XRspace Mova : le premier casque de VR 5G est capable d’interpréter vos gestes

Peter Chou a de grand projets pour la VR

 

Co-fondateur et ancien CEO du taïwanais HTC, Peter Chou s'apprêtait à lancer son projet de réalité étendue XRspace au MWC 2020, avant l'annulation du salon. Finalement annoncé sur YouTube, l'univers XRspace et son casque Mova ont pour ambition de capitaliser sur les nouvelles habitudes prises pendant le confinement... pour faire de la VR un marché de masse.

Suite au confinement, a réalité virtuelle pourrait-elle devenir un marché de masse ?

Suite au confinement, a réalité virtuelle pourrait-elle devenir un marché de masse ? // Source : Stéphane Bernard – Unsplash

Il est l’un des chantres de la réalité virtuelle et l’un de ses plus fervents défenseurs. Peter Chou, ancien patron de HTC et co-fondateur du groupe taïwanais y croit et, après une annonce reportée pour cause d’annulation du MWC, il a enfin pu présenter, sur YouTube, son nouveau projet de « réalité étendue » XRspace.

XRspace un concept mêlant réalité virtuelle et plateforme sociale…

Les ambitions de cette nouvelle conception de la réalité virtuelle sont grandes : « redéfinir comment les gens entrent en contact, socialisent et collaborent dans un monde virtuel ». Pour y parvenir, c’est tout un univers virtuel qu’on nous propose, axé sur une expérience sociale de bout en bout et rendu possible à l’aide d’un tout nouveau casque aux faux airs de masque de plongée : le XRspace Mova, présenté par ses créateurs comme « le premier casque VR 5G du marché » et animé par la puce mobile Snapdragon 845 XR, lancée il y a deux ans pour ce marché spécifique. Son principal atout ? Il ne nécessite aucun contrôleur, puisqu’il est capable d’interpréter les gestes et déplacements naturels de l’utilisateur à l’aide de ses capteurs embarqués.

Ici le XRspace Mova, premier casque de VR 5G

Ici le XRspace Mova, premier casque de VR 5G // Source : XRspace

De quoi induire une liberté de mouvement importante au sein des environnements conçus dans le cadre du projet XRspace, et permettre des échanges plus faciles entre les utilisateurs, ainsi autorisés à tenir des meetings virtuels, mettre en place ou assister à des cours, danser dans des nightclubs fictifs ou encore aller au cinéma. Rien que la VR traditionnelle ne propose déjà, mais le salut de Peter Chou et son initiative viendra peut-être de ses partenaires. XRspace s’est en effet associé avec Qualcomm, Deutsche Telekom, Chunghwa Telecom (à Taïwan), GQ, Vogue, ou encore Getty. À Taïwan, des accords ont par ailleurs été conclus avec des agences immobilières pour permettre des visites virtuelles de propriétés depuis le XRspace Mova…

Le COVID-19 à la racine d’un premier vrai élan des masses vers la VR ?

Reste à savoir si, comme le croit Peter Chou, la pandémie de COVID-19 et l’impact qu’a eu le confinement sur le marché (télétravail, recrutements à distance, consultations médicales par appels vidéo…) aura effectivement un impact sur le développement de la réalité virtuelle… notamment pour répliquer des situations du monde réel au travers d’environnements virtuels immersifs.

Un avis que semble partager au moins en partie Mark Zuckerberg lui-même. « Il est possible que [la pandémie] accélère certaines des tendances autour de la réalité virtuelle ou augmentée, mais je ne suis pas sûr de ce qui se passera à long terme », a-t-il indiqué à l’occasion d’un entretien avec des investisseurs, suite au lancement, entre autres, d’un casque Oculus Quest destiné aux entreprises.

Un point majeur semble toutefois être ignoré par Peter Chou : le prix élevé des dispositifs de réalité virtuelle… et son XRspace Mova ne fait pas exception à la règle. Attendu sur le marché durant le troisième 2020, le casque se monnaiera 599 dollars (environ 550 euros hors taxes) — soit peu ou prou autant qu’un Oculus Quest. Un prix probablement trop élevé pour être véritablement à la portée du plus grand nombre.

Les derniers articles