Recharger les voitures électriques deviendra plus simple et plus rapide avec cette nouvelle borne

 

L'entreprise suisse ABB vient de dévoiler une nouvelle génération de borne de recharge avec la nouvelle A400, capable de délivrer jusqu'à 400 kW de puissance et équipée de deux connecteurs. De quoi recharger une voiture électrique en une quizaine de minutes.

Dans l’industrie actuelle de la recharge des véhicules électriques, les opérateurs et les flottes sont confrontés à trois problématiques : la fiabilité, des expériences de recharge complexes (notamment au niveau des terminaux de paiement), et un retour sur investissement pour le moins insuffisant.

C’est d’ailleurs pour cette dernière raison que Tesla ouvre en partie ses Superchargeurs à tous, pour rentabiliser l’investissement colossal initial et non pas pour forcément pour « démocratiser la voiture électrique » comme la marque aime parfois le faire croire.

C’est en se basant sur ces trois problèmes que l’opérateur suisse ABB présente sa nouvelle borne de recharge rapide, avec deux facteurs particulièrement travaillés, à savoir une conception axée sur l’utilisateur final, mais aussi une modularité et une ingénierie systémique industrialisées pour améliorer la fiabilité.

Terminée l’angoisse du paiement à la borne de recharge ?

Actuellement, selon les chiffres relayés par ABB, les taux de réussite des recharges sont médiocres et sont souvent inférieurs à 70 %. Les conducteurs se retrouvent souvent bien embêtés devant certaines bornes de recharge, rencontrent des problèmes de paiement qui bloquent le processus de recharge, et pensent souvent que leur véhicule est en charge alors qu’il ne l’est pas.

La borne de recharge A400 a été développé avec une approche de conception centrée sur le consommateur, visant à atteindre les taux de réussite de recharge les plus élevés possibles. Le A400 améliore le processus global de recharge en créant de la clarté et en réduisant les points de friction entre la voiture, la borne de recharge et les systèmes de paiement pour assurer une expérience fluide du début à la fin.

La borne intègre une interface utilisateur plus intuitive et affichée sur un écran de 32 pouces, et ABB affirme que « l’expérience est aussi fluide que sur un smartphone ». Avec la borne A400, ABB espère faire grimper le taux de réussite de la recharge à 98 %.

Une même borne pour deux voitures électriques

L’ABB A400 remplace la Terra 360 qui pouvait délivrer jusqu’à 360 kW. Cette borne avait d’ailleurs une petite particularité, puisqu’elle pouvait charger deux voitures simultanément à 180 kW. Les 360 kW n’étaient pas disponibles au lancement des bornes. Selon l’entreprise, cette nouvelle borne bénéficie d’une attribution de la puissance par pallier de 50 kW pour partager les 400 kW de puissance avec deux voitures.

Pour faire simple, une voiture qui recharge, par exemple, à 80 kW en puissance, occupera 100 kW. Il restera donc 300 kW pour celui qui se branchera simultanément avec l’autre connecteur. Si une voiture accepte 400 kW et qu’elle est seule à occuper la borne, elle recevra bien ses 400 kW. Mais pour le moment, elles sont peu nombreuses, voire même inexistantes à accepter une telle puissance de charge.

On peut citer la Zeekr 001 (qui arrive cette année en France) et la Li Auto Mega, qui peuvent monter à plus de 500 kW de puissance, permettant de passer de 10 à 80 % en 11 minutes environ. Une recharge à 400 kW permettrait de tourner autour des 15 minutes de recharge.

La borne en elle-même intègre des modules en carbure de silicium et le refroidissement se fait désormais en deux phases, liquide à vapeur et vapeur à liquide. Le connecteur est capable de délivrer jusqu’à 600 ampères et le câble de recharge fait 4,8 mètres. ABB vise aussi la fiabilité, et promet une durée de vie de 10 ans.

ABB est l’un des principaux fournisseur du réseau Ionity. On devrait donc les voir arriver sur nos routes dans les prochains mois.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).