Clap de fin pour Cityscoot : mauvaise nouvelle pour les salariés, bonne nouvelle pour les clients

Une centaine d'emplois vont être supprimés

 

Le tribunal de commerce de Paris vient de valider l'offre de rachat du célèbre service de scooters électriques en libre-service Cityscoot.

Décidément, la vie est loin d’être un long fleuve tranquille pour les opérateurs de mobilité en libre service. On ne compte plus ceux qui proposaient des vélos, des trottinettes ou encore des scooters électriques qui ont disparu presque du jour au lendemain. Et même les plus gros et les plus connus n’y échappent pas. En effet, la société Cityscoot, qui a opéré à Nice ou Bordeaux, et que l’on trouve toujours à Paris, Milan et Turin, avait été annoncée comme en cessation de paiement le 8 novembre 2023.

Depuis, il restait à connaître le sort que connaîtrait celle qui exploite pas moins de 2500 scooters à Paris et sa petite couronne. Et la nouvelle est tombée ce mercredi 21 février 2024 en fin d’après-midi : pas de liquidation en vue, le tribunal de commerce de Paris a validé l’offre de rachat faite par son concurrent direct !

30 employés sur 150 qui restent

C’est en effet la rivale Cooltra qui est en passe de racheter Cityscoot pour la modique somme de 400 000 euros, après que l’offre de l’ancien patron de la start-up française, Bernard Fleurose, avait été jugée irrecevable. S’il avait promis de conserver la grande majorité des 150 employés, il n’avait en revanche pas réussi à réunir l’argent nécessaire.

cityscoot

En revanche la société espagnole Cooltra, basée à Barcelone et qui opère déjà dans huit pays européens, a su convaincre le tribunal de commerce de par sa connaissance du marché et ses reins solides. Pour autant, elle non plus n’est pas encore rentable, un équilibre qu’elle compte atteindre en 2025. D’ailleurs, la reprise de Cityscoot ne se fait pas sans casse puisque sur les 150 employés, seuls 30, la plupart étant des agents de maintenance, seront gardés.

Et pour les utilisateurs de Cityscoot ?

Pour rappel, Cityscoot, tout comme Yego et Cooltra, sont les trois opérateurs qui ont gagné l’appel d’offre lancé par la mairie de Paris dans le but de réguler les scooters en libre service dans la capitale. Ce qui leur permet d’opérer jusqu’à fin 2028.  Pour ce qui concerne le service en lui-même, le passage de Cityscoot à Cooltra devrait se faire en douceur. Et Cityscoot ne devrait pas disparaître tout de suite. Pour autant, les scooters vieillissants seront retirés de la circulation.

Pour les utilisateurs, la transition va commencer très concrètement dès ce vendredi 23 février à 10h, où la location de scooters se passera désormais via l’application Cooltra. Avec le même mail et le même mot de passe, pas besoin de se créer de nouveau compte. La bonne nouvelle, c’est que les crédits de minutes disponibles, déjà achetés ou gratuits, qui étaient sur le compte Cityscoot seront transférés sur le compte Cooltra.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.

Les derniers articles