Vous n’avez pas eu le temps de suivre la journée d’hier ? Voici les quelques actualités qui ont marqué le mercredi 16 décembre (et celles de la veille), le temps d’engloutir votre café. Des guerres des brevets qui n’en finissent plus, un Qualcomm qui conserve ses Snapdragon et le dernier Star Wars sont au menu du jour.

cafe

Samsung aux USA, HTC en Allemagne : pas de trêve de Noël pour la guerre des brevets

Le Coréen a de quoi le confirmer. Samsung, opposé à Apple depuis de longs mois dans le cadre d’une guerre des brevets, a été condamné à verser plus de 500 millions de dollars d’amende pour l’utilisation de brevets de la Pomme. Pas très motivée à l’idée de livrer à son plus féroce concurrent les bénéfices relatifs aux appareils incriminés sur le sol américain, Samsung compte bien faire appel auprès de la Cour Suprême pour réduire la note. Chez HTC, c’est plus ou moins la même affaire, si ce n’est que le Taïwanais, déjà à la peine, est la cible de ce qui ressemble fort à un patent troll, qui est parvenu à faire interdire les produits de la marque en Allemagne. Pour lui aussi, un appel est à attendre. Car si l’un ou l’autre voit son jugement entériné, c’est tout un monde de la mobilité qui risque de pâtir de ces décisions.

Le monde est Jedi

Sortie de Star Wars oblige, les commerçants et éditeurs de logiciels (et bien d’autres) se mettent aux couleurs de l’Épisode 7. Comprenez qu’il y en a pour tous les goûts en termes d’applications et de produits dérivés, et que même Google s’y met, avec une page Chrome permettant de transformer un téléphone en sabre laser. Pour ceux qui ne se sont pas rués sur les premières projections du film, notez bien que divers outils permettant d’éviter des spoilers sont disponibles

Qualcomm gardera ses Snapdragon

La question se posait depuis le printemps dernier, puisqu’un des investisseurs de la firme américaine recommandait tout bonnement que Qualcomm se scinde en deux, et laisse ses Snapdragon prendre leur indépendance, et se concentre sur la gestion de son portefeuille de brevets. Pas question de céder à la tentation, et le concepteur de puces vient d’annoncer son intention de continuer à héberger les Snapdragon. Pas d’inquiétude donc pour le Snapdragon 820, attendu en début d’année prochaine.