Une étude a été menée auprès de 37 000 personnes pour évaluer la rapidité de frappe sur un clavier virtuel de smartphone.

Un groupe de chercheurs des universités d’Aalto en Finlande et de Cambridge au Royaume-Uni ont cherché à évaluer la rapidité de frappe sur un clavier virtuel par rapport à un clavier physique. Ils ont rassemblé 37 000 volontaires de plus de 160 pays (dont la moitié des US) et les ont soumis à un test de rapidité et de précision avec leur smartphone.

Comme prévu, les résultats varient considérablement selon la technique de frappe. Comme expliqué dans le MobileHCI 2019, une conférence internationale dédiée au sujet homme-machine, les utilisateurs qui écrivaient avec un seul doigt atteignaient en moyenne 29 mots par minute. Cependant, les utilisateurs qui utilisaient les deux pouces ont atteint 38 mots par minute. C’est seulement 25 % de moins que les vitesses moyennes sur un clavier physique QWERTY/AZERTY (52 mots par minute). L’étude a mis en évidence que certains utilisateurs ont réussi à écrire sur smartphone à une cadence impressionnante de 85 mots par minute.

L’étude a montré également que l’âge était un facteur important. Alors que les adolescents dépassent la moyenne de 40 mots par minute, ceux de plus de 45 ans tournent autour de 28 mots par minute.

Pour effectuer le test, rendez-vous sur ce lien.

Pour écrire vite : il faut utiliser deux pouces et l’auto-correcteur

Les résultats de l’étude suggèrent que l’auto-correcteur a augmenté la vitesse d’écriture à 9 mots par minute. D’autre part, le clavier prédictif retarde, en moyenne, la frappe de deux mots par minute. L’explication est liée à l’attention : bien que l’auto-correcteur, comme nous le savons, fonctionne sans y prêter beaucoup d’attention, la prédiction nous oblige à choisir manuellement des mots.

Ce qu’il faut retenir : pour écrire rapidement sur un clavier virtuel, il faut écrire à deux pouces et activer l’auto-correcteur. Notez que l’étude n’a pas intégré les claviers de type swipe qui permettent de taper les mots en faisant glisser son doigt sur le clavier. Ces claviers ont déjà montré leur efficacité depuis de nombreuses années. Il existe donc de nombreux claviers virtuels qui intègrent cette fonction sur Android, et iOS le propose nativement depuis iOS 13.

Les meilleurs claviers Android en 2019 : notre sélection d’applications