Revolut : les prêts personnels sont maintenant disponibles, ce qu’il faut savoir

 

C'était annoncé depuis quelques semaines, l'arrivée du prêt personnel chez Revolut est désormais effective. Il est possible pour tout client majeur de contracter un prêt allant de 1000 à 50 000 euros depuis l'application.

Après avoir annoncé il y a moins d’un mois la mise en place du crédit à la consommation accessible à tous au 30 mai dernier, la banque en ligne Revolut s’est accordé un petit délai pour annoncer officiellement le lancement de ce nouveau produit bancaire. Les clients de plus de 18 ans résidant en France peuvent demander un prêt personnel directement à partir de l’application Revolut.

Un crédit conso qui se veut accessible et instantané

La mise en place du prêt personnel était une volonté de longue date de Revolut dans sa stratégie de transformation de néobanque à banque en ligne. Avec l’Open Banking (partage de ces données avec d’autres acteurs bancaires), ce prêt ne demande en l’état aucun justificatif de revenus, pour des transactions comprises entre 1 000 et 50 000 euros et, en théorie, aucun autre coût, ni frais d’ouverture, ni frais de résiliation totale ou partielle. Revolut assure que la procédure de demande de prêt et de validation ne prend que quelques minutes.

L’expérience depuis l’application devrait, elle aussi, être flexible avec notamment la possibilité de modifier la date de remboursement des mensualités, de rembourser sans frais une partie ou la totalité du montant du prêt, et consulter facilement ses relevés mensuels.

Concernant le taux d’intérêt, il sera adapté au profil de chaque utilisateur, allant d’environ 3,90 % à 21,12 % de taux annuel effectif global (TAEG) fixe.

Un déploiement progressif

Notez que cette mise en place du prêt personnel sur la dernière version de l’application sera limitée à un premier groupe de clients. Celui-ci augmentera progressivement au fur et à mesure du déploiement.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.