Essai du Easy-Watts e-bonsaï : un scooter électrique atypique, rétro et transportable

Scooters électriques • 2021

Le Easy-Watts e-bonsaï est un scooter électrique relativement atypique, offrant un design pliable qui lui permet d’être transporté dans le coffre d’une voiture ou une soute pour l’amener avec soi en vacances. Malgré cette originalité, il ne coûte pas très cher et offre des performances et un agrément de conduite convenables. Mais ces arguments suffisent-ils au quotidien ?

Source : Anthony Wonner pour Frandroid
Source : Anthony Wonner pour Frandroid
Où acheter L'
Easy-Watts e-bonsaï au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

En bref
Easy-Watts e-bonsaï

6 /10
Points positifs de l'Easy-Watts e-bonsaï
  • Transportabilité
  • Design rétro
  • Maniabilité
  • Prix contenu
Points négatifs de l'Easy-Watts e-bonsaï
  • Finitions
  • Aucun rangement
  • Pas de technologies embarquées
  • Performances

Ce test a été réalisé le 19 Décembre 2022 et le marché a peut-être évolué depuis. Consultez notre comparatif pour découvrir des produits plus récents potentiellement plus pertinents pour vous.

 

Les scooters électriques continuent de se démocratiser, notamment avec la fin du stationnement gratuit pour les véhicules thermiques dans la capitale. Il y en a pour tous les goûts, des sobres équivalents 50 cc pour se déplacer en ville, aux puissants équivalents 125 cc pour circuler sur voie rapide.

Cependant, il existe également des deux-roues atypiques pour ceux qui cherchent à se déplacer avec leur scooter. En effet, la marque française Easy-Watts, connue pour ses produits à l’excellent rapport-qualité, dont par exemple l’e-Opai, propose un scooter électrique insolite, le e-bonsaï. Celui-ci est pensé pour avoir l’encombrement le plus réduit possible et être ainsi transporté dans un coffre de voiture ou une soute de camping-car.

C’est donc un deux-roues visant une catégorie inhabituelle que nous testons aujourd’hui, puisqu’il est avant tout destiné à être amené avec soi en vacances.

Fiche technique

Modèle Easy-Watts e-bonsaï
Dimensions 166 cm x 60 cm x 100 cm
Puissance du moteur 2,2 kW
Couple maximal 43,7 Nm
Nombre d'assistances 3
Technologie de la batterie Li-Ion
Autonomie annoncée 80 km
Temps de recharge annoncé 300 min
Nombre d'emplacements de batteries 1
Poids de la batterie 13,4 kg
Bluetooth Non
Écran électronique Oui
Permis AM
Couleur Noir, Bleu, Vert, Orange
Prix 1649
Fiche produit

Ce test a été effectué à partir d’un modèle prêté par la marque.

Design

Comme évoqué en introduction, le e-bonsaï n’est pas un scooter classique. Il arbore un design rétro, non sans rappeler les motos Honda Dax des années 70, faisant un clin d’œil à la population qu’il cible. On retrouve ainsi sur la fourche avant un grand phare rond à LED, entouré de deux clignotants eux aussi à LED.

Sur le haut de celle-ci, le compteur est dessiné à l’image du phare, reprenant sa forme arrondie. Le guidon est quant à lui composé de deux bras pliables, qui peuvent être rangés en quelques secondes, simplement en dévissant la molette de maintien. De la même manière, les marchepieds du conducteur sont escamotables, permettant ainsi un gain d’espace supplémentaire.

Le reste du carénage est également conçu pour minimiser la place que prend le deux-roues, ainsi que son poids et son poids : ce dernier atteint seulement les 62 kg sans batterie. Il ne faut en revanche pas compter sur un niveau de finition exceptionnel, puisque la plupart des plastiques sont assez bas de gamme, tout comme les boutons qui sont à vrai dire très cheap.

La selle est toutefois bien travaillée et semble de meilleure facture que les plastiques. De même, Easy-Watts a apporté une attention particulière au design de la jante avant, qui se marie bien avec la fourche. La roue arrière est quant à elle pleine, puisque le moteur est en moyeu de roue, mais Easy-Watts a cependant dessiné des rayons pour rappeler la roue avant, montrant le travail réalisé sur le design de l’engin.

Soulignons également le large choix de couleurs disponibles, à savoir orange, noir, bleu et vert, toutes aussi claquantes les unes que les autres.

Vous vous en doutez probablement, mais un petit scooter aux dimensions et au poids aussi minimalistes n’est pas synonyme de confort. Ainsi, il n’est que moyennement confortable pour le conducteur, notamment car la position de conduite n’est pas naturelle et force à se recroqueviller en conduisant. De même, la position des pieds est peu agréable puisque les marchepieds ne sont pas assez avancés.

On peut toutefois pardonner le e-bonsaï pour cette position quelque peu rudimentaire, son but principal n’étant pas d’être un scooter de tous les jours. Il vaut mieux d’ailleurs ne pas compter sur cet usage, en particulier si vous souhaitez vous déplacer à deux, car la place passager n’existe que sur l’homologation officielle.

En effet, il est bien impossible de loger deux adultes sur le scooter, tellement la selle est courte. C’est vraiment dommage, d’autant plus qu’Easy-Watts a prévu un porte-paquet assez spacieux à l’arrière, qui aurait pu être raccourci pour offrir une vraie place passager.

En parlant de place, le e-bonsaï déçoit avec un espace sous la selle quasi inutile, puisqu’il ne permet pas d’y loger un casque, aussi petit soit-il. De même, il ne dispose ni de boîte à gants, ni de crochet pour transporter un sac entre les jambes, ce qui rend sa capacité de charge presque nulle, sauf à faire installer un top-case. Heureusement, le porte-paquet est présent de série pour faciliter l’installation.

Terminons par la disposition du guidon, qui reste assez classique malgré le fait d’être pliable. Ainsi, on retrouve sur la gauche l’appel de phares, les clignotants et le klaxon. Sur la droite, Easy-Watts a disposé le commutateur de feux, le sélecteur de modes et la marche arrière, ainsi qu’un klaxon supplémentaire.

L’ergonomie est discutable, notamment car beaucoup trop de boutons se trouvent à droite, comparativement au côté opposé, et certains semblent être rajoutés a posteriori de la phase design.

Technologies embarquées

Contrairement à de nombreux autres scooters électriques, le e-bonsaï ne dispose que de très peu de technologies embarquées. Il est dénué d’application, ce qui vous empêche de consulter sa localisation ou l’état de la batterie. De même, l’écran central est très basique et n’affiche que des informations rudimentaires, à savoir la vitesse, le mode de conduite, l’odomètre, le compteur trip et l’état de la batterie. L’affichage est peu lisible en plein soleil et fait très cheap, surtout qu’il n’affiche ni l’heure, ni l’autonomie restante, et encore moins la température extérieure.

Pour le reste, Easy-Watts a tout de même prévu une prise USB pour charger son téléphone pendant la conduite, et une alarme, si ceux-ci peuvent toutefois être qualifiés de technologies embarquées.

Conduite

Le e-bonsaï est propulsé par un moteur en moyeu de roue arrière de 2 200 watts, lui conférant une puissance correcte, sans pour autant être décoiffante. Les trois modes proposés permettent d’atteindre des vitesses de 30, 37 et 45 km/h, avec des accélérations plus ou moins limitées selon le mode choisi. S’agissant d’un moteur relativement sobre, il est irréaliste d’attendre du e-bonsaï qu’il dépasse tout le monde au feu rouge. Cependant, ses performances restent tout à fait convenables pour des déplacements au quotidien.

Comme à son habitude, Easy-Watts a limité le freinage régénératif pour préserver les batteries, ce qui procure des sensations de décélération comparables à celles d’un deux-roues thermique. Le freinage est d’ailleurs bon, malgré la conception générale du deux-roues qui peut faire douter de son efficacité.

Il faut toutefois avouer que la taille et le format du scooter lui confèrent une maniabilité relativement bonne, rendant sa conduite et le stationnement très simple. Quand il s’agit de se garer, le e-bonsaï est on ne peut plus simple à manier, notamment grâce à sa petite taille et son poids plume. Son guidon pliable permet également de se faufiler dans les endroits les plus exigus, tout en évitant de se faire faucher les rétroviseurs.

Le faible encombrement du deux-roues permet aussi de se faufiler facilement dans le trafic, notamment car les rétroviseurs ne dépassent pas. Malheureusement, la visibilité de ceux-ci est très mauvaise et il faudra bien surveiller ses angles morts.

Aussi, bien que le e-bonsaï soit stable et que son comportement sur route soit bon, il demande un peu d’habitude à la prise en main, de par son format atypique.  En revanche, les suspensions sont très tape-cul et le e-bonsaï n’est pas le deux-roues le plus confortable sur des routes accidentées ou des pavés.

Terminons par une note positive, en soulignant le côté amusant du e-bonsaï, qui sait prendre les courbes avec brio et procure une sensation d’adrénaline de par la proximité au sol, qui peut se révéler amusante au quotidien, en prenant toutefois soin de ne pas en abuser.

Autonomie et recharge

Comme à son habitude, Easy-Watts a équipé le e-bonsaï d’une batterie CATL, que l’on retrouve notamment sur les véhicules Tesla. Celle-ci se situe sous le plancher et se glisse sous le plancher une fois installée. Elle offre officiellement une autonomie de 80 kilomètres dans le mode le plus économique.

En utilisation réelle, ces chiffres se rapprochent plutôt de 55 kilomètres, ce qui est correct pour le produit, mais peut-être un peu juste au quotidien. Signalons que nous avons atteint ce rayon d’action avec le mode le plus rapide. Dans tous les cas, plusieurs passages par la case recharge devra être nécessaire dans la semaine si vous avez l’habitude d’avaler les kilomètres au quotidien.

La batterie se charge en cinq heures, ce qui est assez rapide, mais il n’est pas possible de contrôler les paramètres de charge de celle-ci. Heureusement, elle est facilement amovible et transportable, grâce à la poignée intégrée et son faible poids de 13 kg.

Prix et disponibilité

Le e-bonsaï est proposé au prix de 2 199 euros hors bonus. La marque a pour habitude d’avancer la prime écologique nationale, réduisant le prix final du scooter à 1 749 euros. Cela reste correct pour un deux-roues relativement basique, mais offrant l’avantage d’être transportable. Il est assez pauvrement équipé, puisqu’il ne dispose que des équipements de base, mais on peut lui pardonner au vu de son faible prix.

Où acheter L'
Easy-Watts e-bonsaï au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Note finale du test
6 /10
Avec son design original et son format atypique, le e-bonsaï ne plaira pas à tout le monde. Son look singulier séduira les adeptes des Honda Dax nostalgiques des années 70, qui aimeront transporter le deux-roues avec eux en vadrouille. Cependant, le e-bonsaï n’est pas dénué de défauts, notamment ses finitions médiocres, mais aussi le manque de rangements et de technologies embarquées.

Il offre toutefois un comportement routier exemplaire et une excellente maniabilité, ce qui permet à n’importe qui de l’apprivoiser rapidement. Malheureusement, il sera trop petit pour se déplacer avec un passager arrière au quotidien et il faudra donc privilégier l’usage du e-bonsaï en solo.

Pour conclure, Easy-Watts semble avoir eu une idée de niche avec le e-bonsaï, qui pourra convenir à certains nomades qui souhaitent avoir un moyen de locomotion secondaire en vacances, mais n’est probablement pas le deux-roues le plus recommandable pour une utilisation quotidienne.

Points positifs de l'Easy-Watts e-bonsaï

  • Transportabilité

  • Design rétro

  • Maniabilité

  • Prix contenu

Points négatifs de l'Easy-Watts e-bonsaï

  • Finitions

  • Aucun rangement

  • Pas de technologies embarquées

  • Performances