Test de l’HyperX Cloud III: un excellent microphone dans un casque gamer confortable

Casques et écouteurs • 2023

HyperX Cloud renouvelle son casque phare avec une nouvelle version du Cloud, qui apporte un design retravaillé, un son surround et un nouveau microphone. Voici notre test de l'HyperX Cloud III.

Source : Edouard Patout pour Frandroid
Source : Edouard Patout pour Frandroid
 
HyperX Cloud III
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Y a-t-il plus iconique que la gamme Cloud de HyperX ? Le casque gaming HyperX Cloud III est la nouvelle itération d’un modèle dont la réputation n’est plus à faire. Près de huit ans après la sortie du modèle II, la marque passée sous le giron de HP nous livre une nouvelle itération dotée de plusieurs nouveautés.

Le design a été légèrement retravaillé, avec une emphase sur le confort et la légèreté. Il profite maintenant d’une compatibilité DTS Headphones : X et s’équipe d’un nouveau microphone amovible prometteur. Toujours livré avec une discrète carte son externe, ce modèle filaire reste compatible avec toutes les plateformes.

Ce nouveau modèle est disponible au prix conseillé de 120 euros, soit 50 euros de plus que son prédécesseur. Un prix qu’il faudra réussir à justifier, tant le Cloud II reste aujourd’hui encore une référence.

HyperX Cloud III Fiche technique

Modèle HyperX Cloud III
Format Casque sans fil
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Réduction de bruit active Non
Type de connecteur USB Type-C
Longueur du cable 120 cm
Poids 320 g
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

HyperX Cloud III Un design plus en rondeur

La version sans-fil du Cloud II avait déjà pris quelques libertés par rapport à l’original, cette troisième version filaire s’en détache encore un peu plus. L’arceau dit notamment adieu aux traditionnelles surpiqures, si chères à la marque et se contente désormais d’un épais rembourrage couvert de similicuir.

HyperX Cloud III
Source : Edouard Patout pour Frandroid

L’ajustement du casque reste similaire, avec deux structures en métal qui coulissent au cœur de l’arceau. Ces dernières sont comparables à celles que nous retrouvions sur le Cloud II Wireless. L’amplitude du réglage est par ailleurs un peu trop limitée pour les crânes les plus imposants, là où un Cloud Alpha Wireless était parfait. Dommage.

HyperX Cloud III
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Ces structures métalliques proposent un débattement horizontal généreux aux oreillettes, bien qu’il soit impossible de les pivoter à 90° afin de poser le casque confortablement autour du cou. Ces dernières, entièrement en plastique, jouent la carte de la rondeur et se distinguent ainsi un peu plus de celles qui équipaient le Cloud II.

La mousse à mémoire de forme généreuse qui équipe les pavillons permet au Cloud III d’être confortable, même durant de longues sessions de jeu. Ce sentiment de confort est accentué par la relative légèreté du casque (320 g) qui perd une trentaine de grammes par rapport à son ainé. HyperX reste réellement une référence sur ce point.

HyperX Cloud III
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Casque filaire oblige, le Cloud II se raccorde grâce à son câble jack tressé qui n’est cependant pas amovible et trouve sa place sur l’oreillette gauche. Il s’accompagne d’un emplacement pour le microphone détachable ainsi que d’un bouton permettant de le désactiver. Doté d’une perche à mémoire de forme efficace, le microphone impressionne par la taille de sa capsule qui dispose par ailleurs d’une LED d’état. HyperX a jugé bon de ne pas fournir de bonnette puisqu’il dispose d’un filtre anti-pop intégré.

Une molette de réglage du volume très pratique trouve quant à elle sa place sur l’oreillette droite. La marque fait l’impasse sur la télécommande filaire qui est ici remplacée par une simple rallonge USB C vers jack, qui fait ainsi office de carte son externe. Celle-ci est d’ailleurs fournie avec un adaptateur USB A vers USB C très compact.

HyperX Cloud III
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Au rayon des déconvenues, nous citerons principalement l’absence de coussinets de rechange en tissu et de pochette de transport, qui étaient jusque-là fournis dans la boite du Cloud II. De plus, cette troisième itération a un aspect moins premium que le Cloud II, par sa construction très plastique et de l’absence des traditionnelles surpiqures.

HyperX Cloud III Encore des efforts à faire sur les fonctionnalités

Toujours aussi pauvre en fonctionnalités, le pilote NGENUITY est logiquement compatible avec le Cloud III, lorsque ce dernier est connecté à l’aide de l’adaptateur USB. Sans lui, le casque se comporte comme n’importe quel casque analogique.

Les fonctionnalités se limitent ici à un réglage du volume de sortie et du microphone, ainsi qu’à une activation du monitoring de ce dernier. Un égaliseur à dix bandes est également présent et s’accompagne de plusieurs profils préconfigurés. Enfin, la spatialisation DTS X dispose d’un commutateur dédié.

Il est grand temps que HyperX s’améliorer sur le panel de fonctionnalités proposées par NGENUITY. Nos critiques sont les mêmes depuis plusieurs années et le logiciel ne semble pas avoir évolué du tout depuis nos premiers tests de la solution.

HyperX Cloud III Une prestation sonore correcte, mais un excellent microphone

La signature sonore du Cloud III déçoit légèrement si on le compare à d’autres références sorties récemment sur le marché. À noter que nos tests ont été réalisés à l’aide du dongle USB, qui procure une expérience constante sur tous les supports et ajoute une légère égalisation.

En écoute musicale, le Cloud III propose une signature sonore relativement décevante, notamment sur le bas du spectre (les basses) qui manque de présence. Un déséquilibre se fait aussi entendre dans les aigus et pourra avoir tendance à dénaturer quelque peu certains morceaux. HyperX parait d’ailleurs au fait de ces problèmes puisqu’un préréglage d’égaliseur semble prévu pour pallier ces problèmes au sein de NGENUITY.

Pour autant, en utilisation vidéoludique, le Cloud III ne souffre d’aucun défaut majeur et n’entache en rien l’expérience de jeu. Les explosions restent bien présentes, l’immersion au rendez-vous et nous profitons également d’une bonne stéréophonie associée à une scène sonore suffisamment large pour ne pas gêner l’immersion.

L’activation du son surround DTS X ne fait pas de miracle. Si l’élargissement de la scène sonore est appréciable, le traitement appliqué au son le dénature trop à notre goût, tout en n’améliorant pas réellement la localisation des sons. Notre avis reste le même : préférez un bon son stéréo à un son surround moyen,

HyperX Cloud III
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Si le Cloud III n’impressionne pas par la qualité de ses transducteurs, son microphone est en revanche très convaincant. La captation de la voix est très claire et il se positionne tout simplement comme l’un des meilleurs modèles du marché au moment de sa sortie. Notez d’ailleurs que malgré l’absence de bonnette, la capsule se débrouille parfaitement pour atténuer les bruits de souffle et les pops.

🎙️ Captation normalisée

🎙️ Captation normalisée avec bruit de fond

HyperX Cloud III Prix et disponibilité du casque HyperX Cloud III

Le casque HyperX Cloud III est disponible au prix conseillé de 120 euros.

HyperX Cloud III au meilleur prix
Note finale du test
7 /10
HyperX renouvelle son modèle phare avec une nouvelle itération en demi-teinte. S’il conserve la construction et le confort exemplaire de ses prédécesseurs, le casque HyperX Cloud II ne révolutionne pas le marché.

Ce nouveau modèle reste limité par la pauvreté de ses fonctionnalités (merci NGENUITY) et par une prestation sonore loin d’être exceptionnelle. Il se rattrape en revanche avec son excellent microphone intégré, qui le place parmi les meilleurs élèves du marché.

À 120 euros, le Cloud III reste un casque filaire relativement onéreux et qui n’apporte finalement pas grand-chose par rapport à ses concurrents. S’il reste très bon, d’autres alternatives se révèlent plus intéressantes, au sein même de la gamme HyperX.

Points positifs du HyperX Cloud III

  • Construction soignée

  • Confort

  • Microphone

  • Compatibilité avec toutes les plateformes

Points négatifs du HyperX Cloud III

  • Prix

  • Fonctionnalités limitées

Les derniers articles