Une étude menée sur le deuxième trimestre 2019 nous offre une vision du smartphone en France au travers des meilleures ventes des trois principaux e-commerçants français. Examinons à la loupe les résultats pour dresser un portrait-robot du smartphone le plus populaire.

En France, avec l’explosion des forfaits sans engagement depuis 2011, les smartphones nus ont une certaine popularité, et les revendeurs en ligne comptent pour une partie non négligeable des téléphones vendus sur le territoire. Leurs chiffres permettent donc de dresser une bonne vision du marché, même si cela omet tout le marché opérateur, qui reste conséquent encore aujourd’hui.

Baudouin Arbarétier, étudiant en commerce et se décrivant lui-même comme un passionné de technologies, a réalisé une étude sur les ventes de smartphones en France au cours du deuxième trimestre 2019 en se basant sur les trois principaux sites d’e-commerce en France : Amazon, Cdiscount et Fnac.com. À eux trois, ces sites couvrent 47,3 % de la population chaque mois.

Méthodologie

Pour son étude, Baudouin Arbarétier s’est basé sur les « meilleures ventes » affichées par les 3 sources en question, en prenant soin d’écarter les produits reconditionnés. Tous les mercredis, à 13 heures, un script lui a ainsi permis d’extraire automatiquement les 100 meilleures ventes de smartphones sur chacun des 3 sites, et ce sur une période de 13 semaines (l’ensemble du deuxième trimestre 2019).

Après épuration et pondération (en fonction de la position dans le classement), il a ainsi pu dresser des conclusions intéressantes sur le marché du smartphone actuel.

Portrait-robot du smartphone le plus vendu

Android occupe aujourd’hui environ trois quarts des parts de marché français en 2019, loin devant iOS. Il n’est pas très étonnant de voir que le classement mondial des marques est respecté dans cette étude avec un Samsung loin devant, suivi par Apple, Huawei et Xiaomi, tous trois au coude-à-coude.

Le prix est évidemment un critère très important, surtout pour ce marché où l’achat se fait essentiellement en une fois, contrairement au marché opérateur où les paiements sont étalés sur 12 à 24 mois grâce aux subventions. Aussi, il n’est pas étonnant de voir que sur Amazon, Cdiscount et Fnac, 45 % de l’effectif concerne des smartphones entre 100 et 300 euros. C’est d’ailleurs dans cette fourchette de prix que l’on retrouve le Xiaomi Redmi Note 7, un best-seller en ce début d’année.

En revanche, si cela concerne les smartphones récents de 2019, on remarque que cela touche également les anciens flagships puisque 16 % des meilleures ventes du deuxième trimestre 2019 sont des smartphones sortis entre 2011 et 2016. Dans ce cas, il s’agit généralement de smartphones haut de gamme dont le prix a bien baissé depuis, comme le Samsung Galaxy S8 ou l’iPhone 6S.

Enfin, le design prend une place importante dans le choix des utilisateurs, à commencer par la couleur du téléphone. Les smartphones noirs par exemple représentent 40 % du volume de ventes. Il s’agit là d’une valeur sûre que l’on sait facile à revendre, ce qui explique en partie ce choix. Le bleu — souvent sombre — arrive ensuite avec 21 %, devant le gris (15,5 %) et l’or (12 %). Les couleurs plus excentriques (violet, rose, rouge…) tournent autour de 2,5 à 3 % seulement, tandis que le blanc, étonnamment, ne représente que 4 % des ventes.

Le Samsung Galaxy S9 violet

Pour les matériaux, l’étude est également catégorique, le verre représente 54 % de l’échantillon et reste donc le plus populaire, devant le plastique (18,3 %). L’aluminium, le métal et la céramique restent très minoritaires, ce qui n’est pas vraiment étonnant sachant que la plupart des smartphones à l’heure actuelle optent essentiellement pour le verre ou pour le plastique.

Outre la corrélation liée à la gamme tarifaire, le ratio d’occupation de l’écran (screen-to-body ratio) n’est en revanche pas du tout un élément déterminant dans le choix du smartphone.

De côté de la fiche technique, l’essentiel des ventes possède 3 à 4 Go de RAM, ce qui correspond plutôt bien aux tendances actuelles sur le marché tarifaire visé, et 64 Go de stockage. Enfin, la marque de SoC la plus populaire est Qualcomm, portée par ses nombreuses références sur toutes les gammes tarifaires. La puissance du CPU en revanche ne semble pas avoir d’incidence directe sur le choix des consommateurs.

En résumé

Pour résumer, le smartphone le plus populaire est :

  • noir ou bleu foncé ;
  • en verre de préférence, ou en plastique à la limite ;
  • de marque Samsung, Apple, Huawei ou Xiaomi ;
  • entre 100 et 300 euros ;
  • d’entrée ou de milieu de gamme s’il est sorti en 2019, flagship s’il est sorti il y a plusieurs années ;
  • sans distinction de ratio d’écran (autour de 80-85 % en suivant la tendance du marché) ;
  • 3 à 4 Go de RAM ;
  • 64 Go de stockage.

Certains éléments peuvent également varier suivant la gamme de prix du smartphone, comme le stockage, plus élevé sur les flagships (qui souvent font l’impasse sur la carte microSD), ou encore la technologie d’écran utilisée (OLED pour les meilleurs).

Notez que ces éléments sont intéressants à prendre en compte lors de votre achat, puisqu’il pourrait éventuellement impacter le prix à la revente à l’avenir. Si vous optez pour un Galaxy S récent noir par exemple, vous pouvez être sûr qu’il se revendra encore correctement dans plusieurs années.

À titre de comparaison, sur cette étude, les smartphones sortis en 2018 ont vu leur prix chuter de 18 % en un an, tandis que les smartphones sortis en 2016 ont subi une baisse de prix de 47 % en moyenne. Il s’agit bien sûr là de prix pour du neuf, auquel il faut retirer l’usure liée à l’occasion.