VanMoof : son rachat capote, mais il y a encore de l’espoir pour ses vélos électriques

 

L’offre de Micromobility a été refusée par VanMoof, la marque de vélos électriques en faillite, qui serait toutefois sur une autre piste…

VanMoof
Source : VanMoof

Si vous n’avez pas suivi la saga Vanmoof de ces dernières semaines, accrochez-vous. Ce fabricant de vélos électriques s’est forgé une réputation solide, grâce à des modèles au design tendance et épuré, ou encore toute une partie connectivité. Sauf que le constructeur a lentement sombré, touché par des soucis de fiabilité puis financiers : sa chute a été brutale en 2023 pour finir sur une faillite mi-juillet.

Cela ne signifiait pas la fin de la marque néerlandaise, qui cherche, via ses administrateurs nommés, des repreneurs afin de reprendre ses activités. L’Américain Micromobility Inc. – pas le Micro Mobility qui commercialise la Microlino – avait déposé une offre la semaine dernière, et attendait impatiemment une réponse.

Un autre repreneur pour VanMoof ?

Sauf que son PDG, qui postait régulièrement sur X – anciennement Twitter – a finalement rendu le verdict. « Avec regret, notre offre pour VanMoof, qui a priorisé principalement la préservation des emplois et la protection des clients, n’a pas été acceptée par les administrateurs », a publié Salvatore Palella.

Le dirigeant ajoute toutefois un fait nouveau, révélant « qu’ils ont préféré négocier avec un autre acteur », avant d’ajouter que « mon sentiment me dit que les finances ont pris le pas sur la protection des utilisateurs ».

En effet, la loi oblige à accepter l’offre la plus haute aux Pays-Bas, mais nous ignorons qui a fait monter les enchères. En tous cas, ce ne sera pas Giant selon le média Bright : le grand constructeur taïwanais a réfuté les rumeurs selon lesquelles il était intéressé par la marque. D’autres bruits de couloir mentionnent plusieurs groupes, comme Accell Group (Winora, Lapierre, Raleigh, Babooe, Haibike, etc) et Trek.

Les utilisateurs de VanMoof encore dans le brouillard

Salvatore Palella souhaite tout de même bon courage à la communauté VanMoof, qui reste encore dans le flou. Pour les propriétaires des vélos électriques connectés, pas sûr que l’application et la disponibilité des pièces soient assurées à l’avenir. Si certains revendent déjà leur mouture, d’autres peuvent compter sur l’application Bikey de Cowboy, ou l’offre VanMoof Revive d’Upway.

Quant aux clients malchanceux ayant leurs vélos en réparation dans un atelier VanMoof, certains nous ont confirmé n’avoir toujours pas accès à leur vélo. Cependant, une lueur d’espoir naît d’un email récemment envoyé par la branche française de la marque.

Vanmoof S2
Un Vanmoof à Paris – Source : Matthieu Lauraux pour Frandroid

« Sachez que notre priorité absolue est que vous récupériez vos avoirs. Nous travaillons avec les autorités légales locales pour que cela se produise le plus vite possible » assure VanMoof France, dont la société VanMoof SAR a été liquidée voilà quelques jours.

Et le même email vient ajouter que « les administrateurs néerlandais envisagent un redémarrage des activités commerciales de VanMoof ». Confirmation que les négociations sont déjà très avancées ? L’avenir proche nous le dira.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.