Samsung vient d'annoncer investir près de 10 milliards d'euros dans la production de dalles QD-OLED. Le constructeur coréen a également précisé son planning.

Samsung a précisé son plan de développement des premières dalles QD-OLED. Aujourd’hui, Samsung produit de l'(AM)OLED pour les smartphones, et principalement du QLED pour les TV. Le QLED a ses avantages, mais son contraste fait pâle figure par rapport à l’OLED utilisé par des marques telles que LG, Sony, Philips ou Panasonic. Lee Dong-Hoon, PDG de Samsung Display, vient d’affirmer son engagement dans la future technologie QD-OLED : « Nous investirons plus de 13 000 milliards de wons (environ 10 milliards d’euros) dans la prochaine génération d’écrans« .

La production va débuter en Corée du Sud

Cet investissement va permettre à Samsung de créer une nouvelle ligne de production dans son usine située à Asan, dans la province du Chungcheong, au sud de la Corée du Sud. Cette nouvelle ligne de production entrera en fonction en 2021 et sera prête à produire environ 30 000 dalles QD-OLED de 65 pouces de diagonale par mois. La production de dalles QD-OLED remplacera la ligne actuelle de huitième génération qui produit actuellement des dalles LCD. Une transition qui durera jusqu’en 2025 où toutes les lignes de production seront dédiées au QD-OLED.

Ce changement obligera Samsung à créer 81 000 nouveaux emplois. Le président sud-coréen, Moon Jae-in, a salué le fort investissement de Samsung et de LG dans la production d’écrans OLED. Un investissement soutenu par le gouvernement coréen qui apportera également 300 millions d’euros au cours des 7 prochaines années pour permettre à la Corée du Sud de garder son avance dans la production d’écrans dans le monde.

Selon ZDnet,  la capacité de production de Samsung sera égale, voire supérieure, à celle de son concurrent LG Display en 2025. Le constructeur LG est actuellement le seul producteur à grande échelle de dalles OLED. Ce retour de Samsung va apporter une concurrence accrue, et donc une rivalité qui pourrait amener à une réduction des prix des dalles OLED et offrir des alternatives à d’autres fabricants. Pour le moment, Samsung continue de s’appuyer sur sa technologie QLED et maintient également son engagement dans la technologie microLED qui permet de créer des écrans de très grandes tailles contrairement à l’OLED.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Qu’est-ce que le QD-OLED ?

Quand on parle de l’OLED, on pense nécessairement à LG Electronics. LG Display, utilise une structure WRGB (White-RGB) où chaque pixel est composé de quatre sous-pixels blanc, bleu, rouge et vert. Un écran OLED WRGB possède donc un quatrième sous-pixel blanc par rapport aux sous-pixels RGB. Cela signifie que chaque pixel d’un OLED WRGB est une combinaison d’un OLED blanc avec des filtres rouge, vert et bleu.

Samsung développe une technologie différente : le Quantum Dot OLED (QD-OLED). Cette technologie est à la base une technologie hybride entre l’OLED et le QLED déjà utilisée dans les écrans LCD. Contrairement à l’OLED, elle exploite uniquement des sous-pixels OLED de couleur bleue.  Le rouge et le vert sont obtenus via les filtres quantiques (QD pour Quantum Dots). Comme sur les TV QLED, les quantum dots prennent la forme d’un filtre à apposer à l’intérieur de la dalle. La lumière émise par les LED de l’écran LCD est transformée lorsqu’elle traverse le filtre. Samsung pourra ainsi proposer un espace colorimétrique plus large que les modèles WRGB (White-RGB) de LG Display. Le QD-OLED n’utilise donc pas de rétroéclairage, contrairement aux écrans LCD, car il émet automatiquement sa lumière comme dans l’OLED. Bien que ces écrans soient un peu plus épais que les OLED à cause du filtre, le QD-OLED devrait être une technologie plus durable que l’OLED car elle provoque moins de dégradation des sous-pixels.

TV QLED, 8K et Mini LED… retour sur les tendances de 2019 aperçues à l’IFA

Dans le meilleur des cas, les premières TV QD-OLED devraient faire leur apparition fin 2020, si la conversion des lignes de production se passe sans encombre.