Ces deux VTT électriques McLaren impressionnent par leur puissance et leur design

 

Pour sa première incursion dans le monde du vélo électrique, McLaren décoche un duo de VTTAE, dotés d’un moteur central maison et abreuvé en fibre de carbone. Présentation.

McLaren vélos électriques VTTAE
Source : McLaren Bikes

McLaren, ce n’est pas qu’une écurie de Formule 1. La marque britannique se convertit désormais au vélo électrique, avec une nouvelle filiale « McLaren Bikes ».

Inspiration automobile, naturellement

Plus qu’un long discours, McLaren lance immédiatement deux premiers modèles. La base de ces VTT électriques puissants est inédite, car elle n’est pas dérivée d’un modèle existant comme les Porsche/Rotwild ou les Alpine/Lapierre. Les designers maison ont ainsi imaginé un VTTAE évoquant soi-disant l’automobile, via son monobloc cintre-potence intégrant l’éclairage qui annonce jusqu’à 1 550 lumens. Il inclut en outre un grand écran panoramique, dont le compteur est inspiré de ses supercars, contrôlable depuis une console placée sur la gauche du guidon.

Rappelant légèrement un Rotwild, ce VTTAE épouse un cadre dont le carbone est une spécialité de la firme de Woking. Il propose deux versions : la première est le hardtail McLaren Sport semi-rigide au format mulet (roues de 29 pouces à l’avant et 27,5 pouces à l’arrière) avec la seule fourche suspendue RockShox Pike Rush RC de 140 mm de débattement.

La seconde version est l’enduro McLaren Extreme, tout suspendu et avec des roues de 29 pouces. Il se dote ainsi d’un amortisseur RockShox RS Deluxe Select+ de 145 mm, tandis que la fourche évolue en RockShox Lyrik Rush RC 160 mm. L’Extreme est également plus haut de gamme en termes de transmission via un système électronique SRAM XX Eagle AXS, contre une mécanique GX Eagle sur le Sport.

Un moteur de vélo McLaren inédit

Les VTT électriques McLaren partagent néanmoins leur assistance. Le moteur central maison de 250 W développe un énorme couple de 121 Nm, surpassant les 85 à 90 Nm des actuels Shimano EP801, Bosch CX Race et Brose S Mag. Une version 600 W existe hors d’Europe, avec des pics de 852 W et un couple débridé à 161 Nm. L’énergie provient d’une batterie amovible, d’une capacité 540 Wh, sans indication d’origine.

McLaren vélo moteur électrique
Le moteur maison délivre 121 Nm de couple ! // Source : McLaren Bikes

Les freins hydrauliques SRAM G2 aux étriers 4 pistons sont également communs, à l’exception du Sport dont le disque arrière est de 180 mm (200 mm pour les autres). Les roues sont aussi identiques, en carbone, tandis que les pneus sont confiés aux Pirelli Scorpion Enduro M.

De vélos McLaren très haut de gamme

Inondée de carbone, fabriquée en interne et aux très hautes performances, l’entrée de McLaren dans le vélo électrique est placée sous le signe du haut de gamme. Cela se ressent dans les prix, que voici :

  • McLaren Sport : 8 400 euros ;
  • McLaren Extreme : 11 150 euros.

Trois tailles (S, M et L) sont au choix, mais pas la couleur : orange en Extreme et gris en Sport. Les vélos électriques sont disponibles en ligne ou dans certains concessionnaires de la marque. Signalons que McLaren Bikes n’a pas de lien avec McLaren Applied, ancienne filiale désormais indépendante de McLaren Group, gérant VanMoof ainsi que Lavoie.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).