B (1899 dollars) est similaire, eux qui sont capables de filer à une vitesse de pointe de 45 km/h avec les pédales et 32 km/h avec l’accélérateur.

La marque Eleglide a levé le voile sur deux nouveaux vélos électriques répondant au nom de Citycrosser et Tankroll. Dans les deux cas, le prix de base se veut relativement abordable.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles