Moins de 7000 € : ce modèle ultra compact prouve que les voitures électriques peuvent être abordables

 

Baic se lance sur le segment des mini-citadines avec sa nouvelle Jiabao, une voiture électrique affichée à moins de 7 000 euros. Pour l'heure uniquement réservée à la Chine, elle pourrait alors faire du mal à la Dacia Spring si elle arrivait un jour chez nous. Ce qui n'est pas à exclure.

Fondé en 1958, Baic Motor est un groupe chinois méconnu en Europe mais très important dans son pays natal. Possédant notamment des parts chez Daimler ainsi que Hyundai, la firme asiatique produit également ses propres voitures via diverses marques comme Beijing ou encore Arcfox, qui a officialisé il y a quelques semaines sa Kaola. Il s’agit alors d’une auto électrique conçue pour les jeunes parents et offrant de nombreuses fonctionnalités malines pour les bébés.

Une nouvelle arrivante

Si le groupe fait parler de lui aujourd’hui, c’est aussi pour l’arrivée d’un tout nouveau modèle. Le site chinois It Home annonce en effet la révélation officielle de la Baic Jiabao, une micro-citadine qui devrait alors notamment rivaliser avec la Geometry Panda Mini tout juste dévoilée également. Mais pas seulement, puisqu’elle chassera également sur les terres de la Tiago.ev conçue par Tata Motors ainsi que de la Wuling Hongguang Mini EV.

Affichant une longueur de seulement 3,53 mètres pour 1,50 mètre de large et 1,61 mètre de haut, cette nouvelle arrivante sur le marché arbore un style bien plus agressif que celui de l’adorable Panda Mini. Nous retrouvons alors des optiques plus anguleuses, qui se prolongent en une large bande noire intégrant le logo de la marque. La calandre pleine est quant à elle entourée de feux antibrouillards tandis que l’arrière arbore des feux rectangulaires.

Doté de cinq portes, cette Baic Jiabao peut accueillir jusqu’à quatre personnes à son bord alors que son empattement mesure seulement 2,28 mètres. Si le volume de coffre n’a pas été précisé, celui-ci ne devrait pas être en mesure d’accueillir beaucoup d’affaires. La présentation du poste de conduite est quant à elle très moderne, avec une grande dalle numérique intégrant un écran tactile et un combiné numérique d’une diagonale de 7 à 20,25 pouces selon la finition choisie.

Il sera possible de connecter son smartphone, mais rien n’a été dit quant à une compatibilité avec Apple CarPlay ou Android Auto. Il est également précisé que la voiture sera dotée d‘un système de commande vocale ainsi que de la navigation. Il faudra en revanche patienter avant d’avoir plus d’informations sur la dotation technologique complète de la citadine.

Pas de charge rapide

Reposant sur la plateforme Starry Sky de Baic, comme le précise le site chinois AutoHome, cette nouvelle arrivante dans la gamme affiche une puissance de 25 kW, soit l’équivalent de 34 chevaux pour 100 Nm de couple, le tout envoyé vers les roues arrière. Pour comparaison, la Dacia Spring développe entre 44 et 65 chevaux dans sa version Extreme officialisée quelques semaines plus tôt.

Deux batteries sont néanmoins proposées, offrant une autonomie comprise entre 122 et 172 kilomètres selon le cycle chinois CLTC. Attention, car celui-ci est bien plus optimiste que notre WLTP européen, pour lequel il faut retirer environ 15 %, ce qui correspond à 104 et 146 kilomètres. La Spring peut quant à elle parcourir jusqu’à 230 kilomètres en une seule charge. À noter que la Baic Jiabao n’est pas compatible avec la charge rapide et qu’elle demande alors sept heures pour remplir sa batterie.

La recette d’une voiture électrique abordable

Un vrai défaut pour la citadine, qui compense toutefois avec un prix ultra-abordable. Et pour cause, celle-ci est affichée à partir de 46 900 yuans, ce qui équivaut à 6 446 euros. C’est même moins que les 7 700 euros demandés pour la Citroën Ami et incomparable avec les 20 800 euros de la Dacia Spring. Mais nul doute que les prix seront revus à la hausse si la Baic Jiabao fait son arrivée chez nous, afin de payer les frais d’importation et de douanes.

Ce qui n’est pas à exclure, alors que de nombreuses marques chinoises ont désormais décidé d’investir le marché européen, comme Nio, Xpeng, BYD ou encore MG qui va étoffer la gamme de sa MG 4 avec une version plus performante, rivale de la Tesla Model 3 Performance. Une situation qui inquiète tout de même les spécialistes, alors que le Vieux Continent pourrait finir par devenir un simple importateur d’ici à 2025.

En Europe, nous n’avons pas pour le moment de voitures électriques ultra-abordables. La recette est pourtant simple comme le prouve cette voiture : un petit format et une petite batterie. De quoi permettre de produire une voiture électrique en utilisant bien moins de matériaux. Ce type de voiture répond très bien à la plupart des besoins d’une voiture électrique. Rappelons que la majorité des Français parcourt moins de 50 km par jour en moyenne actuellement avec sa voiture selon Ipsos.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !

Les derniers articles