Cap à l’est pour Free Mobile. Ce mardi, l’opérateur annonce neuf nouvelles destinations incluses dans les 25 Go de données mobiles en roaming dans son forfait le plus complet.

La Serbie, le Monténégro, la Biélorussie, la Macédoine, l’Arménie, la Géorgie, le Kazakhstan, le Pakistan et l’Ouzbékistan sont les nouvelles destinations incluses dans l’enveloppe de 25 Go dédiée au roaming de Free, annonce ce matin la société Illiad par le biais d’un communiqué de presse. Une liste qui ne cesse de s’allonger, puisque l’on apprenait il y a deux semaines seulement l’ajout de deux nouvelles destinations dans cette offre. Ces neuf nouvelles destinations sont disponibles dès aujourd’hui pour les adhérents au forfait 100 Go, sans que cela nécessite une quelconque manipulation de l’utilisateur.

Free se tourne vers l’international

Free compte désormais plus de 65 pays inclus dans les 25 Go de données en itinérance du forfait à 19,99 euros par mois (15,99 euros par mois pour les abonnés Freebox). Avec autant de partenaires locaux, Free se positionne comme un opérateur de premier choix pour les plus nomades des utilisateurs souhaitant bénéficier de données à l’étranger. D’autant plus que l’opérateur a maintenant inscrit noir sur blanc que l’itinérance de données ne se ferait plus uniquement en 3G, mais également en 4G selon les disponibilités.

L’opérateur poursuit son expansion

Malgré un retard de Free Mobile du côté de la couverture 4G et du débit en France, il se montre bien plus agressif sur d’autres segments stratégiques. En commençant par les tarifs, puisque Free a chamboulé le paysage des télécoms en 2012 en proposant une tarification bien plus basse que ses concurrents, les obligeant à s’aligner.

Mais c’est à l’international que l’opérateur brille, en proposant de nombreuses destinations inédites disponibles en roaming. Free ne se contente pas de l’Europe pour son enveloppe de données mobiles, et propose des régions du monde bien plus exotiques, comme l’Amérique du Sud, l’Océanie ou encore l’Orient. C’est par ce biais que l’opérateur compte séduire les utilisateurs nomades, dont la couverture française n’est pas la priorité.

Les destinations incluses dans l’enveloppe de 25 Go de données à l’étranger

Mais l’opérateur ne se repose pas sur ses lauriers, et compte bien améliorer la qualité de son réseau dans l’Hexagone. En effet, l’ANFR (l’Agence Nationale des Fréquences) a donné son feu vert à Free pour qu’il puisse développer une quatrième fréquence, celle à 2100 MHz. Initialement conçue pour le réseau 3G, cette fréquence sera maintenant utilisée par Free pour continuer à étendre sa couverture 4 G.

Avec 147 nouveaux sites disposant d’antennes au mois de janvier, l’opérateur compte bien rattraper son retard sur la concurrence, aussi bien au niveau du débit proposé que de la couverture de la population.

À lire sur FrAndroid : Free Mobile : dans quels pays l’itinérance fonctionne-t-elle sans surcoût ?