Une nouvelle rumeur prétend que le Google Pixel 2 intègrerait un nouveau processeur, le Qualcomm Snapdragon 836.

Le scénario de 2016 va-t-il se répéter entre Qualcomm et Google cette année ? Une source le croit. L’an dernier, le Google Pixel avait été l’un des premiers smartphones à intégrer le Snapdragon 821, une révision mineure du Snapdragon 820 sortie plus tôt dans l’année.

On pourrait donc s’attendre à ce que Google récidive cette année et à ce que le Pixel 2 soit l’un des premiers à intégrer le Snapdragon 836 qui serait une révision du Snapdragon 835, la puce qui équipe tous les flagships de l’année, ou presque.

C’est en tous cas ce que croit le site Fudzilla, qui affirme avoir eu la confirmation de plusieurs sources de l’industrie concernant l’utilisation du Snapdragon 836 par Google, mais aussi par Samsung pour son Galaxy Note 8.

 

Pourquoi nous avons du mal à y croire

Cette nouvelle rumeur fait actuellement le tour du web, très friand de nouvelles informations concernant les prochains flagships de Google. Pour autant, nous avons des raisons de mettre en doute cette rumeur.

D’abord, elle provient de Fudzilla, un site qui n’est pas connu pour avoir des informations fiables et qui ne peut donc être considéré comme une source de confiance.

De plus, il n’y a pour le moment aucune rumeur concernant l’arrivée en fin d’année d’une puce Qualcomm Snapdragon 836. Le fondeur empêtré dans des affaires juridiques semble plutôt travailler sur le Snapdragon 845 pour l’an prochain.

Enfin, de nombreuses sources, plus fiables que Fudzilla, pensent que le Pixel 2 utilisera plutôt le Snapdragon 835, comme ses concurrents.

Il reste la possibilité que le Snapdragon 836 existe réellement, mais qu’il s’agisse d’une révision tellement mineure qu’elle passe sous les radars de la presse et s’identifie comme un Snapdragon 835 dans les tests de Google.