Apple victime d’infidélité ? Suite à une étude menée auprès de sa clientèle, BankMyCell, une entreprise spécialisée dans la reprise de smartphones, note que plus d’un quart des utilisateurs d’iPhone X sont passé à Android, tandis que seulement 7,7 % des propriétaires de Samsung Galaxy S9 ont migré vers iOS.

© Tyler Lastovich // Unsplash

L’usage voulait jusqu’à présent qu’Apple compte parmi les marques les plus fidélisantes. La chose pourrait changer. Une enquête diligentée entre octobre 2018 et juin dernier par BankMyCell, sur un échantillon de 38 000 détenteurs de smartphones, nous apprend que les utilisateurs d’iPhone sont moins loyaux que par le passé. En juin et sur cet échantillon, 18,1% des propriétaires d’iPhone X (lancé à la rentrée 2017) ont ainsi échangé leur appareil pour un mobile Android estampillé Samsung. Il s’agit du plus haut niveau de conversion à Android observé durant l’étude.

92,3% des utilisateurs d’Android… sont restés sur Android

De manière globale, sur la durée totale de l’enquête, BankMyCell pointe que seulement 7,7 % des utilisateurs de Samsung Galaxy S9 (lancé pour sa part en début d’année 2018) ont opté pour un iPhone lors de leur dernier changement de mobile. 92,3% d’entre eux ont repris un smartphone Android, tandis que 26 % des utilisateurs d’iPhone X sont passés sur une autre marque qu’Apple.

Bien que limités aux seuls clients de BankMyCell, ces chiffres se montrent néanmoins révélateurs d’une certaine tendance sur le marché, pointe Cnet US. Cette semaine, Kantar, groupe britannique spécialisé dans les études de marché et le marketing, relevait par exemple qu’entre avril et juin 2019, les iPhone représentaient tout juste 36 % des ventes totales de smartphones aux États-Unis. Un chiffre en baisse de 2,4 % par rapport au même trimestre l’année passée.

Les ventes de téléphones propulsés par l’OS de Google s’imposaient pour leur part, toujours sur le marché américain et sur la même période, à 61 %. Soit une hausse de 2,5 % sur un an.

Ce 17 juillet Gartner, rapportait par ailleurs que les expéditions mondiales de smartphones allaient globalement décliner de 3 % en 2019 (pour seulement 68 millions d’appareils distribués). Une tendance qui pourrait s’inverser à l’avenir, notamment grâce à la croissance permise par l’arrivée des premiers appareils 5G. Toujours selon le cabinet d’analyse américain, les smartphones 5G représenteront pas moins de 51 % des ventes totales de téléphones à l’horizon 2023.