Lors d’une conférence de presse dédiée aux projets du groupe pour 2019, Altice est revenu sur son conflit avec Free et la question du contrat avec Orange.

 

La question était inévitable. Altice France organisait ce matin une conférence de presse permettant au groupe de faire le bilan sur l’année 2018 et présenter ses plans pour l’année, notamment concernant SFR et le déploiement des réseaux fixe, et mobiles en 4G et en 5G. L’occasion pour les journalistes présents de poser des questions concernant l’actualité récente du groupe, également propriétaire des chaînes BFM TV et RMC : son conflit avec Free.

Une procédure lancée auprès du CSA

C’est donc Alain Weill, le patron de SFR et NextRadioTV, qui a répondu aux questions concernant le conflit. Il a notamment déclaré que la réception des chaînes de TV par la TNT allait devenir marginale d’ici 10 ans, et que les chaînes devaient donc travailler leur rémunération sur les offres non linéaires (la vidéo à la demande, ou les services de replay).

Si Alain Weill espère toujours trouver un accord avec Free, il reste sur ses positions et annonce avoir lancé une procédure auprès du CSA pour régler l’affaire. Un recul de SFR sur le sujet pourrait selon lui provoquer une remise en cause des mêmes contrats de diffusion avec Bouygues Telecom.

Concernant Orange, dont le contrat de diffusion arrive à son terme cet été, le patron de SFR se veut rassurant et estime qu’il ne devrait pas y avoir de problèmes.

Altice accuse Free de pirater ses chaînes BFM TV, RMC Découverte et RMC Story