Marché du smartphone en forte baisse : Oppo, Samsung et Huawei, principales victimes du Covid-19

 

Selon l’institut Gartner, les ventes mondiales de smartphones ont enregistré une baisse de plus de 20 % au premier trimestre 2020. La faute sans surprise à la pandémie de coronavirus qui a affecté le monde en début d’année, entraînant le confinement progressif de la moitié de la planète.

« Un effondrement de la demande de smartphones ». C’est ainsi que Gartner, institut de recherche, explique la baisse enregistrée par le marché au premier trimestre 2020. Les ventes mondiales ont diminué de 20,2 % sous les effets de l’épidémie de coronavirus qui a progressivement touché la planète. « Le confinement et l’incertitude économique (…) ont conduit à l’effondrement de la demande à mesure que les consommateurs ont cessé de dépenser pour des produits non essentiels », note Gartner.

Selon l’analyste Anshul Gupta , on a assisté au « pire déclin » du marché des smartphones. Parmi les principales victimes, les fabricants chinois et Apple.

Huawei, le grand perdant

Si les cinq principaux fabricants ont enregistré des baisses, Huawei est le plus impacté avec 42,5 millions d’unités vendues en moins par rapport au premier trimestre 2019 (- 27,3 %). Aux effets du confinement, s’ajoute aussi le bras de fer avec les États-Unis qui pénalise toujours le chinois à l’international. « Huawei aura une année difficile », prédit Gupta. « Il a développé l’écosystème Huawei Mobile Service (HMS), mais avec le manque d’applications Google populaires et de Google Play Store, il est peu probable que Huawei attire de nouveaux acheteurs de smartphones sur les marchés internationaux. »

Guère plus fanfaronnant, Samsung a pourtant eu le temps de lancer sa gamme Galaxy S20 et son smartphone pliable Galaxy Z Flip juste avant le principal épisode de Covid-19, mais cela n’a pas suffi à éviter un plongeon de 22,7 % de ses ventes au premier trimestre. Pas de quoi cependant perdre la première place mondiale avec 18,5 % de parts de marché.

Le classement des ventes mondiales de smartphones au premier trimestre 2020

Le classement des ventes mondiales de smartphones au premier trimestre 2020 // Source : Gartner

Mais, selon Gartner, « l’impact négatif aurait pu être bien pire ». Bien qu’un peu plus épargné par le nombre limité de ses installations en Chine et donc les effets sur sa production, Samsung a commis une erreur : la firme avait avant tout misé sur le canal physique pour vendre ses nouveaux smartphones, délaissant quelque peu les ventes en ligne qui auraient pu lui être plus salutaires en temps de confinement.

Oppo complète le podium des perdants du début d’année (- 19,1 %). La distribution hors ligne d’Oppo, qui est l’une de ses forces, a « souffert du fait que le travail à domicile a contraint les consommateurs et les entreprises à acheter des produits en ligne ». Un point sur lequel Oppo doit encore se développer, explique Gartner.

Apple limite la casse, Xiaomi fanfaronne

Moins sinodépendante, Apple a vu ses ventes diminuer de 8,2 %, mais en raison notamment de problèmes d’approvisionnement et de fermeture de magasins. Portée par les ventes fortes de l’iPhone 11 en fin d’année 2019-début 2020, la marque californienne a limité la casse. « Si le COVID-19 ne s’était pas produit, Apple aurait probablement vu ses ventes d’iPhone atteindre un niveau record au cours du trimestre », souligne Annette Zimmermann, vice-présidente de l’institut de recherche. La force de son Apple Store en ligne et la reprise de sa production à quasi pleine capacité fin mars lui ont permis de repartir sans trop de casse.

Parmi le Top 5 mondial, Xiaomi apparaît comme le grand gagnant. La jeune pousse tire son épingle du jeu grâce à sa gamme Redmi et à sa stratégie de ventes en ligne à l’internationale. Le chinois réalise même de meilleures ventes que prévu.

Les derniers articles