L’ANFR vient d’autoriser le premier site 2100 MHz pour Free Mobile. Une autorisation symbolique qui annonce une évolution du réseau 4G du quatrième opérateur.

L’ANFR (l’Agence Nationale des Fréquences) a publié ce mercredi son observatoire mensuel permettant de garder à l’œil le déploiement du réseau des 4 opérateurs français. Sur le mois, 611 sites 4G ont été mis en service par Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom, mais c’est une attribution qui a particulièrement attiré notre attention.

Une 4e fréquence pour Free Mobile

Jusqu’à présent, le réseau 4G de Free Mobile reposait sur 3 fréquences : 700 MHz (B28), 1800 MHz (B3) et 2600 MHz (B7). L’ANFR a cependant autorisé un premier site pour que Free puisse utiliser la fréquence 2100 MHz. Cette fréquence originellement utilisée pour la 3G a été réattribuée peu à peu pour déployer le réseau 4G des opérateurs. Free de son côté, qui dispose d’un bloc de 5 MHz sur ce spectre, n’avait pas encore sauté le pas.

Le site en question n’est pas encore en service, mais prouve que le 4e opérateur est sur la bonne voie pour activer cette nouvelle fréquence. Outre les possibilités de couverture que cela pourrait apporter, l’obtention d’une nouvelle bande de fréquence devrait particulièrement aider Free à améliorer son débit grâce à l’agrégation des bandes.

Un spectre plus large

C’est d’autant plus intéressant que Free Mobile est sorti gagnant du « New Deal Mobile » qui consistait à réattribuer les fréquences qui arrivent à échéance en 2021 et 2024. Le bloc de 5 MHz de Free passera ainsi à 14,8 MHz entre le 21 août 2021 et le 12 décembre 2022.

On peut donc imaginer que l’autorisation de ce nouveau site sur la fréquence des 2100 MHz vise à préparer l’élargissement de ce bloc et le déploiement de la 4G sur cette bande de fréquence.

À lire sur FrAndroid : Orange, Bouygues, SFR et Free : quel est le meilleur opérateur mobile ?